Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Matmatah - Lord Ruby
Le Transbordeur  (Villeurbanne)  jeudi 16 mars 2017

9 longues années… C’est ce qu’ont dû attendre les fans de la première heure avant d’avoir des nouvelles de Matmatah (si on ne prend pas en compte l’album Antaology sorti en 2014 et se présentant plutôt comme un coffret best-of afin de fêter les 20 ans du premier concert du groupe). Mais en septembre dernier, la bonne nouvelle arrive. Le groupe se reforme, annonce une nouvelle tournée avec un nouveau guitariste, Manu Baroux et enfin, cerise sur le gâteau, sort un nouvel album intitulé Plates Coutures.

Les fans s’étant jetés sur les places de concert, c’est donc sans surprise que nous arrivons dans un Transbordeur plus que complet le 16 mars dernier.

Pour la première partie, c’est le groupe très rock Lord Ruby qui s’y colle. Et pour honorer la Bretagne jusqu’au bout, le bassiste nous a d’ailleurs fait l’honneur de porter fièrement le kilt. Si une poignée de personnes préfère profiter de ces 30 premières minutes pour se détendre entre amis autour d’une bière dans la partie bar / club du Transbordeur, le reste du public présent dans la salle semble conquis par l’énergie débordante du groupe. Mission réussi donc pour les quatre musiciens lyonnais qui sortiront leur prochain album intitulé The Secret le 28 avril 2017 et dont un premier clip est déjà disponible pour le titre "My Town".

Une trentaine de minutes plus tard, après quelques ajustements sur scène, le groupe que tout le monde attendait avec impatience apparaît enfin. Quelques drapeaux bretons en profitent pour apparaître également dans la fosse. Pas de doute, le concert de ce soir s’annonce mémorable.

Pour ouvrir le set, les notes de "Petite Frappe" se font entendre. Tout au long du concert, nous pourrons découvrir pas moins de 7 titres issus du nouvel album du groupe, de quoi bien se rendre compte de la qualité de celui-ci. Stan ne manque d’ailleurs pas d’insister sur les petites différences qu’il peut y avoir en terme de style par rapport aux anciens albums. Avant d’enchaîner sur "Lésine Pas", sixième titre de la soirée, il précise : "On n’avait jamais fait de chanson pour pogoter avant. Sans doute qu’on se sentait trop jeune pour ça. Maintenant c’est peut être trop tard. Enfin ça c’est surtout à vous d’en décider".

Je dois bien avouer ne pas avoir vu grand chose de là ou j’étais à ce moment là, mais, si le public semblait encore plus énergique que sur les morceaux précédents, il ne me semble pas qu’ils soient allés jusqu’au pogo. Stan a donc peut-être raison en disant qu’ils arrivent peut-être un peu trop tard pour ça. A moins qu’il y ait d’autres explications à cela comme par exemple la fosse surpeuplée, des lyonnais qui ne s’adonnent pas a ce genre de pratique, ou encore le fait que je n’ai tout simplement pas bien vu.

Toujours est-il que l’énergie était bien présente, à l’image de celle que le groupe dégageait sur scène. Nous n’avions pas non plus affaire à un public endormi. Concernant la moyenne d’âge, c’est bien simple, en passant dans la fosse j’ai pu entendre un jeune d’une vingtaine d’années crier à sa voisine : "Mais c’est génial, vous avez l’âge d’être ma mère ! Ca fait plaisir de se dire que des personnes de tous âges peuvent s’éclater ensemble !". Anecdote assez drôle sur le moment, mais remarque finalement bien vraie.

Entre les morceaux du premier album, le groupe a bien sûr comblé la soirée avec de nombreux morceaux des anciens albums tels que le génialissime "Emma" ou encore "La Cerise", "Au conditionnel", "Archimède"… Le plus que mythique "Lambé An Dro", lui, vient clôturer le set.

En rappel, on peut apprécier "Toboggan", "Derrière ton dos" ou encore "L’Apologie". Enfin, le concert se termine comme il a commencé (c’est-à-dire sur un titre du premier album) avec "Peshmerga".

Bonne soirée donc pour les fans de la première heure comme pour les fans plus récents.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Plates coutures de Matmatah
Matmatah en concert au Vauban (21 octobre 2004)
Matmatah en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Matmatah en concert au Festival Les Rockeurs ont du coeur 2005
Matmatah en concert au Festival des Vieilles Charrues 2008
Matmatah en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2017 - du vendredi au dimanche
La chronique de l'album The Secret de Lord Ruby

En savoir plus :
Le site officiel de Lord Ruby
Le Bandcamp de Lord Ruby
Le Soundcloud de Lord Ruby
Le Facebook de Lord Ruby
Le site officiel de Matmatah
Le Facebook de Matmatah

Crédits photos : Laetitia Couchoux (toute la série sur son Flickr)


Laetitia Couchoux         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=