Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Cowboys fringants
La Grand-messe  (Warner)  avril 2005

Pour tous ceux qui veulent apprendre une langue étrangère parlée en Amérique du nord, voici une méthode révolutionnaire : Les Cowboys Fringants.

Etrangère, étrangère, mais de quoi parlez vous donc mon bon monsieur ?

Mais du québéquois, pardi.

De part ce qui nous arrive de là-bas, on a souvent une image quelque peu réductrice du paysage musical québécois (merci Céline). Mais il existe heureusement quelques fauteurs de troubles qui nous proposent une alternative : de la chanson revendicative et mélodique, j'ai nommé les Cowboys Fringants.

Très connus dans leur province mais encore peu en France, les cowboys ont débarqué il y a 1 an et demi en remplissant l'Elysée Montmartre. Ils nous présentaient alors un Live (Attache ta tuque) rassemblant sur 2 cd et 1 dvd leurs 3 précédents opus.

Tout d'abord, il faut familiariser son oreille aux sonorités québécoises. Quelques chansons d'initiation ne sont pas de trop avant de saisir pleinement tous les mots et tournures de nos cousins d'Amérique. Ensuite, on se lance et se laisse entraîner par les mélodies qui nous obligent à hocher la tête en rythme et à chantonner.

Revendicatif certes ("En attendant", "Lettre à Levesque", "Si tu penses un peu comme ça"), écologiste ("8 secondes", "Plus rien"), un brin nostalgique ("Les étoiles filantes") mais également dépeignant des vies malheureusement ordinaires ("Ti-cul"," "Hannah"), les petits tracas amoureux ("Ces temps-ci"), ou racontant simplement de belles histoires ("La reine"), les Cowboys nous parlent de ce qui nous parle.

Quelques chansons humoristiques ("Camping Ste-Germaine", "Symphonie pour Caza") leur permettent néanmoins de renouer avec leur début quand ils parodiaient des chansons western et contrebalancent des chansons au sujet plus dur ("Ma belle Sophie").

Un style folk country, une musique festive et très mélodique, des textes réalistes ne tombant pas dans la facilité, les Cowboys livrent un album sincère et nous offrent une grande bouffée de fraîcheur. Pas besoin d'aimer le sirop d'érable et de jouer au hockey pour les aimer.

Ils raniment un courant de chanteurs engagés socialement qui existait dans les années 60-70 et deviennent ainsi les meilleurs ambassadeurs que le Québec pouvait espérer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Attache ta tuque des Cowboys Fringants
La chronique de l'album L'Expédition des Cowboys Fringants
La chronique de l'album Que du vent des Cowboys Fringants
Les Cowboys fringants en concert au Grand Rex (7 novembre 2005)
Les Cowboys fringants en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (samedi)
Les Cowboys fringants en concert aux Docks (30 avril 2007)
Les Cowboys fringants en concert à l'Olympia (3 février 2009)
Les Cowboys fringants en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2010 (jeudi 15)
Les Cowboys fringants en concert à L'Olympia (mardi 7 février 2012)
Les Cowboys fringants en concert au Festival international de la chanson de Granby 2013 (45ème édition) - jeudi 12 septembre
L'interview des Cowboys Fringants (novembre 2005)
L'interview des Cowboys Fringants (29 janvier 2009)


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=