Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce 21 rue La Boétie - Picasso, Matisse, Braque, Léger...
Musée Maillol  (Paris)  Du Du 2 mars au 23 juillet 2017

Le Musée Maillol accueille, en provenance directe du Musée de La Boverie de Liège où elle s'est tenue jusqu'au 19 février 2017, une exposition au titre elliptique - "21 rue La Boétie - Picasso, Matisse, Braque, Léger..." - qui, énigmatique pour les néophyte, correspond à une adresse parisienne mythique dans le monde de l'art de l'entre-deux guerres du 20ème siècle.

En effet, en ce lieu se tenait le domicile-galerie du très influent marchand d'art, collectionneur avisé et redoutable homme d'affaires Paul Rosenberg.

Le caractère inédit de cette monstration ne tient pas au fait qu'elle soit consacrée à un marchand d'art, puisque précédée des expositions "De Cézanne à Picasso, chefs d'oeuvre de la galerie Vollard" au Musée d'Orsay en 2007 et "Paul Durand-Ruel - Le pari de l'impressionnisme" au Musée du Luxembourg en 2014, mais à la scénarisation d'un livre.

En effet, le concepteur de l'exposition, la société belge spécialisée dans l'événementiel Tempora, a procédé, à partir d'une soixantaine d'oeuvres dont des chefs-d’œuvre, à la transposition muséale du livre éponyme de la très médiatique et médiatisée journaliste Anne Sinclair.

21 rue La Boétie, un homme et des artistes dans la tourmente de l'Histoire

Ce livre paru en 201, suite à l'affaire de moeurs dans laquelle était impliqué son mari de l'époque et qui avait également défrayé la chronique par les insertions polémiques relatives à la fortune dont elle avait héritée en sa qualité de petite-fille de Paul Rosenberg, en retrace le parcours, de l'âge d'or parisien puis américain à la spoliation de ses biens par le régime nazi et, après la Libération, les procédures de recherche et de récupération des oeuvres.

La monstration sous-titrée "Manifeste" se déroule de manière chronologique dans le cadre d'une mise en résonance illustrée d'une histoire personnelle avec l'histoire de l'Art et l'Histoire illustrée et opère en double focale.

D'une part, elle s'avère hagiographique par son hommage envers un acteur majeur de l'art moderne.

Entre photos d'archives de la galerie de Paul Rosenberg et des portraits de famille (l'épouse de Paul Rosenberg et sa fille par Picasso et Anne Sinclair enfant par Marie Laurencin), sont présentes les "têtes de gondole" de l'art moderne qui en constituait le fonds privilégié.

Au fil des salles, le visiteur découvre Picasso ("Baigneurs et Baigneuses"), René Matisse ("La leçon de piano") qui voisine avec André Masson ("L'enlèvement", "Les chevaux attaqués par des poissons") et Marie Laurencin ("Les deux Espagnoles", "La répétition").

Et puis le cubisme avec des toiles de Fernand Léger dont le sublime "Trois femmes" figurant en partie sur l'affiche de l'exposition et la rivalité artistique de Braque ("Le Duo","Nu couché") et Picasso ("Pichet à la coupe de fruits", "Nature morte à la tête antique", "Guitare et compotier").

D'autre part, l'exposition opère de manière didactique et mémorielle au regard des exactions du Troisième Reich, non seulement par le pillage des musées et galeries français et la spoliation des biens juifs pendant l'Occupation, mais par son entreprise de "purification de l'art".

Elle en détaille les deux volets : la condamnation, et l'éradication, de l'art moderne, érigé en" art dégénéré", et des oeuvres des artistes d'origine juive, qui a l'objet de l’exposition "Entartete Kunst" à Munich en juillet 1937, et la promotion d'un art d'Etat au service de l'idéologie nationale socialiste.

Ainsi sont présentées quelques oeuvres édifiantes représentatives de "l'art allemand" (Paul Junghans "Matin d'été" - Gilbert Palmié "Bénédiction du Nord") exaltant l'attachement à la terre, avec paysans magnifiés et soldats héroïques, et à l'histoire du Volk allemand qui figuraient à la "Grande exposition de l'art allemand" de 1937.

Enfin, une section est consacrée au combat pour la restitution des biens avec notamment l'itinéraire d'un tableau volé, "Le portrait bleu devant la cheminée" de Matisse.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Maillol

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée Maillol


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 avril 2018 : Summertime

Voilà enfin les beaux jours, de l'hiver à l'été il n'y a qu'un pas que les premiers pique-niques sur les pelouses parisiennes ont déjà franchi. Quoi qu'il en soit voici le programme culturel de la semaine.

Du côté de la musique :

"La grande effusion" de Kent
"Fontaine Wallace" de Fontaine Wallace
"A l'abri du vent" de Vanessa Philippe
"Live in vienna, Schumann piano concerto, Brahms Handel Variations" de Alfred Brendel
"Brainbow" de Brainbow
Ughett, Laake, Theodora et P4N4 dans une compilation Disquaire Day 2018
"Orphéon" de France de Griessen
"IT" de Frantic
"Hommage à Jacques Higelin
"Richard Strauss, Don Quixote & Cello works" de Ophélie Gaillard
Ramon Pipin au Café de la Danse
et toujours :
"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"The Beggar's Opera" au Théâtre des Bouffes du Nord
"L'Affaire Courteline" au Théâtre Le Lucernaire
"Too Much Time - Women in prison" à La Loge
"Mon Lou" au Théâtre Le Lucernaire
"Lady Macbeth" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Billie Holiday - Sunny Side" au Théâtre Essaion
"Frédrick Sigrist - Tout le monde croit que je suis un mec bien" au Théâtre Le Funambule Montmartre
dans le cadre du Festival La semaine Extra au Théâtre Le Nest à Thionville : "Price "- "Jours radieux" - "Les Imposteurs" - "Longueurs d'ondes"
des reprises à ne pas rater :
"La loi des prodiges" au Théâtre de la Tempête
"Ciel, mon placard !" à La Loge
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Exposition avec :

"Subodh Gupta - Adda/Rendez-vous" au 11 Conti-Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Foxtrot" de Samuel Maoz
"La Route sauvage" de Andrew Haigh
"Mes Provinciales" de Jean-Paul Civeyrac
"La Révolte des jouets" de Bretislav Pojar et Hermina Tyrlova
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Derniers jours à Berlin" de Harald Gilbers
"La confession" de John Herdman
"La fabrique des coincidences" de Yoav Blum
"La journée de la vierge" de Julie Marx
"Manhattan vertigo" de Colin Harrison
"Meurtres, en toute intelligence" de Jacques Attali
"Sparte" de Nicolas Richer

et toujours :
"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

Froggeek's Delight :
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=