Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce London House
David Farr  mars 2017

Réalisé par David Farr. Grande Bretagne. Thriller. 1h26 (Sortie le 22 mars 2017). Avec Clémence Poésy, David Morrissey, Stephen Campbell, Laura Birn, Deborah Findlay, Sarah Malin, Anna Madeley et Jonathan Harden.

Au jeu des analogies, il ne sera pas difficile de trouver à "London House" de David Farr le parfum de certains Hitchcok, comme "Psychose" ou "Pas de printemps pour Marnie" ou plus encore avec "Rosemary's baby" de Roman Polanski.

C'est d'ailleurs au Polanski anglais que l'on pense le plus dans ce presque huis clos dans une maison londonienne qui aurait pu être le cadre d'un film des années 1960 baignant dans un climat pictural à la Hockney. On pourrait aussi y voir quelque chose de "Blow up" de Michelangelo Antonioni.

Pour son premier long métrage, David Farr s'est concentré sur un minimum de personnages : deux couples et une pièce rapportée, la mère de l'héroïne. Pourtant, cela lui suffit amplement pour mitonner un drame angoissant, chic et subtil.

"London House" de David Farr est avant tout un thriller minimaliste et l'on se gardera, pour ne pas nuire au plaisir du spectateur, de dévoiler toute la teneur de sa logique tordue.

Considéré comme l'un des plus prometteurs jeunes metteurs en scène de théâtre anglais depuis une dizaine d'années, David Farr réussit son passage au grand écran en s'appuyant sur la composition de Clémence Poésy.

Alors qu'elle ne pourrait être que fragilité en jouant une femme enceinte, c'est elle qui va au devant du péril constitué par ses étranges nouveaux voisins. Il y a dans son regard comme la préscience de tout ce qui va advenir et la volonté d'y foncer tête la première malgré cela...

David Farr dresse une critique de la bourgeoisie anglaise du début du vingt-et-unième siècle dans la continuité pintérienne. Rien n'a vraiment changé cinquante ans après le Swinging London et trente ans après le virage thatchérien.

Même si l'actrice principale peut être française et ses fameux voisins d'origine germanique, cet apparent cosmopolitisme ne change rien aux us et coutumes de la classe dominante, surtout quand l'enfant paraît ou disparaît.

On pourra évidemment passer totalement à côté de "London House" de David Farr en n'y voyant qu'un "petit film". Pourtant, outre sa brillante résolution, il tient constamment son sujet, sait l'agrémenter de surprises sans avoir besoin que le saugrenu ne vire à l'inévitable humour noir, ce fléau britannique.

Si l'on aime être embarqué par un scénario, on aura la satisfaction de ne pas se sentir plus intelligent que son tortueux auteur.

Qu'on se le dise, "London House" de David Farr est une œuvre accomplie. Loin d'être un simple petit thriller malin, il a tout d'un futur classique et son auteur, qui a su retenir bien des leçons théâtrales, devrait vite se tailler une réputation de "nouveau David Mamet".

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 26 mars 2017 : Tout vient à point à qui sait attendre le printemps

Voilà, c'est le printemps, premier soleil, premières fleurs, bientôt les premiers festivals. En attendant voici de quoi satisfaire votre appétit de nouveautés et rattraper les désagréments de l'heure perdue dans la nuit. Sans plus attendre voici de quoi lire, voir et écouter :

Du côté de la musique :

"Spirit" de Depeche Mode
"Murmuration" de Rabih Gebeile
"Burning the threshold" de Six Organs Of Admintance
"Shikantaza" de Chinese Man
"Mozart / Rachmaninov : Concertos & A conversation that never was" de Grigory Sokolov
"Rivers" de Polaroid3
"Now is not a good time" de The Keys
Matmatah et Lord Ruby au Transbordeur de Lyon
et toujours :
"A day for the hunter, a day for the prey" de Leyla McCalla, "My wild west" de Lissie, "Chopin : Late works" de Maurizio Pollini, "Vocello" de Henri Demarquette, "Messages personnels " de Emma Solal, Mustang, Akira Kosemura, Sylvain Fesson, Lonny Montem dans une sélection de single
"Elements" de Zenzile, Rencontre avec Narrow Terence autour de leur nouvel album "Rumble-o-rama" accompagné d'une session live, "Plates coutures" de Matmatah

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Larmes d'Oedipe" au Théâtre de la Colline
"Lili" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Palestro" au Théâtre L'Atalante
"Cut" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Serment d'Hippocrate" au Théâtre 14
"La nuit à l'envers" au Théâtre Essaion
"L'héroïsme au temps de la grippe aviaire" au Théâtre de Belleville
"Les Mauvaises graines" au Chat noir
"Les Misérables" au Théâtre Le Lucernaire
"L'histoire d'une femme" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Yanoswki - Le Cabaret extraordinaire" au Bal Blomet
"Alil Vardar - Comment garder son mec" à la Grande Comédie
des reprises :
"Nous qui sommes 100" au Théâtre Les Déchargeurs
"Océanerosemarie - Chatons violents" au Théâtre des Béliers parisiens
et la chronique des autres spectacles de mars

Expositions avec :

"Pissarro - Le premier des Impressionnistes" au Musée Marmottan-Monet
"Balenciaga - L'oeuvre au noir" au Musée Bourdelle

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pourvu qu'on m'aime" de Carlo Zoratti
"Félicité" de Alain Gomis
"Sage Femme" de Martin Provost
Oldies but goodies" avec "Seven" de David Fincher projeté dans le cadre de la rétrospective Darius Khondji à la Cinémathèque française
et les chroniques des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Deux cigarettes dans le noir" de Julien Dufresne-Lamy
"La compagnie des glaces - Tomes 3 et 4" de G.-J. Arnaud
"Le grand combat" de Ta-Nehesi Coates
"Le parfum de l'hellébore" de Cathy Bonidan
et toujours :
"Les filles déchues de Wakewater" de V.H. Leslie
"Les temps de la cruauté" de Gary Victor
"Les insouciants" de Peter Behrens

Froggeek's Delight :

Festival Trolls & Légendes #7 du 14 au 16 avril à Mons
et toujours :
Les MMO Free to play en 2017 - Eve Online - Black Desert Online - Revelation Online - Tera
Edition limitée de Life is Strange
sur PS4, Xbox One et PC
Retour sur la Nintendo Switch, un test complet très prochainement

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=