Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Horizon Zero Dawn
PlayStation 4  (Guerrilla Games / Sony Interactive Entertainement)  février 2017
Et si Horizon Zero Dawn, sorti en mars 2017 par le travail du studio Guérilla devenait tout simplement le jeu de l’année sur PS4 ? Pas improbable ma foi, une fois le jeu lancé dans la console car n’ayons pas peur de le dire, on en prend plein les mirettes.

Horizon Zero Dawn est un jeu se situant sur une terre apocalyptique où la nature a repris ses droits mais aussi où les hommes sont redevenus au stade de la chasse et de la cueillette. Ajoutons-y des robots ayant une apparence animale, le tout dans un monde ouvert et on a entre les mains un jeu hors du commun.

Horizon Zero Dawn nous fait incarner Aloy, une jeune fille rousse née dans un monde étrange et sauvage. On la découvre enfant, au début du jeu, accompagné de son tuteur. Tous deux sont des parias rejetés par toutes les tribus présentes dans le jeu. Pourquoi ? On ne le sait pas. Aloy, elle, souhaite (comme nous) comprendre cette situation. Elle aura des réponses, évidemment, au cours du jeu, quand elle aura accompli certains rites.

Le jeu démarre par un très beau tutoriel qui nous permet d’entrer gentiment dans l’histoire en nous présentant des décors magnifiques, de somptueuses musiques et une sympathique initiation au combat. On sent dès ce tutoriel le grand jeu à venir. L’impatience nous envahit rapidement.

Vous l’avez donc compris, Horizon Zero Dawn est donc un jeu à l’univers époustouflant s’appuyant sur des panoramas à couper le souffle. On se surprend parfois, au cours du jeu, à faire des pauses pour contempler les paysages.

Jouer à Horizon Zero Dawn, c’est aussi combattre une grande diversité de robots qui peuvent et doivent être combattus de façons différentes : à l’aide d’une seule flèche bien placée pour certains, en visant leurs points faibles ou après les avoir immobilisés pour les plus coriaces. Les combats sont dynamiques et extrêmement fluides mais nécessitent néanmoins de notre part de bien exploiter les aptitudes de l’héroïne.

Aloy dispose de nombreuses armes qu’elle se procure au fil de sa quête ; une lance pour le combat au corps à corps, plusieurs types d’arc et de flèches (plus ou moins puissantes et destructrices), une fronde qui permet de lancer des petites bombes et des cordes simples ou électriques idéales pour immobiliser les adversaires. Elle possède aussi un focus, récupéré rapidement au début du jeu qui va lui être d’une grande utilité. Le focus permet de faire apparaître les points faibles des robots (que l’on devra toucher avec nos flèches ensuite). Il permet aussi d’afficher la patrouille qu’effectue un robot pour pouvoir l’attaquer au bon moment et bon endroit. Il sert aussi, enfin, à enquêter tout au long de l’aventure.

Et oui, jouer à Horizon Zero Dawn, c’est aussi participer à une superbe quête. Ce jeu représente une fabuleuse aventure narrative qui consiste à ramasser des objets, à grimper des parois, à utiliser de nombreuses tyroliennes et surtout à comprendre pourquoi Aloy est une paria. Ce jeu, dans un immense monde ouvert, est donc une grande exploration horizontale et verticale avec des grottes, des cavernes, des champs à perte de vue et des villages. Le jeu est composé d’une quête principale à laquelle s’ajoutent de nombreuses quêtes annexes (que l’on est pas obligé de faire) qui rallongent la durée de vie du jeu. Le studio Guerrilla a néanmoins pris le soin de construire une histoire forte et cohérente avec une narration extrêmement maîtrisée. On se surprend à être très attentif aux nombreuses vidéos que compte le jeu alors que pour certains jeux, on n’hésite pas à les passer tant elles sont insignifiantes d’intérêt parfois. Ici, l’histoire est belle, les vidéos captivantes.

Avec Horizon Zero Dawn, les studio Guerrilla ont donc réussi un véritable coup de maître ne souffrant pas la comparaison avec des jeux produits par Naughty Dog par exemple. Le pari de l’open World est parfaitement maîtrisé avec ce jeu, pardon, ce très grand jeu.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : 2017, une année faste pour le jeu vidéo - Crash Bandicoot - Assassin's Creed - Far Cry - Red Dead Redemption - Life

En savoir plus :
Le site officiel de Horizon Zero Dawn
Le Facebook de Horizon Zero Dawn


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=