Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce INO ARA
La Menuiserie  (Pantin)  vendredi 6 janvier 2017

Vendredi 6 janvier 2017 avait lieu le premier concert du groupe INO ARA, en "formule à 4", à La Menuiserie, à Pantin. Concert de fin de résidence, avec un EP enregistré live en prime, uniquement pour le chanceux public présent. Et ils étaient nombreux à s’être pressés dans ce lieu de vie culturel parisien, au charme certain. La salle était comble et fut comblée.

Ce n’était pas la "vraie" release party, qui devrait avoir lieu en mars (sortie officielle de l’EP) mais un petit cadeau aux fans de la première heure.

Nous avions déjà entendu parler d’INO ARA, Grand prix Manufacture chanson, Grand prix du Point FMR, Prix du Jury de Cachan, sélectionné au Grand Zebrock en 2016, mais lors, seules Fanny Charmont et Sarah Amsellem se mettaient en scène, à l’aide de "boucles", la première au chant et la seconde en "femme orchestre" assurant les chœurs, la basse au moog, la rythmique au sampler et les harmonies au clavier. Elles faisaient déjà les premières parties de Miossec, LEJ ou encore Nosfell

Poussées par le désir de rendre leur musique plus "vivante",  avec une section rythmique (basse / batterie) jouée par de vrais musiciens, elles demandent à Maël Guezel (batterie, percussions) et Julien Rieu de Pey (basse, chœurs) de les rejoindre en septembre dernier. Depuis, c’est un nouveau "son" qui nous est proposé, plus "organique", venu nourrir cet esprit Animal Sauvage (titre de l’EP Live).

Et d’Animalité il en est bien question, dans son sens le plus noble, dans ce côté instinctif et brut, oui "Sauvage".

Fanny Charmont habite le son avec une voix de prêtresse chamanique et des mouvements de danse presque tribale, tantôt invocatrice tantôt murmurante, avec en support la voix incantatoire de Sarah Amsellem et ses claviers percutants ou planants selon le titre. Maël et Julien amènent leur musicalité juste et amplifiée, dans l’intensité comme dans l’ambition, plus rock sans doute et on sent un lourd bagage musical (en effet, cela fait plusieurs années que ce duo masculin habite d’autres scènes et ça s’entend, ça se voit). Ceux qui étaient au concert d’ouverture du Bataclan, par exemple, auront d’ailleurs pu voir Maël percussionniste aux côtés de Sting (s’il vous plaît !).

Il y a une douce violence, de la sensualité qui se dégage de ces vibrations et le summum intervient lorsque sur un titre, la musique se tait pour laisser les deux voix seules s’épouser… là le mariage est divin, subtil, sublime, presque orgasmique. Je n’ai su qu’après, ce moment ne durait que 30 secondes ! Et bien j’ai vécu 30 secondes d’éternité.

Les paroles en français dans le texte sont puissantes, enrobées dans une guimauve aux couleurs de l’enfance avec un cœur de punk au désespoir. L’énergie musicale est colorée, les textures travaillées comme des palettes de couleurs. L’écriture à quatre mains (voire 8 pour les arrangements) se fait miracle.

Dans les compositions, on retrouve ici la "patte" Sarah Amsellem,  qui compose aussi pour d’autres formations, une pop électro qui n’a rien à envier à nos cousins anglo-saxons. Le clavier sample, tape et sait se faire mélodie presque classique ; un savant mélange toujours en équilibre qui porte haut, très haut, l’univers de ce drôle de groupe ; exceptionnel ! Mes titres préférés : "Quitter l’hôtel", "Gertrude", "Chéri"… je vous mets au défi de rester insensible à ce génie créatif, avec des sons captés dans la vie, dans des films ou sur un sampler, mis bout à bout, comme pour tout bousculer, de façon percutante mais avec des claviers ruisselants de mélancolie et de sensibilité.

Écouter INO ARA, c’est comme casser en mille morceaux d’un puzzle tous les codes établis, pour mieux les assembler, en redessinant un paysage musical hors du commun.

