Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les MMO Free to play en 2017
Eve Online - Black Desert Online - Revelation Online - Tera  mars 2017

Et oui car il n’y a pas que World of Warcraft dans la vie, j’ai eu la chance de tester une ribambelle de MMO (pas que RPG d’ailleurs) qui, pour certains, valent vraiment le coup de s’y attarder 5 minutes (d’autant plus que pour la plupart, ils sont gratuits). Je ne vais pas faire de top 10 car d’une part, c’est compliqué d’établir un classement sur des jeux assez similaires et d’autre part, je n’ai toujours pas trouvé le Graal, le jeu ultime qui soit à la fois intuitif, beau, simple avec des quêtes qui ne consistent pas à tuer 100 lapins.

Catégorie Dans l’espace on ne vous entendra pas crier : Eve online

C’est dans les vieux pots que l’on fait la meilleure confiture. Eve Onlive est vieux puisqu’il est sorti en 2003, Windows XP apparaissait sur nos PC et Eve nous emmenait vers l’infini et l’au-delà.

Eve est un MMO Free to play dans l’espace et si vous n’êtes pas un hardcoregamer, vous pouvez passer à la suite tant le jeu est compliqué.

Le principe paraît assez simple, vous construisez un vaisseau et vous pouvez faire ce que vous voulez par la suite : navigateur, banquier, explorateur, mineur, pirate…

Le jeu est beau (c’est beau un ciel rempli d’étoiles) avec un système de personnalisation du vaisseau qui est très riche. Mais il vous faudra du temps pour améliorer le vaisseau car ici, les évolutions se font en temps réel. Ainsi s’il faut 3 jours pour faire une mise à jour de moteur, vous n’aurez votre moteur que dans 3 jours. Et pour certaines évolutions, cela se chiffre en plusieurs mois…

Ce jeu possède un atout majeur : une communauté de Geeks hyper impliqués qui sont réunis dans d’innombrables guildes avec, pour chacune, des carrières bien déterminées (pirates, marchand…). Et surtout il y a du sang, des larmes, des drames par exemple un geek d’une guilde s’était infiltré dans une autre guilde pendant des années, progressé dans les échelons pour une fois arrivé au sommet, vendre toute la banque de la guilde…

Ou alors en janvier 2014, une bataille immense qui a coûté plus de 200.000€ de dégât (il a coulé mon porte-avions !) car oui, lorsque vous passez des années à vous investir pour créer le plus gros destroyer et qu’il est détruit du jour au lendemain, comment dire…

Car oui on peut tout faire, être qui on veut, être LIBREEEEE. Mais, c’est également son point faible pour les joueurs qui sont habitués à être guidés dans des quêtes avec des points d'exclamation qui se transforment en point d'interrogation une fois la quête accomplie. Ici, rien de cela, si vous voulez passer plusieurs heures à miner des planètes : be my guest.

C’est donc assez perturbant pour quelqu’un qui comme moi vient de WOW (et qui ne conçoit les MMORPG qu’au travers l’appui de deux touches au maximum) mais que ne ferait-on pas pour le plaisir de se balader dans l’ :
Infini
Qui devant nous dévoile
Ses comètes
Ses planètes, ses étoiles
Et le ciel
Tel un rêve éternel
Où le temps même s'efface
Pour faire place à l'espace...

Heu next…

Catégorie Champion de bac à sable : Black desert Online

Là on a du lourd, Black Desert Online est une baffe visuelle, d’une beauté sans nom, sorti il y a un an à peine.

Bon à la base, c’est un MMORPG classique avec un système de quêtes assez classiques (vous pouvez aller voir mon cousin Bob qui a perdu ses lunettes et en profiter pour chasser les canards qui envahissent son lac), mais là où il diffère par rapport à la concurrence, c’est sur l’artisanat.

En effet, les objets que vous trouverez sur les monstres ou en récompense de quêtes sont basiques et vous ne pourrez les améliorer qu’en passant par l’achat / vente ou avec l’artisanat. Pour se faire, vous pouvez / devez recruter des ouvriers qui se chargeront de miner, travailler le cuir, construire des armures à votre place. Mais avant de pouvoir le faire, il faut prévoir des habitations pour les loger, des lieux pour qu’ils puissent travailler et de la nourriture. Et s’ils sont dans des villes différentes, il faut prévoir les lignes commerciales qui permettront d’alimenter les différents ateliers...

