Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ça Fromet !
Comédie de Paris  (Paris)  février 2017

Spectacle de chansons caustiques conçu et interprété par Fréderic Fromet accompagné par les musiciens François Marnier et Rémy Chatton.

Si l'on était un peu taquin, on définirait Frédéric Fromet comme un "chansonnier engagé", ce qui est un parfait oxymore, puisque en général les chansonniers modernes sont plutôt de droite (cf. Jean Amadou, Bernard Mabille) et les chanteurs engagés plutôt de gauche.

Malgré une voix qui ne cherche pas à concurrencer Luciano Pavarotti et une présence qui n'éclipsera pas celle de Jacques Brel, Frédéric Fromet captive sou auditoire.

Evidemment, et il ne s'en cache pas, il a son public et il est clivant. Si l'on est fan de Laurent Gerra et de Michel Sardou, il vaudra mieux éviter de venir écouter ses petites bluettes méchantes et de "gauche". Même là, il vaudra mieux être un électeur socialiste, tendance Hamon, qu'une groupie de Manuel Vals ou de Jean-Luc Mélenchon.

Participant, tous les vendredis après-midi, à l'émission de France Inter, "Si tu écoutes, j'annule tout" d'Alex Vizorek et Charline Vanhoenacker, il incarne assez bien l'esprit de la maison de la radio nationale. On pourra donc lui reprocher une certaine arrogance et la certitude d'être le naturel héritier de Pierre Desproges et le dépositaire d'un "rire intelligent", même quand il énonce des propositions discutables.

Cela dit, les esprits tolérants qui voudraient prouver à Frédéric Fromet que ceux qui ne pensent pas comme lui ne sont pas forcément des imbéciles, prendront du plaisir à plus de la moitié de son spectacle, celle où il ne fait pas de "politique".

Car, quand il ne se laisse pas aller à l'autosatisfaction d'un bobo content d'en être, et sachant se moquer (trop gentiment) de lui-même, il clive moins. Ses textes qui accumulent les petites observations du quotidien, sont assez delermiens (tendance Philippe pas Vincent). Il sait même jouer aux Bobby Lapointe modernes, dans un texte joliment troussé où il élimine les cédilles des mots, aboutissant à un petit bijou post-surréaliste.

Très à l'aise avec des spectateurs avec qui il peut habilement échanger à brûle-pourpoint, Frédéric Fromet s'est constitué un public de fidèles qui connaissent ses textes par cœur et n'hésitent pas à revenir. Cette connivence gagne vite le néophyte, même si, comme on l'a signalé, il a des réserves sur le fond.

Question affinités, on le sent nourri de l'esprit "Hara Kiri", avec une préférence pour les plus "bêtes et méchants", genre Reiser ou Professeur Choron. Il doit beaucoup aux grands anciens, tels Font et Val, et a bien assimilé "Chanson plus bifluorée" dont il reprend les principes parodiques. La petite heure et demie que l'on passe en sa compagnie est agréable au point d'en oublier - ou d'accepter - ses raccourcis idéologiques de "penseur médiatique".

Dans "Ça Fromet !", avec ses complices François Marnier, à l'accordéon et aux claviers, et Rémy Chatton, à la contrebasse et à la grosse caisse, Frédéric Fromet, qui gratte honnêtement la guitare, mérite d'être écouté et l'on se surprend à trouver le spectacle trop court, ce qui est bon signe.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 novembre 2019 : Non à la morosité

Faites une pause avec l'actualité, faites une pause avec les réseaux sociaux et profitez plutôt de notre sélection culturelle hebdomadaire avec des tas de belles raisons de se réjouir un peu. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy
et toujours :
"A l'oblique" de Phôs (Catherine Watine & Intratextures)
"So cold streams" de Frustration
"Liszt : O Lieb !" de Cyrille Dubois & Tristan Raes
"Au revoir chagrin" de Da Silva
"Ca" de Pulcinella
"Roseaux II" de Roseaux
"Symphonic tales" de Samy Thiébault
"Ca s'arrête jamais" de The Hyènes
"Ils se mélangent" de Djen Ka
Rencontre avec Joséphine Blanc accompagnée d'une session 3 titres acoustiques
"Funkhauser" de My Favorite Horses
Oiseaux Tempête et Jessica Moss au Grand Mix de Tourcoing

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Une des dernières soirées de Carnaval" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Mille et Une Nuits" au Théâtre national de l'Odéon
"21 Rue des Sources" au Théâtre du Rond-Point
"La dernière bande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Mademoiselle Julie" au Théâtre de la Tempête
"Que Crèvent tous les protagonistes" au Théâtre 13/Seine
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génié" au Studio Hébertot
"L'Effort d'être spectateur" au Théâtre du Rond-Point
"Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar" à l'Espace Chapiteaux de La Villette
"Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres" à la Grande Halle de La Villette
"La Diva divague" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Les Membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Change me" au Théâtre Paris Villette
"Corneille Molière - L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Qui croire" à la Comédie de Béthune
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec:

"Greco" au Grand Palais

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Noura rêve" de Hinde Boujemaa
"Countdown" de Justin Dec
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson
et toujours :
"A comme Eiffel" de Xavier Coste & Martin Trystam
"Demain est une autre nuit" de Yann Queffélec
"L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent" de Philippe Delerm
"La frontière" de Don Winslow
"Les quatre coins du coeur" de Françoise Sagan
"Miracle" de Solène Bakowski
"N'habite plus à l'adresse indiquée" de Nicolas Delesalle
"Une vie violente" de Pier Paolo Pasolini

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=