Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rodolphe Burger
Good  (Dernière Bande / PIAS)  février 2017

Retour réussi d’un des musiciens Français les plus talentueux après presque dix ans d’absence en solo.

Ma première expérience sonore avec Rodolphe Burger date d'une nuit d'insomnie de 1996 où, casque vissée sur la tête je balayais les fréquences FM en quête d'un peu de musique, pour finir par tomber sur un live de Kat Onoma, période Far From the Pictures. J'étais resté scotché de bout en bout par ce son singulier et ce style inimitable, jusqu’au classieux "The Radio" qui clôturait ce soir-là l’exercice.

Depuis cette délicieuse claque musicale, je continue de suivre avec fidélité les pistes parfois chaotiques de l'insatiable esthète, tracées en solo, jamais très loin de ses ex-acolytes ou au gré de ses multiples collaborations et projets.

C'est une fois de plus le cas : suite à son expérience jazzy dans l’ombre de Fred Pallem et de son spectacle en hommage au Loner Neil Young Never Sleeps, il revient avec son cinquième album solo après No Sport et Valley Session en 2008 et 2009 (déjà…). Co-réalisé avec le musicien Vaudois Christophe Calpini rencontré chez Bashung, au fil de résidences de création successives, Good ne dénote pas dans la riche discographie de Burger. Il s’en dégage toujours la même atmosphère intimiste, construite autour de ces extraits de voix amplifiées se noyant dans un patchwork sonore où la guitare mène la danse. Bref, tous les éléments qui font qu’on adore ou déteste ses productions (à l’exception près de la pochette jaune paille, pas des plus réussies, qui présente une couronne écrasée au sol nous rappelant, entre autre symbole, que l’Epiphanie est derrière nous).

Rodolphe Burger et ses compères étalent leur classe tout le long de ces douze morceaux souvent minimalistes, dont la variété de styles reflète bien le processus de création. Alternant l’Anglais (ah cet accent so Frenchy), le Français (et même un peu d’Allemand sur "An Der Lili"), soufflant le froid (l’inquiétant "Good" d’ouverture, le dérangeant "Painkiller" aux paroles provocantes) et le chaud (l’entêtant "Happy Hour" et son orgue vintage de fête foraine), l’Alsacien promène avec aisance ses textes ciselés, souvent susurrés (le magnifique "Poème en or"), criés parfois (sur l’électrique et rageur "Fx of Love" nous ramenant aux belles heures de "Billy the Kid"), sur fond de mélodies cabossées.

L’histoire se termine en douceur avec un "Lenz" conté, lorgnant du (bon) côté de chez Michel Cloup. Un bric-à-brac d’influences et d’ambiances un peu déconcertant mais qui s'apprécie sur la longueur. Calme, sensualité, sérénité : en ces périodes troubles, cette force tranquille fait du bien. So Good !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album No Sport de Rodolphe Burger
Rodolphe Burger en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2004 (samedi)
Rodolphe Burger en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (vendredi)
Rodolphe Burger en concert à L'Alhambra (12 juin 2008)
Rodolphe Burger en concert au Bataclan (5 mars 2009)
Rodolphe Burger en concert à Théâtre National de l'Odéon (mercredi 16 novembre 2011)
L'interview de Rodolphe Burger (7 février 2008)

En savoir plus :
Le site officiel de Rodolphe Burger
Le Soundcloud de Rodolphe Burger
Le Facebook de Rodolphe Burger


LaBat’         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=