Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Classique, vous avez dit classique ? Vikingur Ólafsson
Philip Glass : Piano Works  (Deutsche Grammophon)  janvier 2017

Il serait tentant de penser qu’il est assez facile d’interpréter la musique de Philip Glass. Or, il n’en est rien, bien au contraire. La musique du compositeur Américain laisse à son exécutant une grande part de liberté, ou en tout cas laisse certains champs libres dans l’interprétation. Et c’est là qu’est le piège. On ne peut jouer cette musique de manière rectiligne et minimaliste, et si Philip Glass tend vers un nouveau mélodisme au rythme pulsionnel et vers un néo néo-romantisme (entre Schumann, Brahms et Chopin) dans sa façon de concevoir les lignes mélodiques, il faut également éviter de sur jouer ce côté romantique en rajoutant du pathos là où il n’y en a pas.

Tout comme Arturo Stalteri, Michael Riesman, Nicolas Horvath, Bruce Brubaker, ou Dennis Russell Davies, Vikingur Ólafsson transcende l’œuvre de Philip Glass. Jeune pianiste Islandais diplômé de la Juillard School, Vikingur Ólafsson, dédicataire de plusieurs concertos pour piano nous avait montré de très belles choses chez Chopin, dans les visions fugitives de Prokofiev, chez Messiaen (avec un très beau programme autours des oiseaux avec des pièces de Rameau, Ravel, Schubert…) et il continue de nous impressionner dans ces études.

Chez Glass, la musique bouillonne presque dans l’inconscient, dans le subjectif, dans cette façon d’avancer en spirale, éclate dans cette nouvelle façon d’imaginer le contrepoint, comme une juxtaposition bien plus violente qu’il n’y paraît d’une section rythmique radicalement répétitive et minimaliste à des mélodies aériennes et lumineuses. Une manière de concevoir la musique que le pianiste Islandais met en valeur avec beaucoup de sensibilité et de virtuosité, de musicalité, un superbe phrasé et un touché incroyable (certaines notes claquent littéralement) et avec une vraie pertinence dans le choix de l’interprétation (ces mouvements brahmsiens dans les études numéro 6 ou 14 par exemple) ou dans sa coloration rythmique.

Par contre, nous serons nettement moins enthousiaste sur les versions réarrangées par Christian Badzura qui, trop cousues de fil blanc, trop scolaires, n’apportent rien à la musique du compositeur Américain. Il n’empêche que ce disque est excellent, il devrait être un tournant dans la carrière du jeune pianiste, et pourrait faire date dans les interprétations des œuvres pianistiques de Philip Glass.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Vikingur Ólafsson
Le Bandcamp de Vikingur Ólafsson
Le Soundcloud de Vikingur Ólafsson
Le Facebook de Vikingur Ólafsson


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 août 2017 : Et au loin, la rentrée

C'est encore un peu les vacances, les festivals continuent et pendant ce temps nous vous proposons comme chaque semaine notre petite sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Gold in the ashes" de Elias Dris
Gris Lagon, Belvédère, Sorg, Naya dans une sélection de EP
"Out of time" de Hugo Kant
"Visuals" de Mew
et toujours :
"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Olga Picasso" au Musée national Picasso

Cinéma :

les chroniques des sorties d'août
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'histoire de mes dents" de Valeria Luiselli
"La disparition de Josef Mengele" de Olivier Guez
"Le jour d'avant" de Sorj Chalandon
et toujours :
"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=