Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 21 rue La Boétie - Picasso, Matisse, Braque, Léger...
Musée Maillol  (Paris)  Du Du 2 mars au 23 juillet 2017

Le Musée Maillol accueille, en provenance directe du Musée de La Boverie de Liège où elle s'est tenue jusqu'au 19 février 2017, une exposition au titre elliptique - "21 rue La Boétie - Picasso, Matisse, Braque, Léger..." - qui, énigmatique pour les néophyte, correspond à une adresse parisienne mythique dans le monde de l'art de l'entre-deux guerres du 20ème siècle.

En effet, en ce lieu se tenait le domicile-galerie du très influent marchand d'art, collectionneur avisé et redoutable homme d'affaires Paul Rosenberg.

Le caractère inédit de cette monstration ne tient pas au fait qu'elle soit consacrée à un marchand d'art, puisque précédée des expositions "De Cézanne à Picasso, chefs d'oeuvre de la galerie Vollard" au Musée d'Orsay en 2007 et "Paul Durand-Ruel - Le pari de l'impressionnisme" au Musée du Luxembourg en 2014, mais à la scénarisation d'un livre.

En effet, le concepteur de l'exposition, la société belge spécialisée dans l'événementiel Tempora, a procédé, à partir d'une soixantaine d'oeuvres dont des chefs-d’œuvre, à la transposition muséale du livre éponyme de la très médiatique et médiatisée journaliste Anne Sinclair.

21 rue La Boétie, un homme et des artistes dans la tourmente de l'Histoire

Ce livre paru en 201, suite à l'affaire de moeurs dans laquelle était impliqué son mari de l'époque et qui avait également défrayé la chronique par les insertions polémiques relatives à la fortune dont elle avait héritée en sa qualité de petite-fille de Paul Rosenberg, en retrace le parcours, de l'âge d'or parisien puis américain à la spoliation de ses biens par le régime nazi et, après la Libération, les procédures de recherche et de récupération des oeuvres.

La monstration sous-titrée "Manifeste" se déroule de manière chronologique dans le cadre d'une mise en résonance illustrée d'une histoire personnelle avec l'histoire de l'Art et l'Histoire illustrée et opère en double focale.

D'une part, elle s'avère hagiographique par son hommage envers un acteur majeur de l'art moderne.

Entre photos d'archives de la galerie de Paul Rosenberg et des portraits de famille (l'épouse de Paul Rosenberg et sa fille par Picasso et Anne Sinclair enfant par Marie Laurencin), sont présentes les "têtes de gondole" de l'art moderne qui en constituait le fonds privilégié.

Au fil des salles, le visiteur découvre Picasso ("Baigneurs et Baigneuses"), René Matisse ("La leçon de piano") qui voisine avec André Masson ("L'enlèvement", "Les chevaux attaqués par des poissons") et Marie Laurencin ("Les deux Espagnoles", "La répétition").

Et puis le cubisme avec des toiles de Fernand Léger dont le sublime "Trois femmes" figurant en partie sur l'affiche de l'exposition et la rivalité artistique de Braque ("Le Duo","Nu couché") et Picasso ("Pichet à la coupe de fruits", "Nature morte à la tête antique", "Guitare et compotier").

D'autre part, l'exposition opère de manière didactique et mémorielle au regard des exactions du Troisième Reich, non seulement par le pillage des musées et galeries français et la spoliation des biens juifs pendant l'Occupation, mais par son entreprise de "purification de l'art".

Elle en détaille les deux volets : la condamnation, et l'éradication, de l'art moderne, érigé en" art dégénéré", et des oeuvres des artistes d'origine juive, qui a l'objet de l’exposition "Entartete Kunst" à Munich en juillet 1937, et la promotion d'un art d'Etat au service de l'idéologie nationale socialiste.

Ainsi sont présentées quelques oeuvres édifiantes représentatives de "l'art allemand" (Paul Junghans "Matin d'été" - Gilbert Palmié "Bénédiction du Nord") exaltant l'attachement à la terre, avec paysans magnifiés et soldats héroïques, et à l'histoire du Volk allemand qui figuraient à la "Grande exposition de l'art allemand" de 1937.