 

En savoir plus :
Le site officiel de INO ARA
Le Facebook de INO ARA


Marie Destouet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 décembre 2017 : Ah que coucou !

Tout le monde à suffisamment, largement, exagérément parlé de la mort de Johnny. Pour cette édition de Froggy's Delight, rien sur la vieille canaille, que du neuf, du sautillant, du pétillant et de l'excitant. C'est parti pour la sélection de la semaine, de quoi piocher vos idées de Noël.

Du côté de la musique :

"L'empreinte" de Angel Fall
"Too many things to light" de Black Car Crossin'
"Le violon de Proust" de Gabriel & Dania Tchalik
"Dreameater" de Garciaphone
"A kind of magic" , Jazz Loves Disney 2 avec George Benson, Jamie Cullum, Eric Cantona, Madeleine Peyroux, Bebel Gilberto...
Riviera, Nuits Blondes, The Newtons dans une sélection single & EP
"Vocalises" de Romain Leleu & Thiierry Escaich
"Vestida de nit" de Silvia Pérez Cruz
"Vive la patate libre !" de Stéphane Blek
et toujours :
"Handel : Shades of love, Italian cantatas" de Anna Kasyan
"The thread" de Lysistrata
"Jolly new songs" de Trupa Trupa
"Heaven upside down" de Marilyn Manson
"Besame mucho" de l'Ensemble Contraste & Orchestre Philarmonique Royal de Liège
"Royaume EP" de La Féline
"Babylone EP" de La Jarry
"La caverne" de Lande
"Après l'orage" de Nour
"Renaissance" de Pépite
Interview de Bajram Bili

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Empire des lumières" à la MC93 à Bobigny
"Le dernier voyage de Sinbad" au Théâtre 13/Seine
"Quitter la terre" au centre Culturel Suisse
"Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Adieu Ferdinand ! - Clémence" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Chambre de Marie Curie" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Trio en mi bémol" au Théâtre de l'Opprimé
"Pierre Palmade - Aimez-moi !" au Théâtre du Rond-Point
"Youpi c'est reparti !" au Cabaret La Nouvelle Eve
"La croisière ça use !" au Théâtre Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre Edgar
"Apzurde !" au Théâtre Trévise
"Stomp" aux Folies Bergère
"Les Réformés" au Kibélé
des reprises à ne pas rater :
"Berlin 33" au Théâtre de Belleville

"C'est la guerre" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"Jean Echenoz - Roman Rotor Stator" au Centre Pompidou
"Icônes et arts chrétiens d'Orient" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour "Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Lucky de John Carroll Lynch
"Soleil battant" de Clara Laperrousaz et Laura Laperrousaz
"La Fiancée du désert" de Cecilia Atán et Valeria Pivato
Ciné en bref avec :
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois
"Marvin ou la belle éducation" de Anne Fontaine
"Battle of The Sexes" de Jonathan Dayton et Valerie Faris
"Plonger" de Mélanie Laurent
"Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens
"Le brio" de Yvan Attal
"Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson
"Bad Moms 2" de Scott Moore et Jon Lucas
les chroniques des autres sorties de décembre
et les chroniques des sorties de novembre

Lecture avec :

"L'espionne" de Paulo Coelho
"La belle sauvage" de Philippe Pullman
"La lagune" de Armand Marie Leroi
"La vallée du diable" de Anthony Pastor
"Le journal d'Anne Frank" de Ari Folman et David Polonsky
"Quattrocento" de Stephen Greenblatt
"Retour sur Belzagor : Tome 1" de Robert Silverberg, Philippe Thirault et Laura Zuccheri
et toujours :
"Après la chute" de Dennis Lehane
"L'araignée de Mashhad" de Mana Neyestani
"L'une pour l'autre" de Hilding Sandgren
"La disparue de noël" de Rachel Abbott
"La faute de l'orthographe" de Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Kevin Matagne
"Une vie exemplaire" de Jacob M. Appel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=