Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Citoyen d'honneur
Mariano Cohn et Gastón Duprat  mars 2017

Réalisé par Mariano Cohn et Gaston Duprat. Argentine. Comédie. 1h57 (Sortie le 8 mars 2017). Avec Oscar Martinez, Dady Brieva, Andrea Frigerio, Nora Navas, Manuel Vicente, Belén Chavanne, Marcelo D'Andrea et Gustavo Garzon.

Est-ce que c'est une bonne idée pour un prix Nobel de Littérature de revenir après trente ans d'absence dans la petite ville de son enfance, là même où il a situé ses romans et dans laquelle de nombreux citoyens peuvent légitimement se reconnaître dans ses personnages ?

La réponse est logiquement non. C'est pourtant ce que fait l'argentin Daniel Montovani qui, soudain sevré de ses origines, accepte de rentrer au pays pour devenir "citoyen d'honneur" de Salas, lui qui, jusqu'alors, n'avait jamais cédé aux sirènes de la gloire, trouvant cela vain et dérisoire.

Cette tragi-comédie menée à un bon rythme est d'autant plus transgressive que, contrairement à ce qu'on suppose, aucun argentin n'a reçu la récompense littéraire suprême.

Convoité - à juste titre - par José Luis Borges, elle n'a atterri dans l'escarcelle d'aucun des grands magiciens de la prose qu'a connu le pays de Maradona, ni dans celle de Julio Cortazar, pas plus que dans celle d' Ernesto Sabado, de Manuel Puig, de Silvina Ocampo ou du fidèle double de Borges, Adolfo Bioy Casarès.

On comprend dès lors toute l'importance symbolique que revêt le sujet du film pour un Argentin moyen, qu'il soit lettré ou chauvin.

"Citoyen d'honneur" de Mariano Cohn et Gaston Duprat ne fait pas dans légèreté, décrivant la population de Salas comme un ramassis d'idiots congénitaux ou de dégénérés de toute beauté.

Revendiquant son droit d'écrire sur le monde qui l'entoure, Daniel Montovani en a usé et abusé pour le grand plaisir de ses lecteurs mondiaux et l'immense déplaisir de ses lecteurs locaux qui ne vont pas rester les bras croisés quand ils vont enfin l'avoir sous la main...

Ce cahier d'un retour au pays natal va ainsi contenir une matière très riche pour un écrivain, une espèce de réactualisation des raisons pour lesquelles il a fui la médiocrité dangereuse de son village.

A la fois drôle et méchant, truculent et nostalgique, "Citoyen d'honneur" de Mariano Cohn et Gaston Duprat confronte un homme au destin hors du commun avec le commun destin qu'il aurait eu s'il n'avait justement pas été exceptionnel.

Oscar Martinez, grand acteur argentin, habite un rôle et le préserve de tout manichéisme. S'il retrouve ses anciens "amis", il revoit aussi son grand amour qu'il a plaqué pour s'enfuir d'un monde trop étriqué pour son talent. Ce qu'il advient de ses retrouvailles n'est pas forcément à sa gloire. Au passage, il apprendra à ses dépens qu'il faut se méfier des jeunes lectrices qui, même dans son village d'origine, connaissent tout de son œuvre...

L'Argentine périphérique décrite par les deux réalisateurs, où l'on chasse en 4 x 4 les rancoeurs passées comme certains gros gibiers inattendus, est étouffante et malsaine. On pourrait parfois se croire dans un film de Jean-Pierre Mocky ou de Marco Ferreri qui s'intitulerait "A mort le prix Nobel".

Heureusement pour Daniel Montovani, il croisera en la personne du réceptionniste de son hôtel un possible autre lui-même, preuve vivante qu'il aura eu raison, envers et contre tout, de prôner un humanisme propice à convaincre le jury suédois de lui accorder le Nobel.

Armé d'un scénario passionnant et original, "Citoyen d'honneur" de Mariano Cohn et Gaston Duprat réussit à distraire en construisant le portrait cohérent dans ses contradictions de ce qu'est aujourd'hui un grand écrivain.

Une vraie réussite.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=