Enfin, une section est consacrée au combat pour la restitution des biens avec notamment l'itinéraire d'un tableau volé, "Le portrait bleu devant la cheminée" de Matisse.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Maillol

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée Maillol


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 février 2018 : Chaud devant !

Alors que le printemps n'a jamais été aussi proche, voilà que s'abat sur nous une vague de froid, sous le soleil, certes, mais froide quand même. Pour vous réchauffer le coeur et la tête, voici notre sélection culturelle de la semaine. Bonne écoute, bonne lecture, bon visionnage et n'hésitez pas à sortir, au théâtre, au cinéma, dans les musées, dans les salles de concerts, chez votre libraire, en général c'est très bien chauffé.

Du côté de la musique :

"So french" de Alexandre Doisy
Apolline, Joko, Yungblud dans une sélection de EP et singles
"By the way I forgive you" de Brandi Carlile
"Dita Von Teese" de Dita Von Teese et Sébastien Tellier
"Transangelic exodus" de Ezra Furman
"Who's happy" de High Coltman
"Est-ce que tu vois le tigre ?" de Le Roi Angus
"Do" de Rémi Panossian
"Chanson pour l'oreille gauche" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Beautiful people will ruin your life" de The Wombats
Interview du duo She Owl autour de leur EP "Drifters", à découvrir en live dans cette session de 3 titres, Interview en italien à lire ici
et toujours :
"La nuit est encore jeune" de Catastrophe
"Claude Debussy" de Daniel Barenboim
"Always ascending" de Franz Ferdinand
"The world is in your hands EP" de Levitation Free
"La vie sauvage" de Lisza
"Full House - The very best of Madness" de Madness
"Hérotique" de Novice
"Up and down" de Redstones
"Castle spell" de Sunflowers
"L'estère" de Williams Brutus
"EP #1" de You, Vicious !
"Femme debout" de Zoé Simpson

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Seasonal Affective Disorder" au Théâtre Le Lucernaire
"La Femme rompue" au Théâtre Hébertot
"Meute/Une légende" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Zig-Zag" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Presque égal à" au Théâtre de Belleville
"De nos frères blessés" au Théâtre Les Déchargeurs
"K-Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"L'Eventreur" au Théâtre Essaion
"La Callas oubliée" au Théâtre Essaion
"Une sombre histoire de girafe" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Melting Potes" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Yann Jamet - Le Syndrome de Jeanne d'Arc" au Théâtre de Dix Heures
des reprises :
"Oncle Vania" au Théâtre Essaion
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"L'Ecume des jours" au Théâtre de la Huchette
"Intra Muros" au Théâtre La Pépinière
"Alil Vardar - Commnen garder son mec" à la Garnde Comédie
et les chroniques des autres spectacles de février

Exposition avec :

"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Winter Brothers" de Hlynur Palmason
"Corps étranger" de Raja Amari
"Trait de vie" de Sophie Arlot et Fabien Rabin
Ciné en bref avec :
"La Forme de l'eau" de Guillermo del Toro
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Jusqu'à la garde" de Xavier Legrand
"Le rire de ma mère" de Colombe Savignac et Pascal Ralite
"Le retour du héros" de Laurent Tirard
"Oh Lucy !" de Atsuko Hirayanagi
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"La nuit introuvable" de Gabriel Tuloup
"Larmes blanches" de Hari Kunzru
"Les flamboyantes" de Robin Wasserman
Sophie de Habsbourg" de Jean Paul Bled
"Soudain l'univers prend fin" de Dakota McFadzean
"Une vie comme les autres" de Hanya Yanagihara
et toujours :
"Ne préfère pas le sang à l'eau"de Céline Lapertot
"Une ville à coeur ouvert" de Zanna Sloniowska
"Tuff" de Paul Beatty
"Trio pour un monde égaré" de Marie Redonnet
"Morales provisoires" de Raphaël Enthoven
"L'aventuriste" de J. Bradford Hipps
"L'affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne" de Gérard Welzer
"Généraux, gangsters et jihadistes" de Jean Pierre Filiu
"Emma dans la nuit" de Wendy Walker
"Des jours d'une stupéfiante clarté" de Aharon Appelfeld

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=