Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Livre de Dina
Théâtre de l'Union  (Limoges)  février 2017

Comédie dramatique d'après la trilogie romanesque éponyme de Herbjørg Wassmo, mise en scène de Lucie Berelowitsch, avec Armande Boulanger, Jonathan Genet, Thibault Lacroix et Malya Roman.

Sur la grand serre translucide imaginée par Pierre-Guilhem Coste, et qui occupe tout le fond de la scène, une des Dina trace des lettres blanches. "Il manque un cheval" pourra-t-on lire quand elle aura terminé.

S'il manque le cheval blanc qui apparaissait lors du Festival des Boréales à Caen, "Le Livre de Dina" n'en demeure pas moins un récit épique exhalant un souffle puissant, celui des grandes sagas et des histoires âpres, celui des grands espaces enneigés et solitaires du Nord boréal.

Quand on découvre l'univers d'Herbjorg Wassmo, une des plumes norvégiennes les plus célèbres, par l'intermédiaire de la mise en scène foisonnante de Lucie Berelowitsch, on s'en veut de ne pas avoir - encore - plongé dans cet univers post-biblique.

Comparaison n'est pas raison, mais on a l'impression en découvrant l'adaptation de Lucie Berelowitsch de la même puissance surréelle que certains maîtres sud-américains, tels Gabriel Garcia Marquez avec "Cent ans de solitude".

Difficile, voire inutile, de résumer une trilogie romanesque narrée au pas de charge et incarnée avec puissance par quatre personnages, deux féminins et deux masculins. Les deux femmes sont toutes les deux Dina, la "Femme" avec un immense "F" qui a quelque chose d'une Scarlett O'Hara qui aurait un appétit décuplé pour son domaine et centuplé pour les hommes.

Pétroleuse, rebelle, le cuir dur, Dina est la Calamity Jane d'un "Eastern" mythique. Elle a la sensualité enfantine et musicale d'Armande Boulanger, tout de blanc vêtue, et la rudesse pulpeuse de Malya Roman, tout en noir, et vouée à la mort. Elle fait écho à la "Lucrèce Borgia", jouée par Marina Hands dans la version donnée à l'Athénée par Lucie Berelowitsch où étaient déjà présents Jonathan Genet et Thibault Lacroix, ici, père et partenaires de Dina.

Eux aussi semblent sortis d'une ruée vers l'or dans un album de Blueberry, le premier, visage émacié, a le staccato d'un Stanislas Nordey appliqué, le second, alter ego de Vincent Macaigne, porte en lui le fatum d'un éternel Antonin Artaud.

Tout comme on avait trouvé un côté "Matrix" à sa "Lucrèce Borgia", "Le Livre de Dina" de Lucie Berelowitsch penche vers la bédé voire vers le story-board. On a l'impression paradoxale qu'elle aime les moments où l'action fait place à la composition photographique, à l'arrêt sur images. Elle en profite alors pour se risquer sans filet à ces élans lyriques qui fourmillent dans les grandes œuvres vraiment populaires.

Certains penseront qu'elle devrait encore plus lâcher la bride et foncer vers un genre qui n'attend qu'elle : le mélo, peut-être même celui qu'on qualifie de "flamboyant". "Le Livre de Dina" est une étape de son travail à découvrir en attendant qu'elle s'empare totalement d'autres genres et trouve son style propre encore en gestation.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=