Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ty Segall
Ty Segall  (Drag City)  janvier 2017

Ty Segall est le neuvième album de Ty Segall. Un choix très simple dicté par l'envie de se montrer pour ce qu'on est réellement, le Californien hyperactif qui dégaine un nouvel album chaque année, a bien réussi.

Heureusement encore, en 2017, quelqu'un a envie de tout défoncer, de tout détruire avec du bon hard rock, du garage, du bruit, ou comment vous voudrez l'appeler.

Après un album solo, Manipulator en 2014, un autre en 2016, Emotional Mugger et après la sortie d'un album proto-metal avec son autre projet, les Fuzz (indeed pour les fans !), Ty Segall revient en solo. Enregistré sous l'aile protectrice de Monsieur Steve Albini et sorti le dernier 27 janvier, cet album sulfureux montre la patine du vieux rock, l'ambiance du bruit old school qui caractérise la personnalité du prolifique musicien. 32 minutes et 10 morceaux de retour aux 70's, aux Led Zeppelin plus acides et aux Black Sabbath.

"Break a Guitar", la première piste, aurait pu être chanté par Robert Plant et le long solo qui part à la minute 2'30" et qui accompagne jusqu'à la fin les guitares montre la direction de tout l'album.

"Freedom" se baigne de l'allure glam à la Marc Bolan. "Warm Hands (Freedom returned)" aurait pu être joué par le groupe d'Ozzy Osbourne, avec ses dix minutes de glam-folk / proto-metal, et avec Segall qui confie ses délires avec sa voix hurlante.

Deux ballades très 60's, "Talkin'" et "Orange Color Queen", chanson d'amour dédiée à sa copine Denée, sa reine aux cheveux orange comme il l'appelle, qui apparemment l'aurait aidé avec sa peur de voler.

Plutôt stoner rock, "The Only One" fait suite à "Thank you Mr. K", du garage à la sauce punk. Il ne manque pas les faux airs de Bowie de la période Ziggy Sturdust sur "Papers", morceau glam qu'on aurait bien vu porter sur la peau du Duc Blanc.

"Take care about your long hair / it's not growing any longer / I guess it desappeared" chante-t-il dans "Take care (to comb your hair)", encore une fois on revient sur les cheveux, métaphore de plusieurs vies.

Ty Segall aime bien se moquer, le dernier morceau "Untitled" est un fake, cadeau offert à ses fans : 13 secondes d'un riff de guitare et un rire de fond, qui terminent cet album sulfureux. Il nous avait prévenu dès le titre, c'est tout simplement lui : Ty Segall.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Manipulator de Ty Segall
Ty Segall en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #28 (édition 2016) - Vendredi 1er
Ty Segall en concert au Festival Cabaret Vert #13 (édition 2017) - Vendredi 25 août
Ty Segall en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Ty Segall
Le Bandcamp de Ty Segall
Le Facebook de Ty Segall


Paola Simeone         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 mai 2018 : De la neige en été

Il neige au mois de mai, des gens tuent d'autres gens avec des couteaux, bref le monde part en couilles. Pour autant, si la culture aide à élever les esprits, on aura toujours besoin d'un petit oasis où aller piocher quelques bonnes idées culturelles. C'est parti pour la sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro
et toujours :
"Amour et sépulcre" de trou aux rats
"Nos dimanches" de Yvan Marc
"Canyon alibi" de Alain Gibert
"Traversée" de Béatrice Bertho
"Grand paon de nuit" de Palatine
"The great untold" de Scott Matthews
"Abyss EP" de Springwater

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Bérénice" aux Ateliers Berthier
"Reconstitution" au Théâtre de l'Aquarium
"23 rue Couperin" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le liseur du 6h27" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Loretta Strong" au Théâtre de Belleville
"Le Maître et Marguerite" au Théâtre de la Tempête
"Coups de feu rue Saint-Roch" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Chemin des Dames" au Théâtre Essaion
"Dans les jardins de Castor et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Longwy-Texas" à la Maison des Métallos
"Madame Molière" au Théâtre de Nesle
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Essaion
"Viel chante Brel" au Théâtre Essaion
"Myriam Allais - Mes Hommes" au Théâtre Essaion
"Denise Jardinière vous invite chez elle" au Théâtre Essaion
les reprises avec :
"Névrotik Hotel" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Paroles gelées" au ThéâtreGérard Philippe à Saint Denis
"Un Démocrate" au Théâtre de la Reine Blanche
"Tea for three" au Théâtre de Nesle
"Les Amants de Nohant" au Théâtre Le Ranelagh
"Yann Jamet - Le Syndrome de Jeanne d'Arc" au Théâtre de Dix Heures
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :
les films de la semaine :
"Miracle" de Egle Vertelyte
"L'Arche de Monsieur Kervadac" de Karel Zeman
Ciné en bref avec :
"La Révolution silencieuse" de Lars Kraume
"Milf" de Axelle Laffont
"Place publique" de Agnès Jaoui
"Amoureux de ma femme" de Daniel Auteuil
"Larguées" de Eloïse Lang
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

et toujours :
"Fouché" de Nicolas Juncker & Patrick Mallet
"Le hameau de la reine" de Jean des Cars
"Madgermanes" de Birgit Weyhe
"Possession" de Paul Tremblay
"Splendeurs et fureurs" de Christina Stead
"Une autre histoire de la renaissance" de Didier le Fur
"Eloge de la roue libre" de Christophe Salaün


Froggeek's Delight :

"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=