Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Klô Pelgag
L'étoile thoracique  (Zamora)  février 2017

Parler de L'Etoile Thoracique de Klô Pelgag est chose aisée si on s'arrête à quelques formules attendues qui décrivent bien, en effet, l'univers de la jeune femme mais masquent peut-être l'essentiel. Certes, le lutin québécois a réalisé un album aux instrumentations luxuriantes et ses textes surréalistes invitent à un voyage poétique en absurdie (exemple d'enfilage-type de formules convenues). Mais on passe alors à côté de l'aspect essentiel de ce disque : comment ce journal extime, imprégné d'une expérience toute personnelle, parvient-il à entrer en résonance avec l'intime de chaque auditeur ?

L'Etoile Thoracique agit comme un labyrinthe à plusieurs dimensions et plusieurs entrées. On peut s'y sentir attiré par la voix de Klô Pelgag, une voix intermédiaire, légère, capable d'une grande richesse d'expression. Quelques phrases mélodiques courtes vont retenir l'attention, s'insinuer dans le creux de l'oreille de l'auditeur qui les répétera comme des mantras. Il y a aussi les ruptures de rythmes et les accords dissonants qui poussent l'auditeur à tendre l'oreille plus qu'il ne le ferait avec une chanson pop entendue à la radio. Enfin, des mots ou des formules poétiques intriguent celui qui portera attention aux paroles en premier lieu.

A peine entré, le piège se referme sur l'auditeur qui est attiré par la brillance des cuivres, happé par le piano, secoué dans tous les sens par les cordes et baladé par une myriade d'autres instruments inattendus comme le ukulélé ou le glockenspiel, qui visent à rendre aux chansons leur origine populaire. La qualité de composition de chacune des chansons n'est pas tributaire d'un goût appris, d'une formation sociale du goût, mais bien de leur cohérence interne. La beauté qui se dégage de ce disque provient dès lors d'une architectonique à la fois cohérente dans la construction, et d'une forme de classicisme dans les matériaux choisis, essentiellement les cordes. L'expressivité est décuplée par l'absence de pathos des compositions. Au-delà de l'émotion subjective, naissent des atmosphères objectives. L'émotion de l'auditeur est d'autant plus profonde qu'elle n'est pas à imputer à lui-même ou à l'interprète, mais qu'il entend la tristesse, le soulagement, l'acception, voire la métempsycose dans l'extraordinaire "Apparition de la Sainte-Etoile Thoracique"...

C'est dans un second temps seulement que les paroles viennent habiter les mélodies. Poèmes surréalistes sur la maladie et le deuil mais surtout sur le souvenir, la résilience et la capacité à se reconstruire, ils complètent les atmosphères musicales tout comme les arrangements incroyables qui parent les compositions.

L'Etoile Thoracique est donc un album qu'on s'approprie totalement car il parcourt avec élégance les différentes phases du deuil, épreuve à laquelle seuls les plus jeunes échappent un temps, sans jamais souligner son propos. Klô Pelgag respecte l'auditeur, s'immisce dans sa sphère intime, parle autant à sa sensibilité qu'à son intelligence et parvient ainsi à quasiment établir un dialogue avec lui. Magique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L’alchimie des monstres de Klô Pelgag
Klô Pelgag en concert au Festival international de la chanson de Granby 2011 (43ème édition) - samedi 17 septembre
Klô Pelgag en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembr
Klô Pelgag en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - mercredi 11 septembr
Klô Pelgag en concert à Cité Internationale Universitaire, Maison du Japon (dimanche 9 octobre 2013)
Klô Pelgag en concert au Trianon (mercredi 15 avril 2015 )
L'interview de Klô Pelgag (mardi 13 décembre 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Klô Pelgag
Le Bandcamp de Klô Pelgag
Le Soundcloud de Klô Pelgag
Le Facebook de Klô Pelgag


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=