Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fest'Rock 2005
Le ptit son - Kramer - Les Sarkofiottes - Squi veut - Njava  (Montauban de Bretagne)  13, 14 et 15 mai 2005

Fest Rock, c'est pas du toc ! Le ton est donné pour l'un des plus petits festivals rock de Bretagne. Une vraie petite fête de village qui a tout de même le mérite de présenter chaque année une programmation variée digne de ses grandes soeurs du coin. Cette année, ce sont deux soirées sous chapiteau que nous proposent les montalbanais ainsi qu'un pique-nique et des animations le dimanche.

Si le samedi soir était plutôt axé sur les musiques du monde avec la venue exceptionnelle de N'Java, le vendredi était placé sous le signe du rock.

Tout commence avec Kramer, petit groupe de Saint Malo, dont le chanteur charismatique offre en toute décontraction un joli rock teinté de funk avec de beaux morceaux. Ils ne se prennent pas au sérieux et le ton de la soirée est donné : ce ne sont pas des stars mais des groupes du coin qui jouent ce soir et c'est très bien comme ca.

Suivent Los Punkos, fil rouge de la soirée, qui joueront entre chaque groupe.

Le quatuor de Montauban sort tout juste du local de répèt et fait revenir à l'esprit de tous ceux qui déjà ont joué dans un groupe un jour les défauts mais aussi la nostalgie de ce moment.

Les rythmes cahotiques, les fins hasardeuses, les accords pas toujours justes mais aussi la sensation intense de jouer à domicile, avec toute sa bande du village devant la scène, conquis. Explosion du public lors des odes à "Bruce Willis" ou à la "Binouze ". C'est très inégal mais on leur pardonne tout.

Le Ptit Son investit le plateau et la musique devient tout de suite plus professionnelle.

La fine équipe, déjà rencontrée lors du tremplin de la Clef des Chants, maîtrise la scène et le public.

De l'accordéon, des guitares manouches et quelques cuivres pour une chanson festive débarrassée de (presque) tous les clichés du genre.

Quelques olibrius de la fosse réclament à corps et à cris le groupe suivant mais le Ptit Son tient bon et offre aux quelques 300 spectateurs une prestation digne de leur réputation.

Changement d'ambiance avec les Sarkofiottes.

Ceux qui voulaient du punk en ont eu pour leur argent. Le groupe investit la scène, prépare les instruments et montre clairement que le repas a été quelque peu arrosé.

La catastrophe n'est pas loin mais c'est sans compter sur la maîtrise des musiciens et, malgré quelques ratés, ils s'en sortent plutôt bien.

Dommage que les thèmes soient un peu trop provocateurs et qu'on termine à deux doigts de la bagarre générale dans la fosse ou que certains membres du groupe soient passablement émus car il y a un sacré potentiel dans la musique, mélange de punk et de rock festif à accordéons.

Après le succès du premier soir et une nuit plutôt courte pour les bénévoles, samedi c'est la soirée axée world music qui commence avec Squi Veut, le fil rouge du soir.

Pas véritablement world mais typiquement bretonne, la fine équipe s'amuse avec son public sous le petit chapiteau prévu en attendant les installations du grand plateau.

Accordéon, guitare sèche, basse, batterie et surtout un fantastique duo de flûtes au premier plan pour de la chanson un peu à boire et dont le point culminant, maintes fois répété dans la soirée, est l'imparable "Rien à foutre".

Sur la grande scène, Tayeb and Kho se lancent dans de très longues sérénades algériennes et envoûtent le public qui ne résiste pas à danser sous le grand chapiteau monté pour l'occasion.

On ne voit pas le temps passer et c'est déjà terminé, adieu djembés, ouds et violons, on quitte l'Algérie pour rejoindre Madagascar avec N'Java.

La tête d'affiche du festival tient toutes ses promesses.

Révélés aux Transmusicales de Rennes 2002, le groupe quasi-familial propose un mélange détonnant de musique traditionelle et de rock pur.

C'est très fort et les voix des deux chanteuses s'allient à la musique pour faire danser tous les premiers rangs. Pari réussi pour l'organisation d'avoir fait venir un tel groupe pour un petit festival.

La soirée se termine avec Plëyad, melting pot d'électro, de post rock avec une dose de pop.

Pas très loin de l'univers de Frigo en moins énergique mais tout aussi plaisant.

