Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Classique, vous avez dit classique ? Vikingur Ólafsson
Philip Glass : Piano Works  (Deutsche Grammophon)  janvier 2017

Il serait tentant de penser qu’il est assez facile d’interpréter la musique de Philip Glass. Or, il n’en est rien, bien au contraire. La musique du compositeur Américain laisse à son exécutant une grande part de liberté, ou en tout cas laisse certains champs libres dans l’interprétation. Et c’est là qu’est le piège. On ne peut jouer cette musique de manière rectiligne et minimaliste, et si Philip Glass tend vers un nouveau mélodisme au rythme pulsionnel et vers un néo néo-romantisme (entre Schumann, Brahms et Chopin) dans sa façon de concevoir les lignes mélodiques, il faut également éviter de sur jouer ce côté romantique en rajoutant du pathos là où il n’y en a pas.

Tout comme Arturo Stalteri, Michael Riesman, Nicolas Horvath, Bruce Brubaker, ou Dennis Russell Davies, Vikingur Ólafsson transcende l’œuvre de Philip Glass. Jeune pianiste Islandais diplômé de la Juillard School, Vikingur Ólafsson, dédicataire de plusieurs concertos pour piano nous avait montré de très belles choses chez Chopin, dans les visions fugitives de Prokofiev, chez Messiaen (avec un très beau programme autours des oiseaux avec des pièces de Rameau, Ravel, Schubert…) et il continue de nous impressionner dans ces études.

Chez Glass, la musique bouillonne presque dans l’inconscient, dans le subjectif, dans cette façon d’avancer en spirale, éclate dans cette nouvelle façon d’imaginer le contrepoint, comme une juxtaposition bien plus violente qu’il n’y paraît d’une section rythmique radicalement répétitive et minimaliste à des mélodies aériennes et lumineuses. Une manière de concevoir la musique que le pianiste Islandais met en valeur avec beaucoup de sensibilité et de virtuosité, de musicalité, un superbe phrasé et un touché incroyable (certaines notes claquent littéralement) et avec une vraie pertinence dans le choix de l’interprétation (ces mouvements brahmsiens dans les études numéro 6 ou 14 par exemple) ou dans sa coloration rythmique.

Par contre, nous serons nettement moins enthousiaste sur les versions réarrangées par Christian Badzura qui, trop cousues de fil blanc, trop scolaires, n’apportent rien à la musique du compositeur Américain. Il n’empêche que ce disque est excellent, il devrait être un tournant dans la carrière du jeune pianiste, et pourrait faire date dans les interprétations des œuvres pianistiques de Philip Glass.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Vikingur Ólafsson
Le Bandcamp de Vikingur Ólafsson
Le Soundcloud de Vikingur Ólafsson
Le Facebook de Vikingur Ólafsson


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 juin 2017 : Summertime

C'est l'été, on a profité de la fête de la musique pour enregistrer une session en live à venir durant l'été ici même, les festivals s'enchainent et nous continuerons tout l'été à suivre l'actualité culturelle. Voici donc sans plus attendre l'édition de la semaine.

Du côté de la musique :

"The machine made us" de Flotation Toy Warning
The Charlatans en interview autour de leur album "Different days"
"Somersault" de Beach Fossils
"Almost !" de Adam and the Madams
"Outside" de An Eagle In Your Mind
"Journey to the mountain of forever" de Binker and Moses
"Tara EP" de Lonny Montem et Guillaume Charret
PuntEBarrieR" de Marco Zappa & Friends
"Aetherlight" de Mt. Wolf
Sam à La Passerelle 2.0
DJ Shadow à l'Elysée Montmartre
et sur Taste Indie, retrouvez les séries de photos complètes ainsi que Oiseaux Tempête, le festival Art Rock, Totorro, Requin Chagrin et bien d'autres.
et toujours :
Dead killer story" de Breaking The Wave, Soon She Said nous parle de "The first casualty of love is innocence" dans une longue interview en deux partie. Cliquez ici pour la première, et là pour la seconde,"Ti amo" de Phoenix,"Terre-neuve" de Terre-Neuve,"The Passion of Charlie Parker" par divers artistes ,"Emotional dance" de Andrea Motis,"Witness" de Benjamin Booker,"J'ai embrassé un punk" de Faut Qu'ça Guinche ,Interview de Bologna Violenta (également en italien), Interview de Superbravo pour la sortie de "L'angle vivant". Superbravo également en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Logan de Carvalho - Moitié voyageur" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Fêlés" au Théâtre du Marais

"Karine Lyachenko - RebelleS" au Théâtre du Marais
et les chroniques des autres spectacles de juin

Exposition avec :

"Derain, Balthus, Giacometti - Une amitié artistique" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Bonheur Académie" de Alain Della Negra et Kaori Kinoshita
"Ava" de Léa Mysius
Ciné en bref avec :
"Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch
"L'amant d'un jour" de Philippe Garrel
"K.O." de François Ozon
"Les Ex" de Maurice Barthélémy
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Personne ne gagne" de Jack Black
"Pinocchio" de Winshluss
"Le faussaire" de Xu Zechen

Froggeek's Delight :

"Space Invaders, comment Tomohiro Nishikado a donné naissance au jeu vidéo japonais" de Florent Gorges
2017, une année faste pour les jeux vidéo...
3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=