Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Volo
Chanson Française  (Play On)  janvier 2017

Cinquième album déjà pour Volo, trublions de la chanson française, avec Chanson française, titre d’une grande originalité vous me l’accorderez, qui ne correspond pas aux deux frangins, qui, eux sont très loin d’en manquer. Chanson française arrive dans les bacs le 27 janvier prochain.

Volo n’est pas le groupe le plus connu du monde ; Alors Volo, c’est quoi ? Et bien c’est avant tout deux voix et une guitare. Guitare électro-acoustique avec néanmoins une couleur acoustique qui est au centre du projet des frères Volovitch, d’origine ukrainienne. Deux voix et une guitare aux influences diverses qui nous font passer d’une ballade à un groove, d’un arpège à un riff, mais qui laisse la part belle au texte et à la mélodie.

Alors parlons-en des textes. Si j’aime Volo, c’est surtout pour les textes. Les textes et la chanson française c’est leur fond de commerce, sans aucun doute. Ils le confirment dès la première chanson au titre éponyme. Cette chanson rigolote critique la musique marketing. Comme ils le chantent ils sont loin, très loin "des Shakira, Lady Gaga et Christine Aguilera". Eux, c’est la chanson française.

"Petite tête" est une jolie chanson sur la paternité. "Tabarnak" nous parle de la vieillesse, des souvenirs qui partent et de la mort. Les deux loulous aiment le Québec, on n'en doute pas.

"Un gars honnête" est une petite chanson rigolote, ironique sur l’honnêteté, celle qui caractérise certains de nos hommes politiques, ou pas. C’est léger et frais. "J’hésite" s’interroge, à juste titre, sur nos élites et sur les futures élections. "Le GPS nous a perdu, on n’ira pas à droite c’est sûr, faire demi-tour c’est sans issue et si on continue tout droit on finira dans le mur. Le GPS nous a menti, faut prendre encore à gauche c’est sûr, marche arrière sens interdit si on continue tout droit on finira dans le mur. Le GPS nous a planté il faut qu’on passe au vert c’est sûr…". Chanson pleine de vérités, elle tente de nous guider vers la survie. Pas gagné encore. "Est-ce qu’on peut sortir de tout ce qui ne vaut pas Le Pen ?" disent-ils. On verra dans quelques mois.

L’album se poursuit avec "Hier", chanson pleine de nostalgie, sur les premières rencontres, les premiers baisers, les appareils dentaires mais surtout sur le temps qui file. "La crise" se construit sur une multitude de questions, celles qu’on se pose à la quarantaine souvent. Plutôt drôle.

On change d’univers avec une jolie chanson, moins acoustique, "Rire aux éclats", ma préférée, une déclaration d’amour superbe, toute en retenue et délicatesse avec comme point d’orgue le temps qui s’écoule, une fois encore. Sublime, tout simplement.

"Tout est normal", chanson suivante, permet aux deux frangins de s’aventurer de nouveau sur le terrain de la politique en critiquant la classe dominante qui profite et s’enrichit sur le dos de la société.

Reste alors "A mon cou", ballade sympathique, toujours sur l’amour, perdu par contre. Les souvenirs restent, l’amertume aussi. L’album se termine gentiment par "Surtout", tout en finesse, à l’image de l’album.

Volo nous livre donc un recueil de 12 petites chansons aux textes ciselés, posés sur des sobres mélodies. Des chansons simples mais pas simplistes, sur des vrais sujets, sans prise de tête, qui nous font sourire souvent, nous émeuvent parfois. Les deux frangins ont l’art de ne pas se prendre au sérieux tout en portant un regard plein de tendresse sur notre monde.

Chanson Française est donc un album rafraîchissant, produit de la grande complicité de deux frères, qu’il faut écouter.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album E Volo Love de Frànçois and The Atlas Mountains

En savoir plus :
Le site officiel de Volo
Le Facebook de Volo


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=