Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Leyla McCalla
A day for the hunter, a day for the prey  (Jazz Village)  juin 2016

"You’re just a baby, You can not fly, Your wings won’t spread against the sky"

La chanteuse Leyla McCalla dédie son album : "to the human spirit, ever in search of freedom, love, safe harbor and a sense of home". Sur le papier, cela fait un peu cucul la praline. Pourtant…

Leyla McCalla, jeune chanteuse et violoncelliste, est découverte alors qu’elle joue les suites de Bach dans les rues du quartier français de la Nouvelle-Orléans par Tim Duffy, fondateur de la Music Relief Foundation (fondation de Caroline du Nord venant en aide les Bluesmen âgés dans le besoin et encourage les jeunes talents en devenir). C’est ainsi qu’elle débutera avec Taj Mahal et les Carolina Chocolate Drops. La jeune musicienne semble, avec sa voix si chaude et sensuelle et cette façon personnelle de jouer du violoncelle, pouvoir tout interpréter magnifiquement, que cela soit du folk, du blues ou une vieille chanson créole.

Leyla McCalla, de parents Haïtiens, est originaire de New-York, c’est une musicienne multi-instrumentiste capable de chanter, jouer aussi bien du violoncelle, de la guitare ou du banjo. C’est à la Nouvelle-Orléans que la musicienne se révèle : "C’est une ville où je me sens chez moi. Plus j’en apprends sur l’histoire de la Louisiane, ses liens avec la culture d’Haïti et celle des pays francophones, plus j’éprouve un sentiment d’appartenance. Au bout de trois ans, je n’en suis encore qu’à la surface des choses".

De cette terre multiculturelle, Leyla McCalla y puise le meilleur et offre une musique qui mélange folk, traditionnel, jazz, blues du bayou et musique Haïtienne, tout en chantant en Anglais et en Français du cru. En 2013, elle sort l'album Vari-colored songs, hommage aux textes poétiques de l’écrivain afro-américain de la Harlem Renaissance Langston Hughes avec un mélange de musiques Afro-Américaines et de répertoire créole haïtien. En 2015, nous la retrouvions dans le projet hommage aux musiques du sud des Etats-Unis Music Is My Home du saxophoniste Raphaël Imbert.

A Day for the Hunter, A Day for the Prey (Un jour pour le chasseur, un jour pour la proie, titre tiré d’un poème haïtien) est inspiré de sa vie en Louisiane et d’immigrante haïtienne. Elle y revisite des morceaux traditionnels ("Peze Café", "Salangadou", "Fey-O", "Minis Azaka"), y fait des reprises ("Les plats sont tous mis sur la table" de Canray Fontenot, le magique "Little Sparrow" d’Ella Jenkins, "Manman" de Manno Charlemagne ou "Vietnam" d’Abner Jay) et joue quelques compositions originales.

Elle sait également bien s’entourer puisqu’elle a invité des musiciens comme Marc Ribot (guitare électrique), Rhiannon Giddens des Carolina Chocolate Drops, Louis Michot des Lost Bayou Ramblers ou Sarah Quintana. Le résultat est une musique d’une rare humanité, spirituelle et intense, juste incroyablement belle. Une musique comme la cuisine Haïtienne, pleine de saveurs. Généreuse, elle se caractérise par l'influence des différents groupes ethniques historiques qui peuplent la partie ouest de l'île d'Hispaniola à savoir les Taïnos, les français et espagnols. Le tout rehaussé par des réminiscences de musique cajun, de folksong, de jazz. Un voyage poétique d’une rare beauté. Superbe, superbe, superbe. Un très grand disque !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Vari-Colored Songs de Leyla McCalla

En savoir plus :
Le site officiel de Leyla McCalla
Le Bandcamp de Leyla McCalla
Le Soundcloud de Leyla McCalla
Le Facebook de Leyla McCalla


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 juillet 2017 : Sur la route des vacances

Que l'on soit en vacances ou pas, le rythme estival s'imprime doucement dans notre quotidien. Moins de stress, plus de temps à soi. L'occasion d'écouter, de lire, de sortir et bien entendu d'aller en festivals ! Voici le programme de la semaine

Du côté de la musique :

Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
"A rift in decorum : Live at the Village Vanguard " de Ambrose Akinmusire
"Push the panic button" de Traditional Monsters (en concert à Paris le 28 juillet)
"Je rêve donc je suis" de Roberdam
"Inland sea" de Stephan Micus
Victorine, Yoke Lore et Youthstar dans une sélection de EP
et toujours :
"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet, "Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot, Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's, Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :
les comédies de l'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Rodin - L'Exposition du Centenaire" au Grand Palais
"Grand Trouble" à la Halle Saint Pierre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"My Cousin Rachel" de Roger Michell
"Walk with me" de Marc Francis et Max Pugh
Oldies but goodies avec "La Chute du faucon noir" de Ridley Scott en film d'ouverture du Cycle Plein la vue à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Lecture avec :

"L'armée d'Hitler" de Benoît Rondeau
"La fissure" de Carlos Spottorno et Guillerme Abril

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=