Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Foxygen
Hang  (Jagjaguwar)  janvier 2017

"If you’re already there, then you’re already dead, if you’re living in America"

Hang de Foxygen fait partie de ces disques rêvés pour les amateurs de blind test. Un succulent terrain de jeu pour celui ou celle qui aime les petits jeux de découvertes, reconnaître tel son de clavier, tel marche harmonique là, tel effet vocal, telle influence ici… Et Hang en est sacrément truffé.

Citer tous les noms de groupes ou de musiciens venant à l’esprit en écoutant ce disque, tous les effets de manche esthétiques reviendrait presque à citer soixante années de musique pop allant de Bowie aux Rolling Stones, des Beatles à Queen ou aux Beach Boys, de Muse aux Beatles ou Supertramp, de Broadway à Burt Bacharach ou MGMT, de Meatloaf à Todd Rundgren, des Sparks à Harry Nilsson ou Lou Reed, etc. Comme une gigantesque célébration de la pop sans le moindre second degré et détachement ironique. Foxygen faisant comme un enfant affamé et gourmand dans un magasin de bonbon piochant à l’envie et avec avidité des éléments musicaux.

Ce retour au Record collection rock, ce qui ici pourrait tourner à une vaste blague qui ne fait que trop durer est sauvé, exactement comme pour les Lemon Twigs (présents sur ce disque, juste retour des choses puisque Jonathan Rado avait produit leur album), grâce à des chansons, il faut le reconnaître, plutôt bien écrites et par des arrangements orchestraux à la touche très soul amenés par Matthew E. White et Trey Pollard. Des arrangements rappelant leurs travaux sur le disque de Natalie Prass.

Alors si l’on peut saluer l’évolution de plus en plus intéressante de l’écriture musicale tendant vers plus de détails et de baroque de Foxygen (après le surestimé We Are The 21st Century Ambassadors of Peace & Magic et le très très moyen… And Star Power), si l’on peut se marrer en écoutant Sam France en faire des tonnes (et singer Mick Jagger jusqu’à la moindre intonation ou gimmick vocal), avoir un petit sourire en comparant "Avalon" à "My Sweet Lord" de George Harrison (à un tel degré de ressemblance, cela dépasse largement la citation), "On Lankershim" à "Damn It Janet" (du Rocky Horror Picture Show…), "America" à une sorte d’ABBA grandiloquent, cartoonesque et Trumpien (donc totalement effrayant également), fouiller dans sa discothèque pour retrouver tout ce foisonnement musical on ne peut se défaire également de ce goût amer pour cette musique pop progressive trop référencée pour finalement vivre pour elle-même.

Une fascination nostalgique qui est également une façon maline de relancer les modes, et, revisiter les années 60 et 70 permet de résoudre (et de fuir) le dilemme d’une musique qui se doit de regarder vers le futur, futur qu’il faut construire. Et puis tout cela n’est pas très sympa pour ses petits camarades qui seront bien embêtés en 2050 pour trouver par quel bout prendre la musique pour un revival des années 2010…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album We are the 21th Century Ambassadors of Peace & Magic de Foxygen
La chronique de l'album Seeing Other People de Foxygen
Foxygen en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Samedi 4
Foxygen en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Foxygen
Le Bandcamp de Foxygen
Le Soundcloud de Foxygen
Le Facebook de Foxygen


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=