Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un baiser, s'il vous plait
Théâtre Le Funambule-Montmartre  (Paris)  février 2017

Comédie d'après le film éponyme de Emmanuel Mouret, adaptation et mise en scène de Camille Bardery et Sandra Everro, avec Benjamin Bourgois, Sandy Besse (ou Sandra Everro), Camille Bardery (ou Cybèle Villemagne) et Romain Lancry (ou Zacharie Saal).

Si l'on connaît le cinéma d'Emmanuel Mouret, même sans avoir vu "Un Baiser, s'il vous plaît" (2007), on se doute que son adaptation théâtrale par Sandre Everro et Camlle Bardery sera l'occasion de suivre une petite histoire légère et bien menée.

On qualifie souvent Emmanuel Mouret de disciple d'Éric Rohmer, parce qu'il affectionne comme le cinéaste du "Genou de Claire" les marivaudages entre jeunes gens.

Sans nier les qualités cinématographiques de Mouret, il faut cependant constater qu'il n'a pas l'ambition de son maître et qu'il n'a jamais crée de vrais personnages qui font aujourd'hui référence et qui s'inscrivent vraiment dans leur époque. Ni intéressé par la critique sociale, ni doué pour l'observation sociologique, Mouret se contente de prendre du plaisir en racontant des histoires aussi intemporelles que superficielles.

Sandra Evenno et Camille Bardery en ont fait la force de leur version théâtrale. Dans ce pur divertissement, la naïveté est érigée au rang d'un des Beaux-Arts et cela fonctionne très bien. D'autant mieux d'ailleurs, que, contrairement à ses films, Emmanuel Mouret n'est pas présent. Car, avec son physique de grand bêta à la Fernandel, il est souvent le problème de son cinéma, tirant ses personnages vers la nunucherie, voire la niaiserie.

Ce n'est jamais le cas dans le travail des co-metteuses en scène. Le fait qu'elles et leurs deux partenaires ne soient pas encore des acteurs très connus rajoute aussi un plus. Contrairement au film, joué par une troupe plus chevronnée, dans laquelle on retrouvait Julie Gayet et Virginie Ledoyen, ils n'ont pas à se forcer pour défendre ce scénario frais et primesautier.

Autre plus, pour incarner les sept personnages en quête de baiser du film, certains des quatre acteurs de la pièce jouent deux rôles. Cela permet définitivement au théâtre d'affirmer ses droits sur le cinéma, comme le choix hardi de remplacer les "voix off" de Gabriel et Emilie par des présences "in".

En effet, dans le film, tout commence par une rencontre qui aurait dû logiquement conduire à un baiser... Mais, la jeune femme, Émilie, s'y refuse et explique pourquoi à Gabriel, son partenaire dépité. Son récit off fait apparaître les deux autres protagonistes, Nicolas et Judith.

Dans "Un baiser, s'il vous plaît" version théâtre, Gabriel et Emilie restent donc sur scène, pour suivre les conséquences fatales d'un baiser inconsidérément échangé entre Nicolas et Judith.

Il y a deux ans, on avait vu une version courte d' "Un baiser, s'il vous plaît" lors du Festival "Mises en capsules" 2015, au Ciné 13 Théâtre. Avec cinquante minutes de plus, l'adaptation de Sandra Everro et Camille Bardery ne déçoit pas.

Elles ont tiré le maximum du cinéma d'Emmanuel Mouret et compris que cette petite histoire d'échange de salive était prétexte à un spectacle charmant. Jouée sans rechigner par Benjamin Bourgois, Sandy Besse, Cybèle Villemagne et Zacharie Saal, la mécanique inventée par Mouret prend même de l'ampleur. Ce qui pouvait passer pour de la niaiserie irritante se transforme en une saine gentillesse qui provoque beaucoup de rires.

On s'amuse et, après tout, le but recherché, c'est-à-dire distraire, est plus qu'atteint. Un spectacle qui mérite trois baisers au guide des bisous.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être

Une lueur dans la nuit, un espoir de concerts, de théâtres, de cinéma et soyons fous de restaurants... croisons tous nos doigts, tous ensemble. D'ici là, voici de quoi garder espoir et soutenir la culture. Commençons bien sûr par le replay de la MAG #26

Du côté de la musique :

"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
rencontre avec Rover qui nous parle de son nouvel album
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die
et toujours :
"EAT" le 20ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Orchestral works" de Hans Rott
"Heavy ground" de Liquid Bear
"Piano sonata by Maki Namekawa" de Philip Glass
"Impressions" de Sophie Dervaux
"Fart patrol" de Steam Powered Giraffe"
Un petit tour des clips du moment qui annoncent de beaux albums

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Iphigénie" de Racine
"Atelier Vania" de Jacques Weber, Christine Weber et Marc Lesage
"A tort et à raison" de Ronald Harwood
"Le Bouffon du Président" d'Olivier Lejeune
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Cyrano m'était conté" de Sotha
"CirkAfrika" du Cirque Phenix

Expositions :

en virtuel :
"Les Musiques de Picasso" à la Philarmonie de Paris
"Peintres femmes, 1780 - 1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Leonetto Cappello, l'affiche et la parfumerie" au Musée international de la Parfumerie à Grasse
"Jean-Michel Basquiat" à la Fondation Louis Vuitton
"Rêver l'univers" au Musée de la Poste
"Vêtements modèles" au Mucem

Cinéma :

at home :
"Un adultère" de Philippe Harel
"Caprice" d''Emmanule Mouret
"Daft Punk's Electroma" de Guy-Manuel De Homem-Christo et Thomas Bangalter
"Ariel" de Aki Kaurismaki
et des muscles et de l'action avec :
"L'Arme parfaite" de Titus Paar
"La Crypte du Dragon" de Eric Styles
"Black Water" de Pasha Patriki

Lecture avec :

"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

et toujours :
Rencontre avec Benjamin Fogel
"Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel
"Christopher Nolan, la possibilité d'un monde" de Timothée Gérardin
"Disparues" de S. J. Watson
"Ecoutez le bruit de ce crime" de Cedric Lalaury
L'iconopop, saison 2
"Locke & Key" de Joe Hill & Gabriel Rodriguez
"Morgane" de Simon Kansara & Stéphane Fert
"Quand la ville tombe" de Didier Castino
"Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo
"Vivre la nuit, rêver le jour" de Christophe

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=