Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Classique, vous avez dit classique ? Vikingur Ólafsson
Philip Glass : Piano Works  (Deutsche Grammophon)  janvier 2017

Il serait tentant de penser qu’il est assez facile d’interpréter la musique de Philip Glass. Or, il n’en est rien, bien au contraire. La musique du compositeur Américain laisse à son exécutant une grande part de liberté, ou en tout cas laisse certains champs libres dans l’interprétation. Et c’est là qu’est le piège. On ne peut jouer cette musique de manière rectiligne et minimaliste, et si Philip Glass tend vers un nouveau mélodisme au rythme pulsionnel et vers un néo néo-romantisme (entre Schumann, Brahms et Chopin) dans sa façon de concevoir les lignes mélodiques, il faut également éviter de sur jouer ce côté romantique en rajoutant du pathos là où il n’y en a pas.

Tout comme Arturo Stalteri, Michael Riesman, Nicolas Horvath, Bruce Brubaker, ou Dennis Russell Davies, Vikingur Ólafsson transcende l’œuvre de Philip Glass. Jeune pianiste Islandais diplômé de la Juillard School, Vikingur Ólafsson, dédicataire de plusieurs concertos pour piano nous avait montré de très belles choses chez Chopin, dans les visions fugitives de Prokofiev, chez Messiaen (avec un très beau programme autours des oiseaux avec des pièces de Rameau, Ravel, Schubert…) et il continue de nous impressionner dans ces études.

Chez Glass, la musique bouillonne presque dans l’inconscient, dans le subjectif, dans cette façon d’avancer en spirale, éclate dans cette nouvelle façon d’imaginer le contrepoint, comme une juxtaposition bien plus violente qu’il n’y paraît d’une section rythmique radicalement répétitive et minimaliste à des mélodies aériennes et lumineuses. Une manière de concevoir la musique que le pianiste Islandais met en valeur avec beaucoup de sensibilité et de virtuosité, de musicalité, un superbe phrasé et un touché incroyable (certaines notes claquent littéralement) et avec une vraie pertinence dans le choix de l’interprétation (ces mouvements brahmsiens dans les études numéro 6 ou 14 par exemple) ou dans sa coloration rythmique.

Par contre, nous serons nettement moins enthousiaste sur les versions réarrangées par Christian Badzura qui, trop cousues de fil blanc, trop scolaires, n’apportent rien à la musique du compositeur Américain. Il n’empêche que ce disque est excellent, il devrait être un tournant dans la carrière du jeune pianiste, et pourrait faire date dans les interprétations des œuvres pianistiques de Philip Glass.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Vikingur Ólafsson
Le Bandcamp de Vikingur Ólafsson
Le Soundcloud de Vikingur Ólafsson
Le Facebook de Vikingur Ólafsson


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=