Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nicola Testa
No More Rainbows  (Voices Voices)  mars 2017

Mais comment fait-il ? Pour moi, le mystère demeure entier… No More Rainbows de Nicola Testa est la représentation sonore de la planète Saturne. Alors que certains prétendent que son sol est gazeux, et que poser le moindre engin à sa surface équivaut à un suicide par aspiration concentrique, Nicola Testa se ballade sur et sous sa surface d’un pas nonchalant tout en dodelinant de la tête.

Le début est une course sur une plage désertée, ou la découverte du marais où naviguer, ou la contemplation d’une forêt dense à traverser…. Les rythmes électroniques sont oniriques, puis un basson non-identifié fait son entrée. Breath profondément et le voyage peut commencer. Let’s go.

"We are vulnerable, we are rainbows, live for the magic of, living the magical" ("Rainbow"). Entre rite chamanique et mantra décompresseur, le premier titre est à lui seul un parcours initiatique vers le mieux du meilleur du dedans de toi. Prêt pour la suite : répand le bonheur et l’optimisme autour de toi dude !

No more rainbows est présenté sous l’étiquette "pop song ensorcelante", un peu réducteur mais il fallait bien résumer l’assaisonnement de Nicola Testa avec quelques sujets. Histoire que je puisse me pencher un peu plus sur les prédicats complémentaires de ce premier album. L’artiste a mis près de deux ans à sortir ce bijou de musique électronique, entre mélancolie et espoir.

L’ensemble est fort élégant, construit avec l’ossature centrale du son aérien et de la voix de Nicola Testa. Mi-feulement, mi-murmure, sa voix fait office d’organe complémentaire aux mélodies et claquements orchestrés dans le paysage. Tout à fait le genre de bagatelle qui entre négligemment par une oreille et reste agrippé au marteau du tympan avant de s’insinuer directement entre deux neurones pour y faire son nid, tranquille…

L’album est travaillé, chaque note vibre avec précision en écho à un groupe d’autres, chaque rythme est calculé en corrélation avec un battement de cœur. Les pulsations s’enchaînent et se lient à une transe artificielle, polychromique, enfin, vous êtes arrivés sur Saturne. Certes, le voyage était un peu long, mais il n’est rien face à l’immensité du monde découvert.

Un sacré moment d’introspection dansant, chic et glamour comme tout, en d’autres surfaces, sur d’autres sols, dans d’autres matières. De l’authentique électro-song, celle qui porte la science-fiction génétiquement modifiée dans ses entrailles. A suivre.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Nicola Testa
Le Bandcamp de Nicola Testa
Le Soundcloud de Nicola Testa
Le Facebook de Nicola Testa


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 novembre 2017 : Too Young to die

On le savait atteint de démence, Malcolm Young, membre fondateur de AC/DC a finalement rejoint à seulement 64 ans ce super groupe de rock quelque part dans un autre monde.Gardons le cap cependant, la vie est courte alors profitez sans plus attendre de notre petite sélection culturelle hebdomadaire avec du beau et du bon. A lire, à voir, à jouer et à écouter.

Du côté de la musique :

"Travaux sur la N89" de Jean Louis Murat
"Nat 'King' Cole & me" de Gregory Porter
"[e.pok]" de Ignatus
Interview de Fred Nardin
"Helmet on" de Manolo Redondo
Interview de Sapiens Sapiens
"Au coeur" de Tout Finira Bien
"Freak show" de Coffees & Cigarettes
"Rokh" de Datcha Mandala
Des Roses, Orouni et Bonni Li dans une sélection de EPs
Lise à l'International
et toujours :
Interview de Xavier Boyer autour de son album "Some / Any / New"
"Rituels" de Zero Degré
"Echo Zulu" de Nosfell
"En désaccord" de Alee & Ordoeuvre
"Tambourine" de Blot
"Come on & dance" de Caesaria
"In transit" de Kyle Eastwood
"Hybride" de Mr Yéyé
Brahms" de Nelson Freire
"Tangerine moon wishes" de Sandra Nkaké

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Trois Soeurs" au Théâtre National de l'Odéon
"Tous des oiseaux" au Théâtre de la Colline
"La Cantatrice chauve" au Théâtre du 13ème Art
"Ca va ?" au Théâtre du Rond-Point
"Clérambard" au Théâtre 13/Jardin
"Eddy Merckx a marché sur la lune" au Théâtre Pars-Villette
"Gardarem" à la Manufacture des Abbesses
"Cantate pour Lou Von Salomé" au Studio Hébertot
"Le Soliloque de Grimm" au Théâtre Essaion
"Les Darons" au Théâtre d'Edgar
"Clara Lefort - Tiens-toi debout" au Théâtre Le Mélo d'Amélie
des reprises à ne pas rater :
"Alcool" au Théâtre L'Echangeur à Bagnolet
"Requiem pour les artistes" au Théâtre Théâtre Elizabeth Czerczuk
et les chroniques des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Hermès à tire-d’aile - Les mondes de Leïla Menchari" au Grnd Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Western" de Valeska Grisebach
"La education del rey" de Santiago Esteves
les chroniques des autres sorties de novembre
et les chroniques des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Un coeur sombre" de R.J. Ellory
"Adam & Eve" de Stephen Greenblatt
"Ce que j'aime vraiment" de Astrid Desbordes & Pauline Martin
"Les chiens de Détroit" de Jérôme Loubry
"Seules les femmes sont éternelles" de Frédéric Lenormand
et toujours :
"Birthday girl" de Haruki Murakami
"9 rue Drouot" de Isabelle Yafil
"Comment ratatiner les idées noires ?" de Catherine Leblanc & Roland Garrigue
"Dernier jour à Budapest" de Sandor Marai
"La maison des Turner" de Angela Flournoy

Froggeek's Delight :

"Wolfenstein II : The New Colossus" sur PC, PS4, Xbox One
"Super Mario Odyssey" sur Nintendo Switch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=