Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Collection Alicia Koplowitz - De Zurbarán à Rothko
Musée Musée Jacquemart-André  (Paris)  Du 3 mars au 10 juillet 2017

Dans le cadre de la monstration de collections privées, le Musée Jacquemart-André sis dans hôtel particulier de Nélie Jacquemart-André, grande collectionneuse française du 19ème siècle, accueille une sélection d'oeuvres de la Collection Alicia Koplowitz constituée par une collectionneuse contemporaine espagnole, elle-aussi guidée par ses émotions esthétiques.

La sélection de la cinquantaine d'oeuvres présentées "De Zurbaran à Rothko" rend compte de l'éclectisme de cette collection universaliste considérée comme l'une des plus importantes en Europe.

En effet, elle ne se focalise ni sur une période ni sur un courant artistique et son amplitude chronologique embrasse quatre siècles de création artistique du Siècle d'or espagnol à l'art contemporain.

Et les commissaires, Pablo Melendo Beltrán, ex-PDG de Sotheby’s Espagne, et Pierre Curie, spécialiste de peinture italienne et espagnole du 17ème siècle, et conservateur du Musée Jacquemart-André, ont opté pour un classique parcours chronologique sobrement scenographié par Hubert Le Gall qui invite le visiteur à une déambulation dans l'Histoire de l'Art.

La Collection Alicia Koplowitz : au pays des grands noms de l'Art

De celle-ci la monstration se dégage deux topiques, le tropisme ibérique et la prédilection pour la figure féminine.

En premier lieu, elle fait la part belle à la peinture espagnole en s'ouvrant sur les oeuvres des maîtres anciens Zurbarán ('Vierge à l'enfant avec Saint Jean Baptiste") et Goya ("Hercule et Omphale", "L'attaque de la diligence") ainsi que celles de deux peintres de cour, le maniériste Juan Pantoja de La Cruzdu avec un archétypal portrait d'apparat ("Portrait de Doña Ana de Velasco y Girón") et le néo-classique Augustin Esteve y Marqués ("Portrait de la marquise de Marguini").

La modernité s'illustre avec le trio de choc constitué par Picasso ("Tête et main de femme", "Demi-nu à la cruche"), Juan Gris ("Violon et journal"), Tapiès ("Parralèles") et Juan Gonzalès ("Mari", "Buste de femme") et l'art contemporain avec les tableaux-sculptures du peintre néo-expressionniste Miquel Barcelo ("Kula Be Ba Kan", "Lac Jaune").

Et puis des découvertes avec les vues madrilènes introduites par les védutes italiens séjournant en Espagne et les prémisses du costumbrisme avec les scènes de rue de Lorenzo Tiépolo ("Femme portant des navets et autres figures", "Vendeuse d'oranges et majos").

Par ailleurs, les commissaires soulignent le goût de Alicia Koplowitz pour la thématique du féminin dans l'art, d'une part, pour les oeuvres de femmes artistes, en l'occurrence avec celles de Germaine Richier ("Feuille") et Louise Bourgeois ("Spider III").

Et, d'autre part, pour la représentation de la figure féminine. Et ce dans différentes déclinaisons sacrées ou profanes : des vierges à l'enfant (Vierge au chapeau et à l'enfant de Luis de Morales aux femmes post-impressionnistes et modernes ("Femme au grand chapeau de Van Dongen, "La rousse au pendentif" de Modigliani retenue pour l'affiche, "Demi nu à la cruche" de Picasso).

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Jacquemart-André

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée Jacquemart-André


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=