Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fabrice Luchini et moi
Théâtre La Bruyère  (Paris)  février 2017

Seul en scène écrit et interprété par Olivier Sauton.

Coup d'essai réussi pour Olivier Sauton avec son premier opus "Fabrice Luchini et moi", à l'affiche depuis 2014, un seul en scène sur le thème du dialogue maître-élève dans lequel un apprenti-comédien, son double juvénile autofictionnel, rencontre le comédien qui est son idole, son idéal et son modèle.

Le succès de cette pièce à deux protagonistes, et même trois avec le narrateur, pour un seul acteur tient, d'une part, à la personnalité de ce dernier, Fabrice Luchini donc, qui, s'avère un véritable personnage à la truculence hystérisée dont les interventions publiques, et notamment, les apparitions télévisées, s'apparentent à de surréalistes mini one man shows dont sont friands les "luchinistes".

D'autre part, à la qualité de la partition textuelle non seulement par son écriture mais par son propos soutenu notamment par l'héritage de leur maître commun, que fut Jean-Laurent Cochet, et l'influence des essais de Diderot et de la fonction "sacerdotale" du théâtre claudélien.

En effet, l'exercice du cours particulier auquel se prête le comédien à la notoriété établie ne vise pas qu'à livrer au débutant les secrets et ficelles du métier.

Il dispense également une apologie réflexive sur des grands auteurs de la littérature, du théâtre et de la poésie, comme sources inépuisables d'enseignement sur le sens de la vie, l'art et le paradoxe du comédien ainsi que la fonction presque philosophique, existentielle et mystique du théâtre avec le caractère épiphanique de la représentation.

Enfin, si les traits d'humour et les aphorismes chers à Fabrice Luchini n'y manquent pas, ils prennent une ampleur désopilante et jubilatoire quand le jeune homme à la libido compulsive amène le grand séducteur à deviser sur les choses de l'amour en épinglant les deux sexes à la manière de l'esprit français à la Sacha Guitry. Enchaînant de manière crédible, et avec virtuosité, les différents rôles,

Olivier Sauton campe le spirituel trublion avec un émérite mimétisme vocal et gestuel qui ne verse jamais dans la caricature tout comme le "jeune con" inculte dans la posture de l'acteur dont le bref et imaginaire compagnonnage scénique constitue un spectacle intelligent et divertissant ce qui n'est pas la moindre des gageures.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=