Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nouvelle Vague
I could be happy  (Kwaidan Records)  novembre 2016

La pochette du nouvel album de Nouvelle Vague (si vous avez vécu dans une île déserte ou si vous avez vraiment besoin que l’on vous rafraîchisse la mémoire, Nouvelle Vague c’est le projet de deux excellents musiciens, Olivier Libaux et Marc Colin, c’est leur réappropriation en version grosso modo bossa nova (Nouvelle Vague – New Wave – Bossa Nova – Nouvelle Vague (le courant cinématographique Français pour le côté arty et glam)) de titres issus du répertoire punk et post-punk (et des succès comme "Too Drunk To Fuck", "Bizarre Love Triangle", "Just Can’t Get Enough", "Love Will Tear Us Apart", "Mala Vida", "Marian", "Master and Servant"…) chantés par de belles voix comme Camille, Mélanie Pain, Eloisa, Nadeah Miranda, Phoebe Killdeer, Helena Noguerra, Elodie Frégé ou encore Mareva Galanter, c’est quatre albums sortis entre 2004 et 2010, plus d’un million de disques vendus, des tournées dans le monde entier), est dans les tons orangés.

C’est un indice sur la couleur générale du disque peut-être le plus apaisé, mélancolique voire spleenien des albums du groupe. Ce qui en soit est dans l’esprit de la bossa nova, Nouvelle Vague remplaçant les accords jazz par quelque chose de plus rock ou pop (ou lounge) mais gardant les rythmes syncopés, avec presque la disparition des temps forts. Le triangle amoureux pas si bizarre entre deux musiciens et une chanteuse fonctionne toujours aussi bien, les arrangements sont toujours intelligents et pertinents et les voix exquises.

Par contre, pour la première fois aux reprises ("Athol Brose" des Cocteau Twins, "Love Comes in Spurts" de Richard Hell & the Voidoids, "I wanna Be Sedated" des Ramones, "I Could Be Happy" des Altered Images, le magnifique "All cats are grey" de The Cure, "No One is Receiving" de Brian Eno) s’ajoutent des chansons originales composées par Olivier Libaux et Marc Colin, preuves s'il en était encore besoin du talent de composition des deux musiciens, peut-être plus poétique et mélodique chez Libaux (les très beaux "Maladroit" (chanson qui mérite une écoute immédiate si vous ne connaissez pas La guitare dans la vitrine paru chez Actes Sud) ou "La pluie et le beau temps", tout en déhanché et en rondeur) ou plus pop (et réminiscences Brésiliennes) chez Colin ("Algo Familiar" ou "Loneliness"), reflets de leurs propres aspirations esthétiques.

Nouvelle vague opère donc sa mue pour notre plus grand plaisir…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Bande à part de Nouvelle Vague
La chronique de l'album 3 de Nouvelle Vague
La chronique de l'album Couleurs sur Paris de Nouvelle Vague
Nouvelle Vague en concert au Festival Fnac Indétendances 2005
Nouvelle Vague en concert au Grand Rex (25 avril 2007)
Nouvelle Vague en concert au Fil (17 octobre 2008)
Nouvelle Vague en concert à Aéronef (samedi 12 février 2011)
La chronique de l'album Uncovered Queens of The Stone Age de Olivier Libaux
La chronique de l'album Uncovered Queens of the Stone Age - The Lost EP de Olivier Libaux
L'interview de Olivier Libaux - Les Objets (juin 2016)
Livres : Olivier Libaux & Jean-François Martin - La guitare dans la vitrine

En savoir plus :
Le site officiel de Nouvelle Vague
Le Bandcamp de Nouvelle Vague
Le Facebook de Nouvelle Vague


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=