Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Europe Connexion
Théâtre Ouvert  (Paris)  janvier 2017

Comédie dramatique de Alexandra Badea, mise en scène de Matthieu Roy, avec Brice Carrois, Johanna Silberstein, Wei-Lien Wang et Shih-Chun Wang.

Que l'on soit rentré dans l'univers d' "Europe Connexion" ou qu'on l'ait rejeté, le texte d'Alexandra Badea a le mérite de poser des questions.

Cette pièce radiophonique, créée d'abord sur France Culture, méritait-elle une mise en espace ? Fallait-il pour se faire, munir les spectateurs d'un casque pour entendre des "voix off" finalement radiophoniques ?

Peut-on prendre comme thème le cynisme sans soi-même tomber dans le cynisme, à l'image de ces films parodiques sur la pornographie qui finissaient par n'être, à leur tour, que pornographique ?

S'inscrivant dans ce "théâtre politique" qui aborde sur scène des questions sur la mondialisation libérale, qui, d'ordinaire, font l'objet d'articles de fond dans "Le Monde Diplomatique", "Europe Connexion" assène finalement une "leçon" à ses spectateurs.

Ceux-ci sont distribués autour de la scène, une scène composée d'une partie "salle d'attente genre aéroport" et d'une partie "chambre d'hôtel international", les acteurs portant le discours déambulant de l'un à l'autre.

Décrivant la vie d'un lobbyiste de Sciences Po à Sciences Po, comment il devient un homme-lige des grandes sociétés voulant imposer leurs normes au niveau des institutions européennes, avant de finir par former d'autres lui-même en rentrant au bercail de la rue Saint-Guillaume, "Europe Connexion" énonce froidement les recettes machiavéliques des maîtres du monde.

On pourra très vite s'interroger si la manipulation dénoncée n'est déjà pas en jeu sur le spectateur. Car, si l'on en revient à ce casque d'audio, la première voix qui survient, la seule enregistrée, donne mécaniquement et métalliquement ses instructions. Elle entraîne le spectateur vers une quasi-soumission au discours qui suivra.

Effet volontaire pour montrer le cynisme des hommes d'influence ou simple dispositif qui se voudrait neutre, on ne pourra franchement pas le déterminer. Mais on s'étonnera que ses voisins acceptent sans broncher de rester "encasqués" alors que l'on peut suivre sans le casque le discours des personnages. On pourra même prendre le casque pour une fausse piste, puisque les acteurs chinois présents dans "Europe Connexion" parlent en mandarin... sans jamais être traduits.

Dès lors, on se demandera si Alexandra Badea, comme son metteur en scène Matthieu Roy, n'ont pas voulu justement poser des éléments, renforcés par la scénographie de Gaspard Pinta dont on a décrit l'efficace froideur, pour que leur spectateur comprennent qu'ils sont autant manipulés que les peuples par les lobbys.

Peut-être pourra-t-on reprocher à Alexandra Badea de vouloir, in fine, sauver ses calculateurs grassement payés au service des plus forts, notamment des industries polluantes, en montrant qu'ils finissent par détester ce qu'ils font.

On en doutera et on verra plutôt cela comme un doute sur un dispositif qui serait encore plus convaincant et passionnant s'il ajoutait une vraie cruauté sans considérations morales à ce monde inhumain des "influenceurs".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=