Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ça Fromet !
Comédie de Paris  (Paris)  février 2017

Spectacle de chansons caustiques conçu et interprété par Fréderic Fromet accompagné par les musiciens François Marnier et Rémy Chatton.

Si l'on était un peu taquin, on définirait Frédéric Fromet comme un "chansonnier engagé", ce qui est un parfait oxymore, puisque en général les chansonniers modernes sont plutôt de droite (cf. Jean Amadou, Bernard Mabille) et les chanteurs engagés plutôt de gauche.

Malgré une voix qui ne cherche pas à concurrencer Luciano Pavarotti et une présence qui n'éclipsera pas celle de Jacques Brel, Frédéric Fromet captive sou auditoire.

Evidemment, et il ne s'en cache pas, il a son public et il est clivant. Si l'on est fan de Laurent Gerra et de Michel Sardou, il vaudra mieux éviter de venir écouter ses petites bluettes méchantes et de "gauche". Même là, il vaudra mieux être un électeur socialiste, tendance Hamon, qu'une groupie de Manuel Vals ou de Jean-Luc Mélenchon.

Participant, tous les vendredis après-midi, à l'émission de France Inter, "Si tu écoutes, j'annule tout" d'Alex Vizorek et Charline Vanhoenacker, il incarne assez bien l'esprit de la maison de la radio nationale. On pourra donc lui reprocher une certaine arrogance et la certitude d'être le naturel héritier de Pierre Desproges et le dépositaire d'un "rire intelligent", même quand il énonce des propositions discutables.

Cela dit, les esprits tolérants qui voudraient prouver à Frédéric Fromet que ceux qui ne pensent pas comme lui ne sont pas forcément des imbéciles, prendront du plaisir à plus de la moitié de son spectacle, celle où il ne fait pas de "politique".

Car, quand il ne se laisse pas aller à l'autosatisfaction d'un bobo content d'en être, et sachant se moquer (trop gentiment) de lui-même, il clive moins. Ses textes qui accumulent les petites observations du quotidien, sont assez delermiens (tendance Philippe pas Vincent). Il sait même jouer aux Bobby Lapointe modernes, dans un texte joliment troussé où il élimine les cédilles des mots, aboutissant à un petit bijou post-surréaliste.

Très à l'aise avec des spectateurs avec qui il peut habilement échanger à brûle-pourpoint, Frédéric Fromet s'est constitué un public de fidèles qui connaissent ses textes par cœur et n'hésitent pas à revenir. Cette connivence gagne vite le néophyte, même si, comme on l'a signalé, il a des réserves sur le fond.

Question affinités, on le sent nourri de l'esprit "Hara Kiri", avec une préférence pour les plus "bêtes et méchants", genre Reiser ou Professeur Choron. Il doit beaucoup aux grands anciens, tels Font et Val, et a bien assimilé "Chanson plus bifluorée" dont il reprend les principes parodiques. La petite heure et demie que l'on passe en sa compagnie est agréable au point d'en oublier - ou d'accepter - ses raccourcis idéologiques de "penseur médiatique".

Dans "Ça Fromet !", avec ses complices François Marnier, à l'accordéon et aux claviers, et Rémy Chatton, à la contrebasse et à la grosse caisse, Frédéric Fromet, qui gratte honnêtement la guitare, mérite d'être écouté et l'on se surprend à trouver le spectacle trop court, ce qui est bon signe.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=