Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Klô Pelgag
L'étoile thoracique  (Zamora)  février 2017

Parler de L'Etoile Thoracique de Klô Pelgag est chose aisée si on s'arrête à quelques formules attendues qui décrivent bien, en effet, l'univers de la jeune femme mais masquent peut-être l'essentiel. Certes, le lutin québécois a réalisé un album aux instrumentations luxuriantes et ses textes surréalistes invitent à un voyage poétique en absurdie (exemple d'enfilage-type de formules convenues). Mais on passe alors à côté de l'aspect essentiel de ce disque : comment ce journal extime, imprégné d'une expérience toute personnelle, parvient-il à entrer en résonance avec l'intime de chaque auditeur ?

L'Etoile Thoracique agit comme un labyrinthe à plusieurs dimensions et plusieurs entrées. On peut s'y sentir attiré par la voix de Klô Pelgag, une voix intermédiaire, légère, capable d'une grande richesse d'expression. Quelques phrases mélodiques courtes vont retenir l'attention, s'insinuer dans le creux de l'oreille de l'auditeur qui les répétera comme des mantras. Il y a aussi les ruptures de rythmes et les accords dissonants qui poussent l'auditeur à tendre l'oreille plus qu'il ne le ferait avec une chanson pop entendue à la radio. Enfin, des mots ou des formules poétiques intriguent celui qui portera attention aux paroles en premier lieu.

A peine entré, le piège se referme sur l'auditeur qui est attiré par la brillance des cuivres, happé par le piano, secoué dans tous les sens par les cordes et baladé par une myriade d'autres instruments inattendus comme le ukulélé ou le glockenspiel, qui visent à rendre aux chansons leur origine populaire. La qualité de composition de chacune des chansons n'est pas tributaire d'un goût appris, d'une formation sociale du goût, mais bien de leur cohérence interne. La beauté qui se dégage de ce disque provient dès lors d'une architectonique à la fois cohérente dans la construction, et d'une forme de classicisme dans les matériaux choisis, essentiellement les cordes. L'expressivité est décuplée par l'absence de pathos des compositions. Au-delà de l'émotion subjective, naissent des atmosphères objectives. L'émotion de l'auditeur est d'autant plus profonde qu'elle n'est pas à imputer à lui-même ou à l'interprète, mais qu'il entend la tristesse, le soulagement, l'acception, voire la métempsycose dans l'extraordinaire "Apparition de la Sainte-Etoile Thoracique"...

C'est dans un second temps seulement que les paroles viennent habiter les mélodies. Poèmes surréalistes sur la maladie et le deuil mais surtout sur le souvenir, la résilience et la capacité à se reconstruire, ils complètent les atmosphères musicales tout comme les arrangements incroyables qui parent les compositions.

L'Etoile Thoracique est donc un album qu'on s'approprie totalement car il parcourt avec élégance les différentes phases du deuil, épreuve à laquelle seuls les plus jeunes échappent un temps, sans jamais souligner son propos. Klô Pelgag respecte l'auditeur, s'immisce dans sa sphère intime, parle autant à sa sensibilité qu'à son intelligence et parvient ainsi à quasiment établir un dialogue avec lui. Magique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L’alchimie des monstres de Klô Pelgag
Klô Pelgag en concert au Festival international de la chanson de Granby 2011 (43ème édition) - samedi 17 septembre
Klô Pelgag en concert au Festival international de la chanson de Granby 2012 (44ème édition) - vendredi 14 septembre
Klô Pelgag en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - mercredi 11 septembre
Klô Pelgag en concert à Cité Internationale Universitaire, Maison du Japon (dimanche 9 octobre 2013)
Klô Pelgag en concert au Trianon (mercredi 15 avril 2015 )
L'interview de Klô Pelgag (mardi 13 décembre 2016)

En savoir plus :
Le site officiel de Klô Pelgag
Le Bandcamp de Klô Pelgag
Le Soundcloud de Klô Pelgag
Le Facebook de Klô Pelgag


Laurent Coudol         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mars 2017 : GO Johnny GO

Chuck Berry nous a quitté ce week end à 90 ans. La fin d'une époque, sans doute, mais le rock n'est pas encore mort. Quoi qu'il en soit voici notre sélection culturelle hebdomadaire avec notamment un choix éclectique de spectacles :

Du côté de la musique :

"A day for the hunter, a day for the prey" de Leyla McCalla
"My wild west" de Lissie
"Chopin : Late works" de Maurizio Pollini
"Vocello" de Henri Demarquette
"Messages personnels " de Emma Solal
Mustang, Akira Kosemura, Sylvain Fesson, Lonny Montem dans une sélection de single
"Elements" de Zenzile
Rencontre avec Narrow Terence autour de leur nouvel album "Rumble-o-rama" accompagné d'une session live
"Plates coutures" de Matmatah
Mathieu Boogaerts au Grand Mix de Tourcoing
en concert dans le cadre du Festival Les Emancipées à Vannes : Vincent Delerm, Frère Animal (Second Tour) et "La Sieste acoustique de Bastien Lallemant"
et toujours :
"Oh, my Lady" de Da Capo, "Front pop" de French Boutik, "Ors" de Artus, "My friends ar dead" de Bigott, "Free" de Guillaume Perret, "Life will see you now" de Jens Lekman, "No more rainbows" de Nicola Testa, CHVE, Syndrome et Amenra au festival Generiq

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Soudain l'été dernier" au Théâtre national de l'Odéon
"Intra Muros" au Théâtre 13/Jardin
"Ici, il n'y a pas de pourquoi !" au Théâtre Le Lucernaire
"La violence des riches" à la Maison des Métallos
"Mon coeur" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Vibrants" au Théâtre de la Reine Blanche
"Une saison en enfer" au Théâtre Le Lucernaire
"La leçon de photographie" au Théâtre Saint Georges
"Le déni d'Anna" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Aide-mémoire" au Théâtre de Nesle
"Phèdre/Salope" à La Loge
"Sylvie Malys - le Génie du vin" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"La petite renarde rusée" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Made in Paris" au Théâtre Bo Saint-Martin
le compte-rendu de la première édition du Festival Les Emancipées à Vannes
des reprises :
"Moi, Corinne Dadat" au Théâtre de Colline
"Anquetil tout seul" au Studio Hébertot
"Yanowski - La Passe interdite" au Bal Blomet
"La vie privée d'un super-héros" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles de mars

Expositions avec :

"L'Esprit français - Contre-cultures 1969-1989" à la Maison Rouge
"Collection Alicia Koplowicz - De Zurbaran à Rothko" au Musée Jacquemart-André

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"London House" de David Farr
"Fiore" de Claudio Giovannesi
"Fixeur" de Adrian Sitaru
Ciné en bref avec :
"Chez nous" de Lucas Belvaux
"Les figures de l'ombre" de Theodore Melfi
"1:54" de Yan England
"Miss Sloane" de John Madden
"La Confession" de Nicolas Boukrief
"The Lost City of Z" de James Gray
et les chroniques des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Les filles déchues de Wakewater" de V.H. Leslie
"Les temps de la cruauté" de Gary Victor
"Les insouciants" de Peter Behrens

Froggeek's Delight :

Les MMO Free to play en 2017 - Eve Online - Black Desert Online - Revelation Online - Tera
Edition limitée de Life is Strange
sur PS4, Xbox One et PC
Retour sur la Nintendo Switch, un test complet très prochainement

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=