Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un baiser, s'il vous plait
Théâtre Le Funambule-Montmartre  (Paris)  février 2017

Comédie d'après le film éponyme de Emmanuel Mouret, adaptation et mise en scène de Camille Bardery et Sandra Everro, avec Benjamin Bourgois, Sandy Besse (ou Sandra Everro), Camille Bardery (ou Cybèle Villemagne) et Romain Lancry (ou Zacharie Saal).

Si l'on connaît le cinéma d'Emmanuel Mouret, même sans avoir vu "Un Baiser, s'il vous plaît" (2007), on se doute que son adaptation théâtrale par Sandre Everro et Camlle Bardery sera l'occasion de suivre une petite histoire légère et bien menée.

On qualifie souvent Emmanuel Mouret de disciple d'Éric Rohmer, parce qu'il affectionne comme le cinéaste du "Genou de Claire" les marivaudages entre jeunes gens.

Sans nier les qualités cinématographiques de Mouret, il faut cependant constater qu'il n'a pas l'ambition de son maître et qu'il n'a jamais crée de vrais personnages qui font aujourd'hui référence et qui s'inscrivent vraiment dans leur époque. Ni intéressé par la critique sociale, ni doué pour l'observation sociologique, Mouret se contente de prendre du plaisir en racontant des histoires aussi intemporelles que superficielles.

Sandra Evenno et Camille Bardery en ont fait la force de leur version théâtrale. Dans ce pur divertissement, la naïveté est érigée au rang d'un des Beaux-Arts et cela fonctionne très bien. D'autant mieux d'ailleurs, que, contrairement à ses films, Emmanuel Mouret n'est pas présent. Car, avec son physique de grand bêta à la Fernandel, il est souvent le problème de son cinéma, tirant ses personnages vers la nunucherie, voire la niaiserie.

Ce n'est jamais le cas dans le travail des co-metteuses en scène. Le fait qu'elles et leurs deux partenaires ne soient pas encore des acteurs très connus rajoute aussi un plus. Contrairement au film, joué par une troupe plus chevronnée, dans laquelle on retrouvait Julie Gayet et Virginie Ledoyen, ils n'ont pas à se forcer pour défendre ce scénario frais et primesautier.

Autre plus, pour incarner les sept personnages en quête de baiser du film, certains des quatre acteurs de la pièce jouent deux rôles. Cela permet définitivement au théâtre d'affirmer ses droits sur le cinéma, comme le choix hardi de remplacer les "voix off" de Gabriel et Emilie par des présences "in".

En effet, dans le film, tout commence par une rencontre qui aurait dû logiquement conduire à un baiser... Mais, la jeune femme, Émilie, s'y refuse et explique pourquoi à Gabriel, son partenaire dépité. Son récit off fait apparaître les deux autres protagonistes, Nicolas et Judith.

Dans "Un baiser, s'il vous plaît" version théâtre, Gabriel et Emilie restent donc sur scène, pour suivre les conséquences fatales d'un baiser inconsidérément échangé entre Nicolas et Judith.

Il y a deux ans, on avait vu une version courte d' "Un baiser, s'il vous plaît" lors du Festival "Mises en capsules" 2015, au Ciné 13 Théâtre. Avec cinquante minutes de plus, l'adaptation de Sandra Everro et Camille Bardery ne déçoit pas.

Elles ont tiré le maximum du cinéma d'Emmanuel Mouret et compris que cette petite histoire d'échange de salive était prétexte à un spectacle charmant. Jouée sans rechigner par Benjamin Bourgois, Sandy Besse, Cybèle Villemagne et Zacharie Saal, la mécanique inventée par Mouret prend même de l'ampleur. Ce qui pouvait passer pour de la niaiserie irritante se transforme en une saine gentillesse qui provoque beaucoup de rires.

On s'amuse et, après tout, le but recherché, c'est-à-dire distraire, est plus qu'atteint. Un spectacle qui mérite trois baisers au guide des bisous.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=