Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mathieu Boogaerts
Grand Mix  (Tourcoing)  mardi 14 mars 2017

Les concerts de Mathieu Boogaerts ont toujours une saveur particulière. Oubliez les accompagnements un peu bossa, un peu boogie, un peu funky, les ensemble de voix, notés et dégustés à l'écoute des sept albums. L'auteur des irrésistibles "Ondulé" et "Las Vegas" préfère le grand saut en public, seul. Voire à deux. C'est mieux.

C'est la configuration qu'il avait choisie ce soir au Grand Mix de Tourcoing. Deux micros, deux guitares et un clavier... Le luxe ! A ma grande surprise, l'éternel bassiste Zaf Zapha n'est pas au rendez-vous. A sa place, un petit nouveau : le guitariste Vincent Mougel. Mathieu Boogaerts entre en scène, T-shirt vert, des tonnes de lumière sur le visage. Devant lui, la salle est comble. Je n'aurais jamais imaginé voir l'artiste dans une ambiance "rock". Les consignes étaient tout de même passées. "Pas de service pendant le concert de M. Boogaerts" disait la pancarte au-dessus du bar.

Un large sourire, les cheveux hirsutes comme à son habitude, le chanteur lance en préambule : "Ah, cette difficulté des listes de chansons... On a décidé de vous jouer d'abord Promeneur, puis... les tubes sans entracte". Les tubes... Ca s'esclaffe dans la salle. Mister Boogie s'élance sur la "Part 1" et égrène studieusement les quasi treize chansons de son dernier album, sorti en avril 2016. "Qu'en est-il ?", "Pourquoi pas ?", "Chhh"... Et de chanson en chanson, fan de Zaf Zapha que je suis, je me laisse pourtant conquérir par la voix de Vincent Mougel, presque cristalline qui fait littéralement chavirer sur le titre "L'enfer".

Autour de moi, j'entends des spectateurs réciter par cœur les paroles. Ils sont conquis et se laissent entraîner, osant même applaudir en rythme... "Non, mais, je ne comprends pas pourquoi, plaisante l'artiste interloqué. Je n'ai pas de batterie, pas de bits à vous envoyer".

"Part 1" terminé, place à la "Part 2", Mathieu Boogaerts se retrouve torse nu... Changement de T-shirt rouge. Ma voisine, fan absolue, me glisse à l'oreille : "Il a perdu du poids, il est fier". Concentration. Deuxième partie. Les tubes donc. "All I wanna do", "Siliguri", "Sylvia"... Les morceaux fétiches des amateurs y passent et c'est une autre partie du public qui chante à tue-tête. Mister Boogie s'est libéré et offre parfois quelques explications avant de terminer par un ironique : "Vous aviez compris ?". Moments d'auto-derision qu'il poursuit en entamant un début de morceau : "C'est fou ce que ce riff fait penser à d'autres chansons...". Il dérive, hilare, sur les titres qui se ressemblent, ponctuant par "ah non c'est pas ça". Le suspens plane. Puis, il choisit finalement... "Dommage".

Ah... dommage... que ce soit si court ce concert. Mathieu Boogaerts reviendra tout de même deux fois pour honorer les rappels. L'artiste n'a pas changé. Toujours aussi généreux, toujours cette fougue silencieuse lorsqu'il joue de la guitare, toujours cette même pêche, vivant sa musique et communiquant la douce chaleur de sa musique. A ne pas manquer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Michel de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album I Love You de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album Mercredi ! A La Java ! de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album eponyme de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album Promeneur de Mathieu Boogaerts
Mathieu Boogaerts en concert à la Salle Jacques Brel (18 octobre 2003)
Mathieu Boogaerts en concert au Trianon (1er décembre 2003)
Mathieu Boogaerts en concert à la Salle Desbonnet (samedi 18 juin 2011)
Mathieu Boogaerts en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - dimanche
Mathieu Boogaerts en concert à la Maison Folie Beaulieu (mercredi 31 octobre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Mathieu Boogaerts
Le Facebook de Mathieu Boogaerts


Rachel Debrincat         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 mai 2017 : Black Hole Sun

Cette semaine nous avons appris le départ prématuré de Chris Cornell, qui ne se souvient pas de ce célèbre titre, "Black Hole Sun". Paix à son âme et à nos jeunes années.
Quoi qu'il en soit le beau temps est enfin là. Soleil, festivals, largement de quoi contenter votre soif de cultures et de loisirs. Pour vous aider, voici notre petite sélection hebdomadaire, de la musique au jeu vidéo en passant par le théâtre, la littérature et le cinéma. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Life is cheap, death is free" de Nadia Tehran
"Tigreville" de Pierre Lebas
"Libre voyage dans les musiques des Balkans" de Quintet Bumbac
"Volcan" de Volin
"Hedonism" de Cakes Da Killa
"A l'ombre du coeur" de Contrebrassens
"Dirt buzz" de Dallas Frasca
"Fast forward" de Federico Casagrande
"Growing old" de Grand March
"A close land and people" de Julien Vinçonneau Quartet
Xiu Xiu, Le Prince Harry et Delacave à Petit Bain
Concert de Erik Arnaud à Petit Bain en intégrale
Bientôt, la deuxième édition du Download Festival
et toujours :
"Rock'n'Roll consciousness" de Thurston Moore, "Slowdive" de Slowdive. Retrouvez également Neil Halstead de Slowdive en interview, "Empire of nights" de BLVL, Jorge P, EP chez Microcultures, "Animal" de Nirman, "Someone is missing" de Payne, "Sympathetic magic" de Peter Von Poehl, "Pinky pinky EP" de Pinky Pinky, "Let me be gone" de Slow Joe & The Ginger Accident, "Take off" de Théo Cormier

Au théâtre :

"Le froid augmente avec la clarté" au Théâtre de la Colline
"Le Songe d'une nuit d'été" à la Manufacture des Oeillets à Ivry
"Il Bugiardo" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Les Flottants" au Théâtre Le Lucernaire
"Français, encore un effort si vous voulez être républicains" à la Manufacture des Oeillets à Ivry
"Les Célèbres Amours de Nohant" au Théâtre Le Ranelagh
"La guerre au temps de l'amour" au 100ECS
"L'Ombre de Stella" au Théâtre du Rond-Point
"Ajax" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
et la chronique des autres spectacles de mai

Exposition avec :

"Grand Trouble"à la Halle Saint Pierre

Cinéma :

Ciné en bref avec :
"De toutes mes forces" de Chad Chenouga
"Les fantômes d'Ismaël" de Arnaud Desplechin
"Get Out" de Jordan Peele
"Alien : Covenant" de Ridley Scott
Oldies but Goodies avec "Pluie de juillet" de Marlen Khoutsiev dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de mai
et les chroniques des sorties d'avril

Lecture avec :

"J'ai choisi d'être libre" de Henda Ayari
"La fille du fossoyeur" de Joyce Carol Oates
"La vie sexuelle des soeurs siamoises" de Irvine Welsh
et toujours :
"La vie de Norman" de Stan Silas
"Little girl gone" de Alexandra Burt
"Minuit en mon silence" de Pierre Cendors

Froggeek's Delight :

3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=