Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mathieu Boogaerts
Grand Mix  (Tourcoing)  mardi 14 mars 2017

Les concerts de Mathieu Boogaerts ont toujours une saveur particulière. Oubliez les accompagnements un peu bossa, un peu boogie, un peu funky, les ensemble de voix, notés et dégustés à l'écoute des sept albums. L'auteur des irrésistibles "Ondulé" et "Las Vegas" préfère le grand saut en public, seul. Voire à deux. C'est mieux.

C'est la configuration qu'il avait choisie ce soir au Grand Mix de Tourcoing. Deux micros, deux guitares et un clavier... Le luxe ! A ma grande surprise, l'éternel bassiste Zaf Zapha n'est pas au rendez-vous. A sa place, un petit nouveau : le guitariste Vincent Mougel. Mathieu Boogaerts entre en scène, T-shirt vert, des tonnes de lumière sur le visage. Devant lui, la salle est comble. Je n'aurais jamais imaginé voir l'artiste dans une ambiance "rock". Les consignes étaient tout de même passées. "Pas de service pendant le concert de M. Boogaerts" disait la pancarte au-dessus du bar.

Un large sourire, les cheveux hirsutes comme à son habitude, le chanteur lance en préambule : "Ah, cette difficulté des listes de chansons... On a décidé de vous jouer d'abord Promeneur, puis... les tubes sans entracte". Les tubes... Ca s'esclaffe dans la salle. Mister Boogie s'élance sur la "Part 1" et égrène studieusement les quasi treize chansons de son dernier album, sorti en avril 2016. "Qu'en est-il ?", "Pourquoi pas ?", "Chhh"... Et de chanson en chanson, fan de Zaf Zapha que je suis, je me laisse pourtant conquérir par la voix de Vincent Mougel, presque cristalline qui fait littéralement chavirer sur le titre "L'enfer".

Autour de moi, j'entends des spectateurs réciter par cœur les paroles. Ils sont conquis et se laissent entraîner, osant même applaudir en rythme... "Non, mais, je ne comprends pas pourquoi, plaisante l'artiste interloqué. Je n'ai pas de batterie, pas de bits à vous envoyer".

"Part 1" terminé, place à la "Part 2", Mathieu Boogaerts se retrouve torse nu... Changement de T-shirt rouge. Ma voisine, fan absolue, me glisse à l'oreille : "Il a perdu du poids, il est fier". Concentration. Deuxième partie. Les tubes donc. "All I wanna do", "Siliguri", "Sylvia"... Les morceaux fétiches des amateurs y passent et c'est une autre partie du public qui chante à tue-tête. Mister Boogie s'est libéré et offre parfois quelques explications avant de terminer par un ironique : "Vous aviez compris ?". Moments d'auto-derision qu'il poursuit en entamant un début de morceau : "C'est fou ce que ce riff fait penser à d'autres chansons...". Il dérive, hilare, sur les titres qui se ressemblent, ponctuant par "ah non c'est pas ça". Le suspens plane. Puis, il choisit finalement... "Dommage".

Ah... dommage... que ce soit si court ce concert. Mathieu Boogaerts reviendra tout de même deux fois pour honorer les rappels. L'artiste n'a pas changé. Toujours aussi généreux, toujours cette fougue silencieuse lorsqu'il joue de la guitare, toujours cette même pêche, vivant sa musique et communiquant la douce chaleur de sa musique. A ne pas manquer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Michel de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album I Love You de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album Mercredi ! A La Java ! de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album eponyme de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album Promeneur de Mathieu Boogaerts
Mathieu Boogaerts en concert à la Salle Jacques Brel (18 octobre 2003)
Mathieu Boogaerts en concert au Trianon (1er décembre 2003)
Mathieu Boogaerts en concert à la Salle Desbonnet (samedi 18 juin 2011)
Mathieu Boogaerts en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - dimanche
Mathieu Boogaerts en concert à la Maison Folie Beaulieu (mercredi 31 octobre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Mathieu Boogaerts
Le Facebook de Mathieu Boogaerts


Rachel Debrincat         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 avril 2018 : Summertime

Voilà enfin les beaux jours, de l'hiver à l'été il n'y a qu'un pas que les premiers pique-niques sur les pelouses parisiennes ont déjà franchi. Quoi qu'il en soit voici le programme culturel de la semaine.

Du côté de la musique :

"La grande effusion" de Kent
"Fontaine Wallace" de Fontaine Wallace
"A l'abri du vent" de Vanessa Philippe
"Live in vienna, Schumann piano concerto, Brahms Handel Variations" de Alfred Brendel
"Brainbow" de Brainbow
Ughett, Laake, Theodora et P4N4 dans une compilation Disquaire Day 2018
"Orphéon" de France de Griessen
"IT" de Frantic
"Hommage à Jacques Higelin
"Richard Strauss, Don Quixote & Cello works" de Ophélie Gaillard
Ramon Pipin au Café de la Danse
et toujours :
"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"The Beggar's Opera" au Théâtre des Bouffes du Nord
"L'Affaire Courteline" au Théâtre Le Lucernaire
"Too Much Time - Women in prison" à La Loge
"Mon Lou" au Théâtre Le Lucernaire
"Lady Macbeth" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Billie Holiday - Sunny Side" au Théâtre Essaion
"Frédrick Sigrist - Tout le monde croit que je suis un mec bien" au Théâtre Le Funambule Montmartre
dans le cadre du Festival La semaine Extra au Théâtre Le Nest à Thionville : "Price "- "Jours radieux" - "Les Imposteurs" - "Longueurs d'ondes"
des reprises à ne pas rater :
"La loi des prodiges" au Théâtre de la Tempête
"Ciel, mon placard !" à La Loge
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Exposition avec :

"Subodh Gupta - Adda/Rendez-vous" au 11 Conti-Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Foxtrot" de Samuel Maoz
"La Route sauvage" de Andrew Haigh
"Mes Provinciales" de Jean-Paul Civeyrac
"La Révolte des jouets" de Bretislav Pojar et Hermina Tyrlova
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Derniers jours à Berlin" de Harald Gilbers
"La confession" de John Herdman
"La fabrique des coincidences" de Yoav Blum
"La journée de la vierge" de Julie Marx
"Manhattan vertigo" de Colin Harrison
"Meurtres, en toute intelligence" de Jacques Attali
"Sparte" de Nicolas Richer

et toujours :
"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

Froggeek's Delight :
Le Google Home, enceinte intelligence

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=