Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Horizon Zero Dawn
PlayStation 4  (Guerrilla Games / Sony Interactive Entertainement)  février 2017
Et si Horizon Zero Dawn, sorti en mars 2017 par le travail du studio Guérilla devenait tout simplement le jeu de l’année sur PS4 ? Pas improbable ma foi, une fois le jeu lancé dans la console car n’ayons pas peur de le dire, on en prend plein les mirettes.

Horizon Zero Dawn est un jeu se situant sur une terre apocalyptique où la nature a repris ses droits mais aussi où les hommes sont redevenus au stade de la chasse et de la cueillette. Ajoutons-y des robots ayant une apparence animale, le tout dans un monde ouvert et on a entre les mains un jeu hors du commun.

Horizon Zero Dawn nous fait incarner Aloy, une jeune fille rousse née dans un monde étrange et sauvage. On la découvre enfant, au début du jeu, accompagné de son tuteur. Tous deux sont des parias rejetés par toutes les tribus présentes dans le jeu. Pourquoi ? On ne le sait pas. Aloy, elle, souhaite (comme nous) comprendre cette situation. Elle aura des réponses, évidemment, au cours du jeu, quand elle aura accompli certains rites.

Le jeu démarre par un très beau tutoriel qui nous permet d’entrer gentiment dans l’histoire en nous présentant des décors magnifiques, de somptueuses musiques et une sympathique initiation au combat. On sent dès ce tutoriel le grand jeu à venir. L’impatience nous envahit rapidement.

Vous l’avez donc compris, Horizon Zero Dawn est donc un jeu à l’univers époustouflant s’appuyant sur des panoramas à couper le souffle. On se surprend parfois, au cours du jeu, à faire des pauses pour contempler les paysages.

Jouer à Horizon Zero Dawn, c’est aussi combattre une grande diversité de robots qui peuvent et doivent être combattus de façons différentes : à l’aide d’une seule flèche bien placée pour certains, en visant leurs points faibles ou après les avoir immobilisés pour les plus coriaces. Les combats sont dynamiques et extrêmement fluides mais nécessitent néanmoins de notre part de bien exploiter les aptitudes de l’héroïne.

Aloy dispose de nombreuses armes qu’elle se procure au fil de sa quête ; une lance pour le combat au corps à corps, plusieurs types d’arc et de flèches (plus ou moins puissantes et destructrices), une fronde qui permet de lancer des petites bombes et des cordes simples ou électriques idéales pour immobiliser les adversaires. Elle possède aussi un focus, récupéré rapidement au début du jeu qui va lui être d’une grande utilité. Le focus permet de faire apparaître les points faibles des robots (que l’on devra toucher avec nos flèches ensuite). Il permet aussi d’afficher la patrouille qu’effectue un robot pour pouvoir l’attaquer au bon moment et bon endroit. Il sert aussi, enfin, à enquêter tout au long de l’aventure.

Et oui, jouer à Horizon Zero Dawn, c’est aussi participer à une superbe quête. Ce jeu représente une fabuleuse aventure narrative qui consiste à ramasser des objets, à grimper des parois, à utiliser de nombreuses tyroliennes et surtout à comprendre pourquoi Aloy est une paria. Ce jeu, dans un immense monde ouvert, est donc une grande exploration horizontale et verticale avec des grottes, des cavernes, des champs à perte de vue et des villages. Le jeu est composé d’une quête principale à laquelle s’ajoutent de nombreuses quêtes annexes (que l’on est pas obligé de faire) qui rallongent la durée de vie du jeu. Le studio Guerrilla a néanmoins pris le soin de construire une histoire forte et cohérente avec une narration extrêmement maîtrisée. On se surprend à être très attentif aux nombreuses vidéos que compte le jeu alors que pour certains jeux, on n’hésite pas à les passer tant elles sont insignifiantes d’intérêt parfois. Ici, l’histoire est belle, les vidéos captivantes.

Avec Horizon Zero Dawn, les studio Guerrilla ont donc réussi un véritable coup de maître ne souffrant pas la comparaison avec des jeux produits par Naughty Dog par exemple. Le pari de l’open World est parfaitement maîtrisé avec ce jeu, pardon, ce très grand jeu.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : 2017, une année faste pour le jeu vidéo - Crash Bandicoot - Assassin's Creed - Far Cry - Red Dead Redemption - Life

En savoir plus :
Le site officiel de Horizon Zero Dawn
Le Facebook de Horizon Zero Dawn


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=