Et ainsi de suite. Si vous aimez vous prendre la tête, ce jeu est fait pour vous, car c’est impossible de progresser sans faire progresser l’artisanat, et une fois que l’on a mis le doigt dedans, on ne passe plus son temps à faire des quêtes mais on est devenu gestionnaire d’entreprise (c’est pire que le boulot).

Tout est réaliste, ici vous ne trouverez pas de téléporteur, mais vous pouvez avoir des chevaux, mais il vous faudra aussi des écuries vides si vous voulez que votre cheval se repose. Idem pour les lignes commerciales, vous pouvez acheter des charriots, mais il vous faudra des chevaux et un conducteur, sauf si vous voulez le faire vous-même.

C’est donc encore une fois un jeu assez compliqué, très chronophage si on s’investit un peu pour faire progresser l’artisanat. Mais encore une fois, il manque quelque chose, on parle de MMORPG mais on peut très bien tout faire en solo, la notion de communauté est assez limitée et les instances, raids sont inexistants.

A tester ne serait-ce que pour les premières heures de jeu, par contre je serai tenté de dire que trop de réalisme tue le réalisme, faire toutes les distances à cheval sans se téléporter c’est chiant lorsque l’on a une heure de jeu. Devoir retrouver son cheval car on l’a laissé à un endroit improbable : chiant, développer l’artisanat afin de faire progresser l’équipement : chiant.

Un bon jeu à dédier aux personnes qui aiment les jeux boring.

Catégories big boobs coréens : Revelation online et Tera

Je vais aller assez vite sur Revelation Online qui est en phase de beta ouverte.

C’est bien simple, j’ai passé plus de temps à télécharger le jeu qu’à y jouer. Que dire, hyperclassique, des quêtes inintéressantes, et un système de progression de niveau qui m’a laissé dubitatif. Une quête un niveau gagné…

Lorsque l’on regarde le descriptif, le principal "plus produit" de ce jeu est : vous pourrez voler... Wahou. Après c’est assez joli, c’est Kawaï comme on pourrait dire dans le pays du soleil levant mais sans intérêt par rapport à…

Tera, mon gros coup de cœur du moment. Simple, dynamique, efficace, original, avec des instances, des raids un artisanat simple et des monstres énormes.

Tera a aussi un système de combat hyper dynamique car il est très orienté action, on est obligé de viser pour pouvoir toucher la cible. Et il dispose également d’un système de combo qui rend les combats passionnants.

C’est beau simple mais hélas peu peuplé. Ce qui fait que l’on peut patienter plusieurs heures avant de faire une instance. Si vous n’avez jamais joué à un MMORPG, ce jeu est un bon point de départ car il est gratuit et ce qui est payant, n’est vraiment pas utile pour progresser.

Et la suite la prochaine fois avec

Rift ou la quête de la faille absolue, Guild Wars 2, Path of Exile (et bientôt le 2) et surtout ma plus grosse déception de tous les temps : Final Fantasy

 

En savoir plus :
Le site officiel de Eve Online
Le Facebook de Eve Online
Le site officiel de Black Desert Online
Le Facebook de Black Desert Online
Le site officiel de Revelation Online
Le Facebook de Revelation Online
Le site officiel de Tera
Le Facebook de Tera


Dinadan         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juillet 2017 : Sur la route des vacances

Que l'on soit en vacances ou pas, le rythme estival s'imprime doucement dans notre quotidien. Moins de stress, plus de temps à soi. L'occasion d'écouter, de lire, de sortir et bien entendu d'aller en festivals ! Voici le programme de la semaine

Du côté de la musique :

Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
"A rift in decorum : Live at the Village Vanguard " de Ambrose Akinmusire
"Push the panic button" de Traditional Monsters (en concert à Paris le 28 juillet)
"Je rêve donc je suis" de Roberdam
"Inland sea" de Stephan Micus
Victorine, Yoke Lore et Youthstar dans une sélection de EP
et toujours :
"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet, "Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot, Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's, Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :
les comédies de l'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Rodin - L'Exposition du Centenaire" au Grand Palais
"Grand Trouble" à la Halle Saint Pierre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"My Cousin Rachel" de Roger Michell
"Walk with me" de Marc Francis et Max Pugh
Oldies but goodies avec "La Chute du faucon noir" de Ridley Scott en film d'ouverture du Cycle Plein la vue à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Lecture avec :

"L'armée d'Hitler" de Benoît Rondeau
"La fissure" de Carlos Spottorno et Guillerme Abril

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=