Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dum Spiro
Hors chant  (Contre Courant)  décembre 2016

Je ne sais pas comment s'est faite la rencontre de Francis Esteves avec Zedrine mais je n'ai aucun doute sur le fait qu'il n'a pas dû leur falloir longtemps pour savoir quel style de projet musical ils allaient faire ensemble sur cet album Hors Chant.

Esteves, discret héros de Expérience et BAM (Binary Audio Misfits) avec Michel Cloup n'est pas seulement bassiste mais manipule à merveille les machines électroniques. Zedrine lui est un poète, un conteur, un équilibriste des mots.

C'est donc dans un savant et addictif mélange de rock et d'électro que Zedrine scande, murmure, assène ses textes joliment tournés, plein de poésie et remplis d'image. Quelques mots d'anglais parcimonieusement glissés ça et là renforce l'ambiance autour des mots. Comme des interludes.

Chez Dum Spiro, il est beaucoup question de l'humain. Les masses et les individus, jusque dans le nom du groupe (Dum Spiro, "tant que je respire", suivi généralement de "j'espère", comme dans "Dum Spiro, spero"). Le tout entre les lignes, sans jamais de premier degré frontal. Pas de "houla je suis triste car le monde va mal". Non ici c'est plutôt "les bateaux prennent le large, mais ils reviendront").

Ce n'est pas hyper joyeux ("Les mâts chancellent"), ni très optimiste ("Combien de vies") mais c'est toujours très élégant et touchant ("Des animaux bizarres") et entêtant comme sur "Elle rêve", toujours poétique ("Poudre de rien") et jamais ridicule ni vulgaire, ni dans les mots ni dans la scansion qui jamais ne cède à la facilité d'un slam sans mélodie, de mots qui accrochent ou d'un faux accent de rappeurs de banlieue.

Cerise sur le gâteau, le groupe évite de toute part la facilité. Estèves montre qu'il est avant tout un créatif, un faiseur plutôt qu'un suiveur (il aurait été facile de suivre le sillon qu'il avait tracé avec Expérience (dont on retrouve quand même quelques réminiscences sur "S'envoler") ou BAM et qui fut médiatiquement labouré par Fauve).

Poétique, classe, émouvant même, ce Dum Spiro donne un souffle nouveau au spoken word. Du coup, on ressort aussi pour l'occasion le Binary audio Misfits et le Projet S.I. (projet stéphanois dont on attend un nouvel album comme on attend de voir le Père Noël sortir de la cheminée) pour rajouter au plaisir.

Le rock n'est décidément pas toujours là où on le croit le plus évident.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Hémisphère gauche de Expérience
La chronique de l'album Positive karaoke with a gun de Experience
La chronique de l'album Nous (en) sommes encore là de Expérience
La chronique de l'album The Pleumeleuc Experience de Yoyoyo Acapulco
Une 2ème chronique de l'album The Pleumeleuc Experience de Yoyoyo Acapulco
La chronique de l'album The 20/20 Experience – 2 of 2 de Justin Timberlake
Experience en concert au Point Ephémère (25 octobre 2005)
Experience en concert à l'Antipode (16 mars 2006)
Experience en concert au Nouveau Casino (20 mars 2006)
Experience en concert au Point Ephémère (29 avril 2008)
Experience en concert à L'Aéronef (mercredi 14 novembre 2012)
L'interview de Experience (mars 2004)
L'interview de Expérience (février 2006)
L'interview de Expérience (29 avril 2008)
Binary Audio Misfits en concert au Grand Mix (jeudi 6 mai 2010)

En savoir plus :
Le Bandcamp de Dum Spiro
Le Facebook de Dum Spiro


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=