Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Angil
Fête de la Musique  (Saint Etienne)  21 juin 2005

Retour sur sa terre d'origine pour le chanteur d'Angil, alias Mickaël Mottet, pour un concert à Saint-Etienne.

La fête de la musique à Saint-Etienne n'est habituellement pas un événement "culturel" incontournable. Cette année pourtant, la programmation nous offrait une prestation à ne manquer sous aucun prétexte : le concert d'Angil.

Je découvre tout juste ce groupe, je l'avoue humblement. Une rapide recherche sur Internet la veille du concert m'avait permis de me faire une idée : c'est simple, Angil c'est une guitare et un violon. Entrée sur scène. Flûte, tout s'écroule : le groupe se compose aujourd'hui de deux flûtes justement, d'un saxo, d'une guitare...

On m'explique le pourquoi du comment : ce groupe à géométrie variable se compose et se décompose en fonction des humeurs de chacun, ce qui permet d'offrir au public des concerts uniques et de laisser une place non négligeable à l'improvisation.

Dès les premières notes le décor musical est posé : rythme et douceur à la fois. La musique se cherche, puis progressivement on comprend où les musiciens veulent en venir, les sons des différents instruments – qu'au départ on aurait pu croire incompatibles - se mêlent peu à peu les uns aux autres pour finalement créer une symbiose unique. S'y adjoint alors le chant, ultime instrument et non des moindres ; la voix est pleine de sensualité, la musicalité de la langue anglaise est complètement maîtrisée, on ne peut que se laisser emporter par le flot continu des différents sons qui s'enchevêtrent, se multiplient, se superposent, et qui en même temps nous surprennent.

Angil est là, devant son public, mais donne paradoxalement l'impression d'être dans un autre monde, son propre monde ; enfermé dans sa bulle, il se concentre sur sa musique et n'a finalement que peu d'échanges avec ceux qui l'écoutent, que ce soit par la parole ou plus simplement le regard. Ce n'est pas un problème : le public qui est là entre spontanément dans son univers sans que l'on ait besoin de le prendre par la main. Angil se donne tout entier à son art, et cela impose le respect, son plaisir solitaire est finalement aussi le nôtre.

Tout d'ailleurs incite à se plonger dans la musique et uniquement dans la musique. Aucun élément parasite ne vient détourner l'attention du public. Pas de déco, pas ou peu de jeux de lumières, pas de jeu de scène... ce qui dans une certaine perspective est plutôt rassurant, tout artifice s'avérant en effet inutile pour faire d'Angil un artiste.

C'est un pur moment de plaisir qui nous a été offert, une heure sans toucher terre, une heure pour s'aérer la tête et partager un peu le monde particulier d'Angil…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Teaser for : Matter de Angil
La chronique de l'album Oulipo saliva de Angil
La chronique de l'album Angil Was A Cat de Angil
La chronique de l'album The And de Angil & The Hiddentracks
La chronique de l'album Now de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album Angil and the fucking Hiddentracks de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album Lines EP de Angil and the Hiddentracks
La chronique de l'album AWAC EP de AWAC - Angil Was a Cat
Angil en concert au Pop In (26 janvier 2005)
Angil en concert à La Guinguette Pirate (23 février 2005)
Angil en concert au Nouveau Casino (30 novembre 2005)
Angil en concert à Par Mickaël Mottet (mai 2008)
Angil en concert à Angil & the Hiddentracks - Old Mountain Station (mercredi 30 mars 2011)
L'interview de Angil (février 2005)
L'interview de Angil (mai 2007)
L'interview de Angil and the Hiddentracks (décembre 2014)


Nath         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Angil & The Hiddentracks (18 juin 2013)
Angil and the Hiddentracks (8 janvier 2010)


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=