Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Leçon de photographie
Théâtre Saint-Georges  (Paris)  mars 2017

Spectale-conférence de Pierre-Anthony Allard dans une mise en scène de Henriette Chardak.

Si l'on voulait faire un seul reproche à Pierre-Anthony Allard, on se plaindrait du titre qu'il a choisi pour sa conférence-spectacle intitulée "La leçon de photographie".

En effet, ce n'est pas "leçon de photographie" qu'il délivre sur scène, mais bien heureusement une "anti-leçon de photographie". Car, d'emblée, cet autodidacte matois et rigolard affirme qu'il n'a jamais appris la technique photographique.

Pour lui, la photographie est une passion qui ne s'apprend pas, mais se vit. Avec son Canon AE-1, appareil tout simple que son père lui a offert pour sa réussite au Bac, il a commencé à beaucoup photographié.

Ce chercheur de lumière, plus précisément du "sentiment de la lumière" selon sa belle expression, n'a pas réussi à intégrer l'Idhec ou l'Ecole Louis-Lumière. Jamais, il ne sera directeur de la photo pour le cinéma, alors que son amour de la photo est vraiment né de l'admiration des chefs-opérateurs du cinéma des années trente et quarante, Henri Alekan en tête.

C'est donc par la petite porte qu'il entre dans la profession en devenant grouillot et gratte-papier au Studio Harcourt. Il finira par en être le directeur et l'âme de son renouveau.

Harcourt, pour lui, c'est la continuation de ce clair-obscur, évocateur de l'Hollywood de l'âge d'or d'avant le triomphe du technicolor et du réalisme poétique français marqué par l'expressionnisme.

Pour cette causerie à bâtons rompus, Pierre-Anthony Allard est théoriquement assis derrière un petit bureau, où il cherche à se rappeler tout ce qu'il a d'important à dire. Il se lève pourtant souvent et parcourt un plateau encombré d'appareils de prises de vue et de projecteurs. Il commente aussi les vidéos ou les photos qui lui servent d'exemples et qui passent sur un écran disposé derrière lui.

Même s'il joue à ne pas être très à l'aise, et à devoir faire appel à un souffleur hors champ très audible, et qui est son fils, il est d'une "clarté limpide" dans ses explications. Sa leçon ou son anti-leçon est d'abord, on le répète, une leçon sur la lumière.

Grâce à lui, on sera à jamais persuadé qu'on apprend la photo, et ses différences de lumière, en allant au musée, notamment en contemplant et comparant Vermeer et Rembrandt. On comprendra aussi que le cinéma est désormais aussi important pour s'imprégner de ce que la lumière veut dire.

On enviera à Pierre-Anthony sa fausse maladresse sur scène ou plutôt sa grande aisance à ne pas jouer les professionnels... donneurs de leçons. Comme tous les grands amateurs, il fait d'abord aimer les choses. Son regard est aussi son sourire et l'on est heureux de partager avec une salle conquise toutes les réflexions d'une vie riche.

Ce photographe serein a l'air d'un homme accompli et s'il vénère la lumière, il sait la diffuser autour de lui avec une jovialité presque zen. Qu'on soit un fondu de photo ou pas, l'écouter fait un grand bien. On ne peut que déplorer qu'une chose : c'est que Pierre-Anthony Allard n'accepte pas la carte vitale.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juillet 2017 : Sur la route des vacances

Que l'on soit en vacances ou pas, le rythme estival s'imprime doucement dans notre quotidien. Moins de stress, plus de temps à soi. L'occasion d'écouter, de lire, de sortir et bien entendu d'aller en festivals ! Voici le programme de la semaine

Du côté de la musique :

Interview de François Fleuret à propos de la Route Du Rock 2017
"A rift in decorum : Live at the Village Vanguard " de Ambrose Akinmusire
"Push the panic button" de Traditional Monsters (en concert à Paris le 28 juillet)
"Je rêve donc je suis" de Roberdam
"Inland sea" de Stephan Micus
Victorine, Yoke Lore et Youthstar dans une sélection de EP
et toujours :
"La mer, la pierre, la terre, l'oiseau" de Srdjan Ivanovic Blazin' Quartet, "Tribute to Lucienne Boyer" de Grand Orchestre du Tricot, Interview de Madame Robert à l'occasion de leur passage au festival La croisée des Chap's, Guns and Roses au Stade de France
Festival des Eurockéennes :
Jeudi avec The Lemon Twigs, Shame, Iggy Pop...
Vendredi avec Tash Sultana, Idles, Psykup, Parcels , Editors...
Samedi avec Fischbach, HTMLD, Explosions In The Sky...
Festival de Beauregard :
Vendedi avec Warhaus, Her, Benjamin Biolay, Midnight Oil...
Samedi avec Editors, Airbourne, Phoenix, Echo & the Bunnymen...
Dimanche avec Fai Baba, Tinariwen, Michael Kiwanuka, The Foals...

Au théâtre :
les comédies de l'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et les spectacles à l'affiche du Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Rodin - L'Exposition du Centenaire" au Grand Palais
"Grand Trouble" à la Halle Saint Pierre

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"My Cousin Rachel" de Roger Michell
"Walk with me" de Marc Francis et Max Pugh
Oldies but goodies avec "La Chute du faucon noir" de Ridley Scott en film d'ouverture du Cycle Plein la vue à la Cinémathèque française
les chroniques des autres sorties de juillet
et les chroniques des sorties de juin

Lecture avec :

"L'armée d'Hitler" de Benoît Rondeau
"La fissure" de Carlos Spottorno et Guillerme Abril

Froggeek's Delight :

"Super Castlevania 4 vs Akumajo Dracula X : la période de transition" sur Super Nintendo et PC Engine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=