Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Cabaret extraordinaire
Bal Blomet  (Paris)  mars 2017

Spectacle de cabaret mis en scène par Armelle Hédin, avec Maria Dolorès, Christian Tétard, Le Cirque des Mirages (Yanowski et Fred Parker), Elise Roche et Orianne Bernard.

Pour la réouverture de la salle de l’ancien Bal nègre des Années folles rebaptisée Le Bal Blomet, la scène au mur de brique, surplombée d’une mezzanine qui donne un côté convivial au lieu, accueille "Le Cabaret extraordinaire", un concept réunissant des artistes de cabaret dans un show résolument placé sous le signe de l’humour.

Lancé par "Avril en septembre" qui produit des artistes atypiques et burlesques, la revue réunit la fine fleur de la fantaisie ainsi que le duo phare Le Cirque des Mirages dont on attendait des nouvelles depuis l’inoubliable "Vagabonds des mers". On avait bien revu Yanowski en solo pour "La passe interdite" (repris également au Bal Blomet) mais le duo avec son compère Fred Parker manquait.

Les deux acolytes sont donc de retour avec ce cabaret qu’ils ont inventé et dont Fred Parker en est même l’hôte toute la soirée au piano. Pour ce faire, il est rejoint par la sensuelle et imprévisible Maria Dolorès. Parodie de diva, la comédienne (Lula Hugot découverte dans le décapant spectacle des "Elianes") a créé ce personnage jubilatoire, pince sans rire capable d’exploser à tout moment.

Et tout en présentant les artistes de ce show déjanté, elle offre quelques uns de ses meilleurs numéros (les reprises de "Quand tu chantes" et "Tout doucement", deux moments d’anthologie qui laissent le public en larmes… De rire).

A leurs côtés, un régisseur plateau en bleu de travail : Jean-Jacques (Christian Tétard) aux facéties clownesques et aux passages percutants, faisant preuve également d’une belle maestria au violon. A coup-sûr, le chouchou du public qu’il s’est chargé d’accueillir avec sa bonhomie.

Tout au long de la soirée, qui file avec beaucoup de rythme sous la houlette d’Armelle Hédin pour la mise en scène, les apparitions se succèdent et les surprises aussi. On verra donc l’impressionnant Immo, jongleur-clown-acrobate, qui marie humour et virtuosité pour un feu d’artifice de balles blanches ou une renversante démonstration de monocycle (avec l’aide de spectateurs efficaces).

Dans un genre différent, Ava la dame en vert (parodie de femme fatale à la Ava Gardner interprétée avec maîtrise par Orianne Bernard, venue du cirque). La vamp décalée fait merveille avec sa recette de fougasses aux châtaignes qui déchaîne là aussi l’hilarité générale.

Plus caustique, la pétillante Elise Roche (vue dans les Sea Girls) toute en fausse naïveté nous offre avec des costumes délirants, de belles parodies de meneuse de revue sur des textes parfois très grinçants qui font mouche.

On retrouve bien-sûr le duo du Cirque des Mirages apportant la touche fantasmagorique qui propose trois titres dont le vertigineux "L’amour à mort" mais Fred Parker et Yanowski ne se contentent pas de jouer ou chanter, ils participent aux différents intermèdes burlesques, donnant ainsi un vrai esprit de troupe à ce plateau d’artistes.

On passe ainsi une très divertissante et dépaysante soirée avec ce cabaret bon enfant aux numéros parfois surréalistes où tout peut partir en vrille mais dans un délire totalement maîtrisé, à l’ambiance musicale impeccable, qui s’apprécie comme il se doit dans ce cadre feutré et chaleureux du Bal Blomet.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 mai 2019 : Une liste de plus

A l'approche des élections européennes et ses innombrables listes qui ne présagent pas d'un bel avenir, on rajoute la nôtre, celle de la sélection culturelle de la semaine histoire de se changer les idées et se donner tout le plaisir que l'on mérite bien avec de la musique, des spectacles, des films, des livres et même des zombies à dégommer.

Du côté de la musique :

"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'un premier titre live, "Chasse Spleen"
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara
et toujours :
"Foreign lines" de Erevan Tusk
"Seeing other people" de Foxygen
"2029" de Gontard!
"Chopin concertos for piano & string" de David Lively, Quatuor Cambini Paris et Thomas de Pierrefeu
"La poison" de La Poison
"Wasalala" de Madalitso Band
"Children of the slump" de Marble Arch
"Cesar Franck : Piano works quintet" de Michel Dalberto & Novus Quartet
"High strung" de Pamplemousse
"Live bullet song" de Tchewsky & Wood

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Un ennemi du peuple" au Théâtre national de l'Odéon
"Vues Lumière" au Théâtre de la Colline
"Fauves" au Théâtre de la Colline
"La Victoire en chantant" au Théâtre 13/Jardin
"Délivrés de famille" au Théâtre Le Funambule
"Deux femmes pour un fantôme" à l'Aktéon Théâtre
"Mon coeur pour un sonnet" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Cabaret de Poussière fait le Zèbre" au Zèbre
Festival des Enfants de Molière à Dieppe
les reprises :
"Tout semblait immobile" au Théâtre de la Bastille
"Providence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aux Délices" au Lavoir Moderne Parisien
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma avec :

"Versus" de François Valla
Oldies but Goodies avec :
la version restaurée de "Les Lois de l'hospitalité" de Buster Keaton et Jack Blysrone
"Drôles de cigognes !" de Hermina Tyrlova
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors
et toujours :
"La bombe humaine" de Olivier Barruel
"La nuit ne dure pas" de Jules Gassot
"Le cri des corbeaux" de Matthieu Parcaroli
"Le jour de ma mort" de Jacques Expert
"Les feux" de Shohei Ooka
"Ombres sur la Tamise" de Michael Ondaatje
"Vraie folie" de Linwood Barclay

Froggeek's Delight :

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=