Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lissie
My Wild West  (Cooking Vinyl)  février 2016

Intro musicale, des cordes frappées, des cordes tirées, tourbillons, nous voilà, bienvenue dans l’univers de Lissie, jolie blondinette à la voix de velours. My Wild West est son troisième album, "plus personnel", hommage à sa vie en Californie. Promesses de soleil et de nostalgie.

De rêves de gloire déchus aux acclamations déçues, Lissie chante comme on s’égare, d’une voix envolée qui monte en intensité pour mieux nous convaincre "It’s alright, it’s OK, don’t matter what they say, Hollywood, you broke my heart".

Sauvage et décoiffée, Lissie chante la féminité, la tête haute d’atteindre ses espoirs, avec l’amour inconditionnel du rythme porté par les gréements. My Wild West est l’histoire de l’accession à la maîtrise de son être. Elle s’est inspirée de sa propre avancée dans l’existence pour écrire cet album, à commencer par son départ de la Californie pour le Midwest.

La musique même est comme empruntée aux frémissements du vent dans les branches et aux ondes aquatiques. Elle passe comme le temps dans les esprits, pour faire grandir la sagesse et reculer les tergiversations égocentriques. Lissie ferait-elle pousser l’altruisme ?

La mélopée mélancolique de "Sun keeps rinsin'" donne à repenser les prières et les invocations à la Lune. "Don’t you give up on me" est un entraînant paragraphe hostile à l’abandon. Chaque titre est un envol vers une strate située au-delà de la précédente, un saut de plus vers le sommet, hop.

"Can you smell my desperation, from miles and miles away" ("Stay") est une mélancolie feutrée tournée vers les étendues à construire et les souvenirs à fabriquer. Lissie se fait plus lyrique (enfin presque) et monte dans les hauteurs pour nous offrir une prière entre bilan et espérance : "I don’t want leave you behind, but you know that I made up my mind so Goodbye" ("Ojai").

Les titres s’enchaînent et virevoltent sous la lumineuse voix de Lissie. Entre départ et retrouvailles, solitudes et partages, joie et tristesse, My Wild West est un tout, il porte l’empreinte de la féminité de son auteure et son assurance domptée.

Délibérément folk, entre guitares murmurées et rythmes discrets, My Wild West vous tire l’oreille optimiste vers la lumière et la sensualité d’une journée sous le soleil. Féminine et légère, Lissie souffle un vent de fraîcheur dans les cheveux.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Lissie
Le Soundcloud de Lissie
Le Facebook de Lissie


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juillet 2017 : Sur la route des vacances

Que l'on soit en vacances ou pas, le rythme estival s'imprime doucement dans notre quotidien. Moins de stress, plus de temps à soi. L'occasion d'écouter, de lire, de sortir et bien entendu d'aller en festivals ! Voici le programme de la semaine

Du côté de la musique :

Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
"A rift in decorum : Live at the Village Vanguard " de Ambrose Akinmusire
"Push the panic button" de Traditional Monsters (en concert à Paris le 28 juillet)
"Je rêve donc je suis" de Roberdam
"Inland sea" de Stephan Micus
Victorine, Yoke Lore et Youthstar dans une sélection de EP
et toujours :
"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet, "Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot, Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's, Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :
les comédies de l'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Rodin - L'Exposition du Centenaire" au Grand Palais
"Grand Trouble" à la Halle Saint Pierre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"My Cousin Rachel" de Roger Michell
"Walk with me" de Marc Francis et Max Pugh
Oldies but goodies avec "La Chute du faucon noir" de Ridley Scott en film d'ouverture du Cycle Plein la vue à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Lecture avec :

"L'armée d'Hitler" de Benoît Rondeau
"La fissure" de Carlos Spottorno et Guillerme Abril

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=