Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Terre Neuvas 2005 (vendredi)
La Rue Kétanou - Kyo - Deportivo - Ska-P  (Bobital)  1er juillet 2005

Temps maussade pour cette 8ème édition de ce qui est devenu en quelques années le plus grand festival des Côtes d'Armor. Une fête de village de trois jours au rythme du rock et de la chanson orchestrée par quelques 900 bénévoles venus de tout le département. La ville est mobilisée, les organisateurs semblent aux anges et les spectateurs venus de toute la France commencent déjà à affluer des parkings et des multiples campings. La première journée s'annonce sous les meilleurs auspices.

Les portes s'ouvrent et comme on pouvait aisément le deviner, une horde de fans de Kyo se précipite aux premiers rangs de la grande scène Ouest France qui a, cette année, été reculée pour permettre un plus grand accueil de public. Après un rapide tour du site, on constate les améliorations pour 2005 : le chapiteau de la scène 2 a doublé de taille et le deuxième écran géant trône majestueusement à gauche de la grande scène.

La canicule alerte-orange n'aura pas duré jusqu'à la fin de la semaine : une petite pluie s'est invitée en cette fin d'après-midi. Cela n'empêche pas des milliers de spectateurs de se presser vers la grande scène pour assister à l'ouverture des festivités offerte par les locaux d'Original Breakdown. Le groupe dinanais entame le festival avec un rock puissant teinté de ska, mélange d'inspirations diverses avec un chanteur omniprésent et un guitariste qui n'hésite pas à fouler l'avant-scène au grand plaisir des nombreux fans du coin.

Sur la seconde scène joliment décorée se produit Sangria Gratuite. Nulle distribution d'apéritif mais un rock festif des Pyrénées en totale interaction avec le public. Mouton en mousse au bout d'un baton, béret basque de rigueur et des couleurs criardes pour une heure de dépaysement.

Retour à la grande scène pour une superbe prestation de La Rue Kétanou en trio. Tout en subtilité entre chansons remuantes et complantes manouches. Rejoints par des membres de leurs différentes formations, ils chauffent le champ qui ne subit plus depuis quelques temps la pluie bretonne.

La tête d'affiche de la journée leur succède sous les cris du public. Kyo a drainé une bonne partie des festivaliers du vendredi et c'est sans surprise que le premier titre provoque quelques évanouissements dans les premiers rangs. Après leur concert dans un semi anonymat il y a deux ans, tout a changé et leur rock puissant, parfois critiqué, ne laissera personne indifférent. Pendant ce temps, dans la taverne irlandaise, une foule compacte saute et danse sur de la guitare sèche et des chants typiques bien péchus.


Toujours dans le rock, Deportivo, habitué des festivals bretons, s'apprête à monter sur scène. Malheureusement, le succès est trop grand pour les barrières de sécurité qui menacent de céder. Il faudra quelques dizaines de minutes pour renforcer la structure et c'est à la force des vigiles qu'elles tiendront pendant tout le concert bourré d'énergie et reprenant tous les tubes du groupe. Même avec une capacité doublée, cette scène reste toujours trop petite pour les grosses pointures qu'elle peut accueillir.

A quelques pas de là, sur le plateau découverte du conseil général, Lugo propose un tout autre spectacle, tout en jeu avec le public et avec une pop beaucoup plus calme.

Retour dans la foule de plus de 10.000 personnes pour découvrir une dernière fois (ou presque) le ska de Ska-P. Terrifiant de puissance et mélange de rythmes rocks, de cuivres et même de musette quand le coeur leur en dit.

Tagada Jones et Dring Toy achèveront la soirée.

Une journée de festival courte mais déjà riche en musique. Le samedi étant encore rempli de têtes d'affiche, nul doute que les festivaliers n'ont eu, pour l'instant, qu'un avant-goût de ce que peut offrir ce festival. A demain !

Pour fêter le festival des Terre-Neuvas, Froggy's Delight offrira un cadeau exceptionnel à trois inscrits de sa newsletter qui répondront à cette question : Quelle reprise d'Iggy Pop avait interprété Raphael lors de son concert à Bobital en juillet 2004 ?

Pour s'inscrire à la newsletter, c'est ici !
Et pour participer au concours, envoyez un mail leconcours@froggydelight.com avec la réponse à la question !

Envoyez vos réponses avant le 10 juillet 2005, bonne chance !

 

Voir aussi sur Froggy's Delight :

Chronique du samedi 2 juillet 2005
Chronique du dimanche 3 juillet 2005

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Allons voir de La Rue Kétanou
La Rue Kétanou en concert au Festival La Clef des Chants 2004 (samedi)
La Rue Kétanou en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
La Rue Kétanou en concert au Fil (25 mars 2009)
La Rue Kétanou en concert à Paléo Festival #34 (2009)
La Rue Kétanou en concert au Festival FNAC Indétendances 2009 (vendredi 14 août 2009)
La Rue Kétanou en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
La chronique de l'album eponyme de Deportivo
La chronique de l'album Domino de Déportivo
Deportivo en concert au Festival du Schmoul 2005
Deportivo en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Deportivo en concert à La Boule Noire (27 septembre 2007)
Deportivo en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mercredi)
Deportivo en concert à Hey Hey My My - Moriarty - Deportivo - Beat Assailant (21 juin 2008)
Deportivo en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
L'interview de Deportivo (8 juillet 2005)

En savoir plus :

La Rue Kétanou : www.larueketanou.com
Kyo : www.kyo-online.fr.fm
Tagada Jones : www.tagadajones.com
Sangria Gratuite : www.sangriagratuite.com
Deportivo : deportivo-legroupe.artistes.universalmusic.fr
Lugo : www.lugo-musique.com

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=