Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kimono - Au bonheur des dames
Musée national des Arts asiatiques - Guimet  Du 22 février au 22 mai 2017

En collaboration avec The Japan Foundation J. Front Retailing Archives Foundation Inc., le Musée national des Arts asiatiques-Guimet propose avec "Kimono - Au bonheur des dames" une exposition à la croisée des arts décoratifs et de la mode qui retrace l'histoire et la novation exceptionnelle qu'a connu le kimono.

Car cette tenue japonaise usuelle, à l'origine uniforme unixese tous terrains, vêtement d'intérieur, de travail ou de cérémonie depuis le 10ème siècle, est devenue, pendant les presque trois siècles de la riche et dynamique période Edo, une pièce essentielle de la garde-robe féminine et un signe de distinction sociale.

Puis, alors que son port local a été quasiment abandonné lors de l'ouverture du pays à l'Occident, le kimono a investi l'Europe de l'alcôve au podium des défilés de mode, à la fin du 19ème siècle grâce à la vogue du japonisme puis comme exercice de style pour les couturiers et créateurs du 20ème siècle.

L'exposition conçue par Iwao Nagasaki, conservateur, professeur en arts du textile à l'Université pour femmes de Kyoritsu, et Aurélie Samuel, conservatrice du Patrimoine, repose notamment sur une sélection de pièces exceptionnelles de collection détenue par la maison Matsuzakaya, le premier grand magasin japonais qui, dès le début du 17ème siècle, avec l'essor de la classe des marchands, fait office de maison de mode.

Le kimono, le vêtement traditionnel du pays du Soleil Levant devenu un intemporel de la mode occidentale

L'émergence d'une culture citadine et d'une classe bourgeoise constituée par les marchands enrichis favorise le phénomène de mode qui contribue également à un souci de représentation.

La maison Matsuzakaya propose aux clientes fortunées des modèles sur mesure conçus à partir de carnet de modèles et de broderies qui reprennent les motifs caractéristiques de l'art japonais, de l'estampe aux arts décoratifs, notamment ceux de la faune et de la flore ainsi que des paysages du "monde flottant".

Les pièces présentées, qui témoignent d'un savoir-faire émérite en matière d'arts textiles et de la broderie, sont appariées en fonction d'une typologie caractéristique de leur fonction et de la classe sociale de leur propriétaire.

Ainsi, le kimono d'apparat pour l'aristocratie tout en sobriété qui inclut les armoiries et le kimono comme élégant habit de société pour la classe des seigneurs et des samouraïs se distinguent nettement du kimono à la profusion décorative ostentatoire des kimonos du paraître des femmes de marchands.

A la fin du 19ème siècle, avec la vogue du japonisme, les premiers couturiers français, dont Paul Poiret, Madeleine Vionnet et les Sœurs Callot, s'inspirent de l'architecture du kimono tout en le délivrant de la contrainte que constitue la ceinture rigide, pour n'en retenir que l'ampleur sensuelle en l'inscrivant dans des créations vaporeuses.

Et plusieurs décennies après, la haute couture décline le kimono tels le manteau-mandarin vert tilleul et mauve glycine de Yves Saint-Laurent et le diaphane kimono "Ailes de papillon" en organza blanc de Franck Sorbier tout comme les enfants terribles de la mode parisienne dont John Galliano avec les spectaculaires modèles "Gia-Cia-Me-san" et "Mika-San" de la collection Dior printemps-été 2007.

Les créateurs japonais de la génération de l'après guerre réinterprètent les codes du kimono de façon avec la styliste Junko Koshino et les samouraïs de la diaspora - Kenzo, Issey Miyake et Yohji Yamamoto - qui revisitent le vestiaire nippon à l'aune de l'austérité et du design vestimentaire.

Un focus sur la fabrication du kimono et le kimono de mariage complète cette didactique exposition.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée national des Arts asiatiques-Guimet

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée des Arts asiatiques-Guimet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 avril 2018 : Summertime

Voilà enfin les beaux jours, de l'hiver à l'été il n'y a qu'un pas que les premiers pique-niques sur les pelouses parisiennes ont déjà franchi. Quoi qu'il en soit voici le programme culturel de la semaine.

Du côté de la musique :

"La grande effusion" de Kent
"Fontaine Wallace" de Fontaine Wallace
"A l'abri du vent" de Vanessa Philippe
"Live in vienna, Schumann piano concerto, Brahms Handel Variations" de Alfred Brendel
"Brainbow" de Brainbow
Ughett, Laake, Theodora et P4N4 dans une compilation Disquaire Day 2018
"Orphéon" de France de Griessen
"IT" de Frantic
"Hommage à Jacques Higelin
"Richard Strauss, Don Quixote & Cello works" de Ophélie Gaillard
Ramon Pipin au Café de la Danse
et toujours :
"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"The Beggar's Opera" au Théâtre des Bouffes du Nord
"L'Affaire Courteline" au Théâtre Le Lucernaire
"Too Much Time - Women in prison" à La Loge
"Mon Lou" au Théâtre Le Lucernaire
"Lady Macbeth" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Billie Holiday - Sunny Side" au Théâtre Essaion
"Frédrick Sigrist - Tout le monde croit que je suis un mec bien" au Théâtre Le Funambule Montmartre
dans le cadre du Festival La semaine Extra au Théâtre Le Nest à Thionville : "Price "- "Jours radieux" - "Les Imposteurs" - "Longueurs d'ondes"
des reprises à ne pas rater :
"La loi des prodiges" au Théâtre de la Tempête
"Ciel, mon placard !" à La Loge
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Exposition avec :

"Subodh Gupta - Adda/Rendez-vous" au 11 Conti-Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Foxtrot" de Samuel Maoz
"La Route sauvage" de Andrew Haigh
"Mes Provinciales" de Jean-Paul Civeyrac
"La Révolte des jouets" de Bretislav Pojar et Hermina Tyrlova
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Derniers jours à Berlin" de Harald Gilbers
"La confession" de John Herdman
"La fabrique des coincidences" de Yoav Blum
"La journée de la vierge" de Julie Marx
"Manhattan vertigo" de Colin Harrison
"Meurtres, en toute intelligence" de Jacques Attali
"Sparte" de Nicolas Richer

et toujours :
"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

Froggeek's Delight :
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=