Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mathieu Boogaerts
Grand Mix  (Tourcoing)  mardi 14 mars 2017

Les concerts de Mathieu Boogaerts ont toujours une saveur particulière. Oubliez les accompagnements un peu bossa, un peu boogie, un peu funky, les ensemble de voix, notés et dégustés à l'écoute des sept albums. L'auteur des irrésistibles "Ondulé" et "Las Vegas" préfère le grand saut en public, seul. Voire à deux. C'est mieux.

C'est la configuration qu'il avait choisie ce soir au Grand Mix de Tourcoing. Deux micros, deux guitares et un clavier... Le luxe ! A ma grande surprise, l'éternel bassiste Zaf Zapha n'est pas au rendez-vous. A sa place, un petit nouveau : le guitariste Vincent Mougel. Mathieu Boogaerts entre en scène, T-shirt vert, des tonnes de lumière sur le visage. Devant lui, la salle est comble. Je n'aurais jamais imaginé voir l'artiste dans une ambiance "rock". Les consignes étaient tout de même passées. "Pas de service pendant le concert de M. Boogaerts" disait la pancarte au-dessus du bar.

Un large sourire, les cheveux hirsutes comme à son habitude, le chanteur lance en préambule : "Ah, cette difficulté des listes de chansons... On a décidé de vous jouer d'abord Promeneur, puis... les tubes sans entracte". Les tubes... Ca s'esclaffe dans la salle. Mister Boogie s'élance sur la "Part 1" et égrène studieusement les quasi treize chansons de son dernier album, sorti en avril 2016. "Qu'en est-il ?", "Pourquoi pas ?", "Chhh"... Et de chanson en chanson, fan de Zaf Zapha que je suis, je me laisse pourtant conquérir par la voix de Vincent Mougel, presque cristalline qui fait littéralement chavirer sur le titre "L'enfer".

Autour de moi, j'entends des spectateurs réciter par cœur les paroles. Ils sont conquis et se laissent entraîner, osant même applaudir en rythme... "Non, mais, je ne comprends pas pourquoi, plaisante l'artiste interloqué. Je n'ai pas de batterie, pas de bits à vous envoyer".

"Part 1" terminé, place à la "Part 2", Mathieu Boogaerts se retrouve torse nu... Changement de T-shirt rouge. Ma voisine, fan absolue, me glisse à l'oreille : "Il a perdu du poids, il est fier". Concentration. Deuxième partie. Les tubes donc. "All I wanna do", "Siliguri", "Sylvia"... Les morceaux fétiches des amateurs y passent et c'est une autre partie du public qui chante à tue-tête. Mister Boogie s'est libéré et offre parfois quelques explications avant de terminer par un ironique : "Vous aviez compris ?". Moments d'auto-derision qu'il poursuit en entamant un début de morceau : "C'est fou ce que ce riff fait penser à d'autres chansons...". Il dérive, hilare, sur les titres qui se ressemblent, ponctuant par "ah non c'est pas ça". Le suspens plane. Puis, il choisit finalement... "Dommage".

Ah... dommage... que ce soit si court ce concert. Mathieu Boogaerts reviendra tout de même deux fois pour honorer les rappels. L'artiste n'a pas changé. Toujours aussi généreux, toujours cette fougue silencieuse lorsqu'il joue de la guitare, toujours cette même pêche, vivant sa musique et communiquant la douce chaleur de sa musique. A ne pas manquer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Michel de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album I Love You de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album Mercredi ! A La Java ! de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album eponyme de Mathieu Boogaerts
La chronique de l'album Promeneur de Mathieu Boogaerts
Mathieu Boogaerts en concert à la Salle Jacques Brel (18 octobre 2003)
Mathieu Boogaerts en concert au Trianon (1er décembre 2003)
Mathieu Boogaerts en concert à la Salle Desbonnet (samedi 18 juin 2011)
Mathieu Boogaerts en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - dimanche
Mathieu Boogaerts en concert à la Maison Folie Beaulieu (mercredi 31 octobre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Mathieu Boogaerts
Le Facebook de Mathieu Boogaerts


Rachel Debrincat         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 novembre 2017 : Too Young to die

On le savait atteint de démence, Malcolm Young, membre fondateur de AC/DC a finalement rejoint à seulement 64 ans ce super groupe de rock quelque part dans un autre monde.Gardons le cap cependant, la vie est courte alors profitez sans plus attendre de notre petite sélection culturelle hebdomadaire avec du beau et du bon. A lire, à voir, à jouer et à écouter.

Du côté de la musique :

"Travaux sur la N89" de Jean Louis Murat
"Nat 'King' Cole & me" de Gregory Porter
"[e.pok]" de Ignatus
Interview de Fred Nardin
"Helmet on" de Manolo Redondo
Interview de Sapiens Sapiens
"Au coeur" de Tout Finira Bien
"Freak show" de Coffees & Cigarettes
"Rokh" de Datcha Mandala
Des Roses, Orouni et Bonni Li dans une sélection de EPs
Lise à l'International
et toujours :
Interview de Xavier Boyer autour de son album "Some / Any / New"
"Rituels" de Zero Degré
"Echo Zulu" de Nosfell
"En désaccord" de Alee & Ordoeuvre
"Tambourine" de Blot
"Come on & dance" de Caesaria
"In transit" de Kyle Eastwood
"Hybride" de Mr Yéyé
Brahms" de Nelson Freire
"Tangerine moon wishes" de Sandra Nkaké

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Trois Soeurs" au Théâtre National de l'Odéon
"Tous des oiseaux" au Théâtre de la Colline
"La Cantatrice chauve" au Théâtre du 13ème Art
"Ca va ?" au Théâtre du Rond-Point
"Clérambard" au Théâtre 13/Jardin
"Eddy Merckx a marché sur la lune" au Théâtre Pars-Villette
"Gardarem" à la Manufacture des Abbesses
"Cantate pour Lou Von Salomé" au Studio Hébertot
"Le Soliloque de Grimm" au Théâtre Essaion
"Les Darons" au Théâtre d'Edgar
"Clara Lefort - Tiens-toi debout" au Théâtre Le Mélo d'Amélie
des reprises à ne pas rater :
"Alcool" au Théâtre L'Echangeur à Bagnolet
"Requiem pour les artistes" au Théâtre Théâtre Elizabeth Czerczuk
et les chroniques des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Hermès à tire-d’aile - Les mondes de Leïla Menchari" au Grnd Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Western" de Valeska Grisebach
"La education del rey" de Santiago Esteves
les chroniques des autres sorties de novembre
et les chroniques des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Un coeur sombre" de R.J. Ellory
"Adam & Eve" de Stephen Greenblatt
"Ce que j'aime vraiment" de Astrid Desbordes & Pauline Martin
"Les chiens de Détroit" de Jérôme Loubry
"Seules les femmes sont éternelles" de Frédéric Lenormand
et toujours :
"Birthday girl" de Haruki Murakami
"9 rue Drouot" de Isabelle Yafil
"Comment ratatiner les idées noires ?" de Catherine Leblanc & Roland Garrigue
"Dernier jour à Budapest" de Sandor Marai
"La maison des Turner" de Angela Flournoy

Froggeek's Delight :

"Wolfenstein II : The New Colossus" sur PC, PS4, Xbox One
"Super Mario Odyssey" sur Nintendo Switch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=