Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Artús
Ors  (Pagans)  mars 2017

"En tuant l’ours, son parent, son semblable, son premier dieu, l’homme a depuis longtemps tué sa propre mémoire et s’est plus ou moins symboliquement tué lui-même." Michel Pastoureau.

Voilà un album déconcertant, avec un vrai parti pris esthétique : rock tribal ? Folk expérimental ? Métal Gascon ? et instrumental (batterie, vielle à roue, tambourin, violon, guitares…) et on ne peut que se féliciter d’avoir à faire à ce genre de disque.

Artús vient du celtique "Arzh" signifiant Ours (Ors en occitan). Groupe culte officiant maintenant depuis 16 ans, c’est un des premiers, au moins en France, à "mélanger" les musiques "traditionnelles" avec les musiques actuelles. Ors est leur cinquième album.

Mais Artús est également un collectif lui permettant de maîtriser toute la chaîne de création avec le label Pagans qui s’occupe de l’enregistrement (ils ont leur propre studio), de l’édition (le groupe est sous licence libre Créative Commons), de la distribution, de la communication (graphisme…). De plus, le groupe fabrique certains de ses instruments (tambourin à cordes…) et collabore avec des luthiers pour créer des prototypes (vielle à roue…) adaptés à leur pratique expérimentale amplifiée.

Pour ce disque, dans une presque totale immersion, le groupe a fait pendant un an de nombreuses recherches et s’est appuyé sur des ouvrages aussi bien scientifiques que mythologiques sur cet animal que l’on a considéré en Europe jusqu’au 12ème siècle comme le "roi des animaux". Artús a rencontré plusieurs fois Jean Soust (naturaliste biologiste, ingénieur agronome, accompagnateur en montagne, scénographe, aquarelliste, conteur…), a fait plusieurs séjours en montagne, a médité, a "hiverné" pour se mettre dans la peau de l’animal et composer un album avisé, construit à partir d’une abondante documentation.

Sur le papier, cela pourrait faire sourire. Le résultat a de quoi déconcerter. Ors est un disque absolument foisonnant, un combat sauvage, un corps à corps sauvage, où la nature est forcément au centre des enjeux musicaux, où le groupe joue avec l’expression et l’expressivité des émotions et des ressentis. Entre tradition et modernité, Artús chante les mythes (Jean de l’ours dans "La hòla"), des chansons traditionnelles réarrangées ("Auròst", chant funèbre pour rendre hommage aux morts, "L’ors Dominique" récit de F. De Laborde), le cycle de la nature ("Desvelh", le réveil après l’hivernation, "Chasse party" jeu de piste entre un sanglier, chassé par un ours lui-même proie de l’homme).

Le jeu des timbres des instruments, pour la vielle à roue notamment, est assez surprenant et audacieux. C’est assez symptomatique dans le titre "Desvelh" avec une utilisation presque graphique de la musique. Mais au-delà de la musique, c’est peut-être cette audace le plus intéressant dans ce disque. L’audace du mélange des genres, ou plutôt de la création d’un nouveau genre car il serait bien trop simple de les classer dans la noise, de vouloir les rattacher à d’autres groupes ou de voir en eux des hurluberlus folkeux chantant en Occitan. C’est l’audace de croire en un projet, en une esthétique et de s’y plonger corps et âmes. Je vous laisse méditer la phrase de Michel Pastoureau, c’est aussi tout l’enjeu de ce Ors. Tout à fait surprenant.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Artús
Le Facebook de Artús


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=