Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La violence des riches
Maison des Métallos  (Paris)  mars 2017

Comédie dramatique écrite par Stéphane Gornikowski, mise en scène de Guillaume Bailliart, avec Lyly Chartiez-Mignauw, Grégory Cinus et Malkhior.

Depuis quelques années, s'est réveillé un théâtre à teneur politique qu'on qualifiera pour faire vite d'ultra gauche.

On se souvient des spectacles montés par Judith Bernard soit d'après Frédéric Lordon ("D'un retournement à l'autre", "Bienvenue dans l'angle Alpha") soit sur ses propres textes ("Amargi"). On pourrait aussi y associer la trilogie politique de Nicolas Lambert qui s'est achevé avec le magistral "Le maniement des larmes".

C'est dans cette lignée que Stéphane Gornikowski a décidé d'adapter à la scène "La violence des riches", l'un des essais du couple de sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot.

Spécialistes de la grande bourgeoisie, à qui ils ont consacré de nombreux ouvrages, dont le plus célèbre est "Les Ghettos du Gotha", ils dénoncent depuis longtemps la violence que les riches exercent sciemment sur les pauvres.

Si on n'a jamais lu leurs ouvrages, qu'on n'a pas eu connaissance de leurs travaux par les nombreux articles qui leur sont consacrés dans "Le Monde Diplomatique, et que ne les a pas plus entendu dans des entretiens radiophoniques avec Daniel Mermet dans "Là-bas si j'y suis" sur France Inter, on trouvera sans doute un intérêt certain à la version théâtrale de Stéphane Gornikowski mis en scène par Guillaume Bailliart.

Bien entendu, la forme choisie ferait paraître aujourd'hui les brechtiens d'hier comme des avant-gardistes forcenés. Les petits sketchs qui se succèdent à usage didactique ne sont pas très novateurs et restent très superficiels quant à leur contenu. Ce qui est évoqué à coups de pancartes ou de slogans par les trois acteurs (Lily Chartiez-Mignauw, Grégory Cinus et Malkhior) fait mouche.

On les remerciera de distribuer au public un intéressant questionnaire qui permet de savoir - à coup sûr - si l'on appartient ou pas à la classe des privilégiés ; on aura pour eux de la gratitude d'avoir eu la bonne idée d'interroger Monique Pinçon-Charlot au téléphone et de faire comme si elle était en direct à l'autre bout du combiné.

Mais il ne faudra pas à s'attendre trouver dans ce spectacle la motivation nécessaire pour sortir le drapeau rouge ou noir et tenter d'aller le faire flotter sur l'Élysée.

Plaisant ou astucieux, capable de réveiller quelques évidences qu'on ose à peine répéter tant le néo-capitalisme libéral sait présenter sa marchandise dans un bel écrin, cette "violence des riches" à la scène s'avère finalement trop gentille avec ces gros méchants qu'on aimerait - au moins - voir écrabouiller symboliquement.

Mais peut-être s'agit-il d'une entreprise de longue haleine et que le spectacle proposé est un jalon nécessaire, en tout cas salutaire, avant qu'arrivent des œuvres plus accomplies sur scène et plus incisives dans leurs critiques.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 septembre 2017 : A quelques pas de l'automne

Les compagnies de théâtres sont toutes rentrées d'Avignon, les Festivals de musique se raréfient, les jours raccourcissent et on va bientôt passer à l'heure d'hiver. Au milieu de tout cela, voici de quoi aiguiser, comme chaque semaine votre curiosité et oublier les tracas du quotidien.

Du côté de la musique :

"Bury the hatchet" de Jay Jay Johanson que nous avons rencontré cet été pour un nouvel entretien avec notre chouchou suédois
"La nébuleuse" de Lisa Portelli
"Crescent hôtel" de Antoine Bataille
"Circle songs" de Francesco Tristano
"Settlement" de Lodz
"Incorporée EP" de Mina Sang
"Juchu ! EP" de Odds & Ends
"Massage" de The Cats Never Sleep
"The source" de Tony Allen
"Welcome Oxygen" de Will Samson
Présentation du festival Nancy Jazz Pulsation
et toujours :
"Hippopotamus" de Sparks
"Tchaikovski : String quartet N°1, souvenir de Florence" de Novus String Quartet
"Devil on TV" de Balkun Brothers
"Agitato charismatic" de Dissonant Nation
"Armor" de Emmanuel Tugny
"The end of everything EP" de The Off-Keys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Marco Polo et l'Hirondelle du Khan" au Théâtre La Bruyère
"Et Swan s'inclina poliment" au Théâtre de Belleville
"Amphitryon" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Au but" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Terre Sainte" au Théâtre de l'Opprimé
"La gentillesse" au Théâtre Paris-Villette
"Tristesse Animal noir" au Théâtre L'Atalante
"You-You" au Studio Hébertot
"Bovary" à la Maison ds Métallos
"La Huchette en liberté" au Quartier Latin
"Ecrits d’Art Brut à voix haute" au Centre Culturel Suisse
les reprises :
"Grande" au Centquatre
"La logique des femmes" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Arrête ton char Ben-Hur !" au Théâtre de Dix Heures
"Elodie Poux - Le syndrome du Playmobil" au Théâtre Apollo
"Guillaume Bats - Hors Cadre !" à la Comédie des Boulevards
"Karine Lyachenko - Rebelle(s)" au Théâtre du Marais
"Passage en revue" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Petit Palais des Glaces
et les autres spectacles de septembre

Expositions :

"Caro/Jeunet" à la Halle Saint Pierre
dernière ligne droite pour "Costumes espagnols - Entre ombre et lumière" à la Maison de Victor Hugo,
et les autres spectacles de septembre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Faute d'amour" de Andreï Zviaguintsev
"Nos années folles" de André Téchiné
"A ciambra" de Jonas Carpignano
"Kidnap" de Luis Prieto en E-cinema
Ciné en bref avec :
"Otez-moi d'un doute" de Carine Tardieu
"Le prix du succès" de Teddy Lussi-Modeste
"Seven Sisters" de Tommy Wirkola
"Bonne pomme" de Florence Quentin
"Barbara" de Mathieu Amalric
les chroniques des autres sorties de septembre
et les chroniques des sorties d'août

Lecture avec :

"Ecrire liberté, à l'école des migrants" de Lauriane Clément
"Et soudain la liberté" de Evelyne Pisier & Caroline Laurent
"Les primates de Park Avenue" de Wednesday Martin
"Théâtre des dieux" de Matt Suddain
et toujours :
"Gaston Lagaffe : La galerie des gaffes" en hommage à André Franquin
"Hillbilly elégie" de J.D. Vance
"Il nous reste que la violence" de Eric Lange
"La mythologie Viking" de Neil Gaiman
"Mon étincelle" de Ali Zamir
"Pourquoi les oiseaux meurts" de Victor Pouchet

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=