Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce It It Anita
Agaaiin  (A Tant Rêver Du Roi Records)  décembre 2016

Bien le bonjour les amis ! Dehors il fait froid, en tout cas chez moi il fait froid et il a même neigé hier soir. Pour tout te dire, nous sommes presque intime même, il fait un temps à rester sous la couette.

Tu sais ce genre de temps, où quand tu te décides enfin à sortir, tes jambes te font mal très rapidement, tes oreilles gèlent, tes lèvres se crispent et si comme moi tu n’as pas un cheveu sur le crâne, ben tu mets un bonnet, même celui-là le ridicule bleu à pompon, tu t’en fous.

Seulement moi je n’ai plus froid, j’ai même un air chaud, brûlant, moite et bien lourd chez moi. Comment cela se fait-il ? Et bien figure-toi que j’écoute l’album de It It Anita (IIA pour les habitués).

Allez, soyons un peu fou, je vais te faire rentrer dans le monde (merveilleux ?) des chroniqueurs. Tu vois, on ne connaît pas toujours tous les groupes qu’on chronique, bien évidemment, et nous faisons nos choix en fonction de nos affinités musicales ou parfois comme moi, au hasard. Parfois on tombe bien, parfois moins et parfois on trouve une pépite.

J’ai choisi l’album Agaaiin des It It Anita sur le seul délit de faciès de la pochette : une remorque de semi-remorque avec des grumes (tu te demandes ce que c’est, avoue… eh bien sache que ce sont des troncs d’arbres fraîchement coupés, tu vois, tu en apprends des choses !) et aussi sec je me suis dis, tiens de la musique de bûcheron. Erreur grave !

Aggaain, c’est plutôt du rock lourd, gras, bien moite, limite stoner. Les "petits" gars de Liège sont loin de faire dans la dentelle sur cet album, leur troisième, enregistré comme son prédécesseur par John Agnello (qui a travaillé entre autre avec Sonic Youth). Il faut dire que ces petits gars ont dû l’apprécier, ce John Agnello parce que leur second album s’appelle sobrement Recorded by John Agnello (d’où le Agaaiin… Subtil, avoue) aussi subtile que le titre "Parnsip (Terminal)" qui arrive en quatrième et permet de reposer ses tympans largement mis à rude épreuve avec les trois premiers morceaux dont le fameux "III" (et qui est le… troisième morceau de l’album, subtil).

Comme je te l’ai dit, l’album, sans concession, alterne tension et relâchement, une énergie brute qui déchire tout (même tes tympans). Le quatuor, qui puise ses racines dans le noise des années 90, est capable de transcender tout cela.

Tu t’es bien reposé avec la piste 4 (5 min 25 quand même) et boooom, ça repart de plus belle avec le titre "Jean-Marc (Jean-Marie)" brut de décoffrage. Guitare rythmique efficace. Le titre "VI" (et oui le sixième, imparable) est plus difficile d’accès à un public non initié (dont je fais parti). C’est plus bruyant que musical (de mon point de vue de senior hein, alors que bon, les jeunes zazou apprécieront sûrement). Heureusement "Turmp" (et non par Trump hein !) et enfin "6-4-2" clôturent en beauté cet album.

Au final, l’album Agaaiin offre 8 pistes brutes de chez brutes (oui je sais je me répète, mais je fatigue, ça va être l’heure de ma verveine menthe, là).

Pour terminer, je dirais que Mike Goffard (voix / guitare), Damien Aresta (voix / guitare), Michael Verbeek (bass) et Brian Hayart (drums) nous offrent là un album qui ne me donne qu’une seule envie, aller le 1er mars à la Maroquinerie (Paris) pour vérifier si sur scène leur show est à la hauteur de leur réputation de destructeurs de tympans et de cordes vocales…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty

En savoir plus :
Le site officiel de It It Anita
Le Bandcamp de It It Anita
Le Soundcloud de It It Anita
Le Facebook de It It Anita


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=