Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lissie
My Wild West  (Cooking Vinyl)  février 2016

Intro musicale, des cordes frappées, des cordes tirées, tourbillons, nous voilà, bienvenue dans l’univers de Lissie, jolie blondinette à la voix de velours. My Wild West est son troisième album, "plus personnel", hommage à sa vie en Californie. Promesses de soleil et de nostalgie.

De rêves de gloire déchus aux acclamations déçues, Lissie chante comme on s’égare, d’une voix envolée qui monte en intensité pour mieux nous convaincre "It’s alright, it’s OK, don’t matter what they say, Hollywood, you broke my heart".

Sauvage et décoiffée, Lissie chante la féminité, la tête haute d’atteindre ses espoirs, avec l’amour inconditionnel du rythme porté par les gréements. My Wild West est l’histoire de l’accession à la maîtrise de son être. Elle s’est inspirée de sa propre avancée dans l’existence pour écrire cet album, à commencer par son départ de la Californie pour le Midwest.

La musique même est comme empruntée aux frémissements du vent dans les branches et aux ondes aquatiques. Elle passe comme le temps dans les esprits, pour faire grandir la sagesse et reculer les tergiversations égocentriques. Lissie ferait-elle pousser l’altruisme ?

La mélopée mélancolique de "Sun keeps rinsin'" donne à repenser les prières et les invocations à la Lune. "Don’t you give up on me" est un entraînant paragraphe hostile à l’abandon. Chaque titre est un envol vers une strate située au-delà de la précédente, un saut de plus vers le sommet, hop.

"Can you smell my desperation, from miles and miles away" ("Stay") est une mélancolie feutrée tournée vers les étendues à construire et les souvenirs à fabriquer. Lissie se fait plus lyrique (enfin presque) et monte dans les hauteurs pour nous offrir une prière entre bilan et espérance : "I don’t want leave you behind, but you know that I made up my mind so Goodbye" ("Ojai").

Les titres s’enchaînent et virevoltent sous la lumineuse voix de Lissie. Entre départ et retrouvailles, solitudes et partages, joie et tristesse, My Wild West est un tout, il porte l’empreinte de la féminité de son auteure et son assurance domptée.

Délibérément folk, entre guitares murmurées et rythmes discrets, My Wild West vous tire l’oreille optimiste vers la lumière et la sensualité d’une journée sous le soleil. Féminine et légère, Lissie souffle un vent de fraîcheur dans les cheveux.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Lissie
Le Soundcloud de Lissie
Le Facebook de Lissie


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 mai 2017 : Black Hole Sun

Cette semaine nous avons appris le départ prématuré de Chris Cornell, qui ne se souvient pas de ce célèbre titre, "Black Hole Sun". Paix à son âme et à nos jeunes années.
Quoi qu'il en soit le beau temps est enfin là. Soleil, festivals, largement de quoi contenter votre soif de cultures et de loisirs. Pour vous aider, voici notre petite sélection hebdomadaire, de la musique au jeu vidéo en passant par le théâtre, la littérature et le cinéma. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Life is cheap, death is free" de Nadia Tehran
"Tigreville" de Pierre Lebas
"Libre voyage dans les musiques des Balkans" de Quintet Bumbac
"Volcan" de Volin
"Hedonism" de Cakes Da Killa
"A l'ombre du coeur" de Contrebrassens
"Dirt buzz" de Dallas Frasca
"Fast forward" de Federico Casagrande
"Growing old" de Grand March
"A close land and people" de Julien Vinçonneau Quartet
Xiu Xiu, Le Prince Harry et Delacave à Petit Bain
Concert de Erik Arnaud à Petit Bain en intégrale
Bientôt, la deuxième édition du Download Festival
et toujours :
"Rock'n'Roll consciousness" de Thurston Moore, "Slowdive" de Slowdive. Retrouvez également Neil Halstead de Slowdive en interview, "Empire of nights" de BLVL, Jorge P, EP chez Microcultures, "Animal" de Nirman, "Someone is missing" de Payne, "Sympathetic magic" de Peter Von Poehl, "Pinky pinky EP" de Pinky Pinky, "Let me be gone" de Slow Joe & The Ginger Accident, "Take off" de Théo Cormier

Au théâtre :

"Le froid augmente avec la clarté" au Théâtre de la Colline
"Le Songe d'une nuit d'été" à la Manufacture des Oeillets à Ivry
"Il Bugiardo" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Les Flottants" au Théâtre Le Lucernaire
"Français, encore un effort si vous voulez être républicains" à la Manufacture des Oeillets à Ivry
"Les Célèbres Amours de Nohant" au Théâtre Le Ranelagh
"La guerre au temps de l'amour" au 100ECS
"L'Ombre de Stella" au Théâtre du Rond-Point
"Ajax" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
et la chronique des autres spectacles de mai

Exposition avec :

"Grand Trouble"à la Halle Saint Pierre

Cinéma :

Ciné en bref avec :
"De toutes mes forces" de Chad Chenouga
"Les fantômes d'Ismaël" de Arnaud Desplechin
"Get Out" de Jordan Peele
"Alien : Covenant" de Ridley Scott
Oldies but Goodies avec "Pluie de juillet" de Marlen Khoutsiev dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de mai
et les chroniques des sorties d'avril

Lecture avec :

"J'ai choisi d'être libre" de Henda Ayari
"La fille du fossoyeur" de Joyce Carol Oates
"La vie sexuelle des soeurs siamoises" de Irvine Welsh
et toujours :
"La vie de Norman" de Stan Silas
"Little girl gone" de Alexandra Burt
"Minuit en mon silence" de Pierre Cendors

Froggeek's Delight :

3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=