Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Vibrants
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  mars 2017

Comédie dramatique de Aïda Asgharzadeh, mise en scène de Quentin Defalt, avec Aïda Asgharzadeh, Benjamin Brenière, Matthieu Hornuss et Amélie Manet.

Des sirènes dans la nuit. C’est le début de la guerre de 14. Eugène Fontel, jeune soldat envoyé à Verdun, est défiguré par des éclats d’obus et hospitalisé au Val-de-Grâce. Son sort de "gueule cassée" croisera la route de la grande Sarah Bernhardt qui lui proposera de relever un extraordinaire défi.

Présenté pour la première fois au Off d’Avignon en 2014, "Les Vibrants" fût immédiatement un immense succès et c’est fort de ses centaines de représentations tout autour du monde que le spectacle vient enfin rencontrer le public parisien.

Pas évident pourtant d’imaginer une histoire dont l’essentiel de l’action se passe à l’hôpital. Aïda Asgharzadeh a néanmoins choisi de traiter du thème de ces gueules cassées de la première guerre pour écrire un sublime hymne à la vie et au théâtre.

Le long apprentissage d’Eugène et son ascension grâce à la rencontre de la célèbre comédienne et par elle, celle avec le théâtre est un extraordinaire destin dont l’auteure fait une sublime partition.

En scène courtes, l’histoire nous emmène à travers une ambiance volontairement sombre dans l’enfer de la guerre que la pièce dénonce avec une incontestable démonstration. Elle nous fait assister aussi à la longue remontée d’un homme au destin qu’on pensait brisé dispensant un formidable message d’espoir.

Mis en scène avec une grande délicatesse, un étonnant travail corporel et le sens parfait du timing par Quentin Defalt, ce texte résonne on ne peut mieux grâce aux quatre comédiens de la Compagnie Teknaï qui livrent un époustouflant travail de troupe, changeant de personnages et de costumes à la vitesse d’un tiré de rideau.

L’ingénieux dispositif de tulles blancs superposés de Natacha le Guen de Kerneizon offre un enchaînement de scènes comme des changements de plans dans une réalisation efficace aux scènes fondues ou enchaînées à la manière d’un film. Le bruit régulier des fins rideaux filant sur leurs tringles comme celui d’un train sur les rails semble porter l’action toujours vers l’avant, dans un rythme invariablement tumultueux.

Aidé par une bande sonore dense de Ludovic Champagne ainsi qu’une musique d’une émouvante délicatesse de Stéphane Corbin qui placent le spectacle dans les meilleures conditions, il bénéficie également d’un formidable travail sur les lumières signé Manuel Desfeux. Les masques de Chloé Cassagnes et les costumes de Marion Rebmann achèvent de conférer à ce spectacle de superbes qualités esthétiques.

Sur scène, Aïda Asgharzadeh est tour à tour une Blanche délurée et une très émouvante Sylvie. Matthieu Hornuss joue la plupart des rôles d’hommes avec de belles nuances, passant d’un colonel tyrannique au timide jeune ouvreur du théâtre avec aisance.

Amélie Manet compose une Sarah Bernhardt exceptionnelle de gouaille et de d’humanité. Sa prestation est absolument remarquable. Non moins exceptionnel, Benjamin Brenière est un Eugène déchirant dont le corps exprime toute la souffrance et les yeux, le bouleversement de tout son être au contact des conseils de Sarah Bernhardt, des mots de Rostand et de l’épreuve de la scène. Tous les quatre vibrent avec une rare flamboyance.

"Les Vibrants" est de ces spectacles qui vous hantent longtemps après les avoir vu et dont les images comme les mots restent conservés au plus profond du cœur.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=