Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les insouciants
Peter Behrens  (Editions Philippe Rey)  février 2017

Peter Behrens publie des romans depuis 1987, un bail. Il publie également dans des revues et anthologies. Il fut professeur de creative writing (créa plein de mini-him à sa plume)… Je vous passe l’énumération de ses participations, retenez simplement qu’il n’en est pas à son coup d’essai. Les insouciants est son troisième roman. Un joli pavé à déguster accompagné d’un grand bol de liquide à votre convenance.

L’histoire commence en 1909 sur l’île de Wight avec une femme : Karin, et l’histoire se termine un sacré paquet d’années plus tard avec Karin, loin des rivages de l’île de Wight, loin de l’insouciance du début du 20ème siècle. Entre temps, Peter Behrens positionne un puzzle de lettres, de compte-rendus maritimes et de récités à la première ou troisième personne. Il oscille entre passé et présent. Le père, le fils, le grand-père, le beau-père ou la grand-tante sont tour à tour le personnage du chapitre.

Subtile, la compréhension résiste a priori au lecteur dilettante. La construction du roman est complexe, Peter Behrens ayant à cœur de raconter avant tout les histoires plutôt que de romancer l’Histoire pour servir ses personnages. La magie est dans les détails, dans la manière qu’ont les moments de s’enchaîner.

Les insouciants est une œuvre douloureuse, dans le sens où les lieux évoqués sont au cœur du conflit qui secoua l’Europe dès 1914. La petite histoire rejoint la grande et met en exergue les faits antécédents à la première guerre mondiale. Et certains passages sont bluffants d’intemporalité, la montée des extrémismes, le nationalisme, les regards en coin et les réflexions quotidiennes portent plus de douleur que la froide énumération des faits répétée en cours d’histoire.

Facile de trouver les protagonistes naïfs, la clairvoyance que nous prétendons avoir au regard des évènements du passé puise ses arguments dans les propos d’historiens. Et c’est précisément ce point qui gonfle l’ambition du roman. Peter Behrens a su placer ses personnages dans leur contexte, et rendre leurs propos contemporains de leur époque. Et la magie opère quand nous nous interrogeons avec eux sur l’avenir.

Entre Irlande, Angleterre et Allemagne, l’histoire d’amour de Karin et Billy traverse les mers et les années. La montée du nazisme angoisse les protagonistes qui se posent la question de fuir ou de rester ? La décision n’est pas aussi évidente que nous nous plaisons à penser.

Fort d’une architecture complexe, Les insouciants est un roman profondément humain, à la fois aveuglant de vérité et touchant de sensibilité. Peter Behrens a réussi la fusion entre une épopée personnelle et des faits historiques froids, il a donné une âme à l’Histoire.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Les O'Brien" du même auteur


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 septembre 2017 : A quelques pas de l'automne

Les compagnies de théâtres sont toutes rentrées d'Avignon, les Festivals de musique se raréfient, les jours raccourcissent et on va bientôt passer à l'heure d'hiver. Au milieu de tout cela, voici de quoi aiguiser, comme chaque semaine votre curiosité et oublier les tracas du quotidien.

Du côté de la musique :

"Bury the hatchet" de Jay Jay Johanson que nous avons rencontré cet été pour un nouvel entretien avec notre chouchou suédois
"La nébuleuse" de Lisa Portelli
"Crescent hôtel" de Antoine Bataille
"Circle songs" de Francesco Tristano
"Settlement" de Lodz
"Incorporée EP" de Mina Sang
"Juchu ! EP" de Odds & Ends
"Massage" de The Cats Never Sleep
"The source" de Tony Allen
"Welcome Oxygen" de Will Samson
Présentation du festival Nancy Jazz Pulsation
et toujours :
"Hippopotamus" de Sparks
"Tchaikovski : String quartet N°1, souvenir de Florence" de Novus String Quartet
"Devil on TV" de Balkun Brothers
"Agitato charismatic" de Dissonant Nation
"Armor" de Emmanuel Tugny
"The end of everything EP" de The Off-Keys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Marco Polo et l'Hirondelle du Khan" au Théâtre La Bruyère
"Et Swan s'inclina poliment" au Théâtre de Belleville
"Amphitryon" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Au but" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Terre Sainte" au Théâtre de l'Opprimé
"La gentillesse" au Théâtre Paris-Villette
"Tristesse Animal noir" au Théâtre L'Atalante
"You-You" au Studio Hébertot
"Bovary" à la Maison ds Métallos
"La Huchette en liberté" au Quartier Latin
"Ecrits d’Art Brut à voix haute" au Centre Culturel Suisse
les reprises :
"Grande" au Centquatre
"La logique des femmes" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Arrête ton char Ben-Hur !" au Théâtre de Dix Heures
"Elodie Poux - Le syndrome du Playmobil" au Théâtre Apollo
"Guillaume Bats - Hors Cadre !" à la Comédie des Boulevards
"Karine Lyachenko - Rebelle(s)" au Théâtre du Marais
"Passage en revue" au Théâtre Les Feux de la Rampe
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Petit Palais des Glaces
et les autres spectacles de septembre

Expositions :

"Caro/Jeunet" à la Halle Saint Pierre
dernière ligne droite pour "Costumes espagnols - Entre ombre et lumière" à la Maison de Victor Hugo,
et les autres spectacles de septembre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Faute d'amour" de Andreï Zviaguintsev
"Nos années folles" de André Téchiné
"A ciambra" de Jonas Carpignano
"Kidnap" de Luis Prieto en E-cinema
Ciné en bref avec :
"Otez-moi d'un doute" de Carine Tardieu
"Le prix du succès" de Teddy Lussi-Modeste
"Seven Sisters" de Tommy Wirkola
"Bonne pomme" de Florence Quentin
"Barbara" de Mathieu Amalric
les chroniques des autres sorties de septembre
et les chroniques des sorties d'août

Lecture avec :

"Ecrire liberté, à l'école des migrants" de Lauriane Clément
"Et soudain la liberté" de Evelyne Pisier & Caroline Laurent
"Les primates de Park Avenue" de Wednesday Martin
"Théâtre des dieux" de Matt Suddain
et toujours :
"Gaston Lagaffe : La galerie des gaffes" en hommage à André Franquin
"Hillbilly elégie" de J.D. Vance
"Il nous reste que la violence" de Eric Lange
"La mythologie Viking" de Neil Gaiman
"Mon étincelle" de Ali Zamir
"Pourquoi les oiseaux meurts" de Victor Pouchet

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=