Difficile tout de même pour eux de passer en fin de soirée après la déferlante N'Java .

Dernière ligne droite le dimanche avec un pique-nique musical plutôt apprécié où se succéderont différentes formations de l'Atelier Rock de l'association, un spectacle proposé par les enfants qui participent à ces activités et un conte africain proposé par la compagnie Toubab'ouh. Un joli succès pour un dimanche après midi maussade dans la campagne bretonne.

Au final, une superbe édition du petit festival qui monte et qui, grâce aux efforts des bénévoles, proposera certainement l'an prochain une affiche encore plus réussie et des soirées toujours aussi conviviales.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Le ptit son en concert au Festival La Clé des Chants 2005 - Le tremplin

En savoir plus :

Le site officiel de Le P'tit Son
Le site officiel de Pleyad

Crédit photos : Fred

Plus de photos sur Taste of Indie


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 avril 2020 : sous le soleil... mais pas vraiment

Les beaux jours sont au rendez vous en ce début avril mais nous, sages et confinés n'allons pas cette année envahir parcs et terrasses à comparer son bronzage à coup de vin rosé douteux... non on attend que la mort détourne les yeux de notre pauvre monde. Donnons nous un peu de baume au coeur avec notre sélection culturelle hedbo.

Du côté de la musique :

"Shut up Mix #13" par Listen in Bed à écouter en ligne
"Cerc" de Artus
Interview avec Christophe Chassol autour de son album "Ludi"
"Que faire de son coeur ?" de Eskimo
"Bonheur ou tristesse" de Lesneu
"Super lâche" de Maalers
"Zeno" de Muzi
"Shostakovich : Symphony N 8" de Orchestre National du Capitole de Toulouse & Tugan Sokhiev
"It's a mighty hard road" de Popa Chubby
"Chapter 3" de Tropical Mannschaft
"Cimes" de Volin
et toujours :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
un classique revisité avec la vidéo de "Le Misanthrope"
une comédie dramatique historique avec le streaming de "A tort et à raison"
une comédie dramatique contemporaine avec le streaming de "Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner"
une comédie contemporaine avec "L'heureux élu"
du divertissement caustique avec des inoxydables :
"J'aime beaucoup ce que vous faites"
"Sexe, magouilles et culture générale"
du boulevard avec :
"Ma femme s'appelle Maurice"
"Le Nouveau testament"
dans la série "Au Théâtre ce soir" :
"Folie douce"

"Chat en poche"
une gourmandise avec "La Belle Hélène" façon peplum hybridé comics
et des spectacles à voir ou a revoir en DVD :
"Orphée"
"Poisson et Petits pois !"
"Road Trip"

Expositions avec:

des balades muséales à Paris en en bord de Seine avec la visite virtuelle des collections permanentes du Musée d'Orsay, du Musée des Arts Décoratifs et du Musée du Quai Branly
pousser en province jusqu'au Musée des Beaux Arts de Lyon et même au Mucem à Marseille
et commencer un Tour d'Europe par l'Italie direction Galerie d'Art Moderne de Milan puis la Galerie des Offices à Florence
mettre la zapette dans le sac à dos pour s'aventurer dans les musées du bout du monde du Japon au The National Museum of Modern Art de Tokyo aux Etats Unis avec le Musée Guggenheim à New York
enfin retour at home en toute tranquillité mais en musique en son électro avec sur le Musée de la Sacem "Musiques électroniques - Des laboratoires aux dance floors"

Cinéma at home avec :

en mode Ciné-Club avec :
"Dementia" de Francis Ford Coppola
"M le maudit" de Fritz Lang
"La maman et la putain" de Jean Eustache
découvrir en DVD la filmographie de Jean-Daniel Pollet, réalisateur atypique - et méconnu - de la Nouvelle Vague pour lequel la Cinémathèque française avait prévu une rétrospective avec en parallèle la sortie en salles de ses films restaurés avec en streaming "Méditérranée
et des films récents sortis en DVD :
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
"Martin Eden" de Pietro Marcello

Lecture avec :

"Aotea" de Paul Moracchini
"Fille et loup" de Roc Espinet
"Ghosts of L.A." de Nicolas Koch
"Pierre le Grand" de Thierry Sarmant
"Propriétés privées" de Lionel Shriver
et toujours :
"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=