Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Horizon Zero Dawn
PlayStation 4  (Guerrilla Games / Sony Interactive Entertainement)  février 2017
Et si Horizon Zero Dawn, sorti en mars 2017 par le travail du studio Guérilla devenait tout simplement le jeu de l’année sur PS4 ? Pas improbable ma foi, une fois le jeu lancé dans la console car n’ayons pas peur de le dire, on en prend plein les mirettes.

Horizon Zero Dawn est un jeu se situant sur une terre apocalyptique où la nature a repris ses droits mais aussi où les hommes sont redevenus au stade de la chasse et de la cueillette. Ajoutons-y des robots ayant une apparence animale, le tout dans un monde ouvert et on a entre les mains un jeu hors du commun.

Horizon Zero Dawn nous fait incarner Aloy, une jeune fille rousse née dans un monde étrange et sauvage. On la découvre enfant, au début du jeu, accompagné de son tuteur. Tous deux sont des parias rejetés par toutes les tribus présentes dans le jeu. Pourquoi ? On ne le sait pas. Aloy, elle, souhaite (comme nous) comprendre cette situation. Elle aura des réponses, évidemment, au cours du jeu, quand elle aura accompli certains rites.

Le jeu démarre par un très beau tutoriel qui nous permet d’entrer gentiment dans l’histoire en nous présentant des décors magnifiques, de somptueuses musiques et une sympathique initiation au combat. On sent dès ce tutoriel le grand jeu à venir. L’impatience nous envahit rapidement.

Vous l’avez donc compris, Horizon Zero Dawn est donc un jeu à l’univers époustouflant s’appuyant sur des panoramas à couper le souffle. On se surprend parfois, au cours du jeu, à faire des pauses pour contempler les paysages.

Jouer à Horizon Zero Dawn, c’est aussi combattre une grande diversité de robots qui peuvent et doivent être combattus de façons différentes : à l’aide d’une seule flèche bien placée pour certains, en visant leurs points faibles ou après les avoir immobilisés pour les plus coriaces. Les combats sont dynamiques et extrêmement fluides mais nécessitent néanmoins de notre part de bien exploiter les aptitudes de l’héroïne.

Aloy dispose de nombreuses armes qu’elle se procure au fil de sa quête ; une lance pour le combat au corps à corps, plusieurs types d’arc et de flèches (plus ou moins puissantes et destructrices), une fronde qui permet de lancer des petites bombes et des cordes simples ou électriques idéales pour immobiliser les adversaires. Elle possède aussi un focus, récupéré rapidement au début du jeu qui va lui être d’une grande utilité. Le focus permet de faire apparaître les points faibles des robots (que l’on devra toucher avec nos flèches ensuite). Il permet aussi d’afficher la patrouille qu’effectue un robot pour pouvoir l’attaquer au bon moment et bon endroit. Il sert aussi, enfin, à enquêter tout au long de l’aventure.

Et oui, jouer à Horizon Zero Dawn, c’est aussi participer à une superbe quête. Ce jeu représente une fabuleuse aventure narrative qui consiste à ramasser des objets, à grimper des parois, à utiliser de nombreuses tyroliennes et surtout à comprendre pourquoi Aloy est une paria. Ce jeu, dans un immense monde ouvert, est donc une grande exploration horizontale et verticale avec des grottes, des cavernes, des champs à perte de vue et des villages. Le jeu est composé d’une quête principale à laquelle s’ajoutent de nombreuses quêtes annexes (que l’on est pas obligé de faire) qui rallongent la durée de vie du jeu. Le studio Guerrilla a néanmoins pris le soin de construire une histoire forte et cohérente avec une narration extrêmement maîtrisée. On se surprend à être très attentif aux nombreuses vidéos que compte le jeu alors que pour certains jeux, on n’hésite pas à les passer tant elles sont insignifiantes d’intérêt parfois. Ici, l’histoire est belle, les vidéos captivantes.

Avec Horizon Zero Dawn, les studio Guerrilla ont donc réussi un véritable coup de maître ne souffrant pas la comparaison avec des jeux produits par Naughty Dog par exemple. Le pari de l’open World est parfaitement maîtrisé avec ce jeu, pardon, ce très grand jeu.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : 2017, une année faste pour le jeu vidéo - Crash Bandicoot - Assassin's Creed - Far Cry - Red Dead Redemption - Life

En savoir plus :
Le site officiel de Horizon Zero Dawn
Le Facebook de Horizon Zero Dawn


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 octobre 2017 : Enfin l'été indien

Pas grand signe de soleil en août, pas du tout en septembre, voici que octobre nous surprend avec ses températures estivales. Presque de quoi faire oublier la triste actualité, le départ de Jean Rochefort, et Noël qui arrive à grands pas. Quoi qu'il en soit, voici de quoi se réjouir avec le sommaire de notre sélection culturelle hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Colors" de Beck
"Cannibale" de Calypso Valois
"Monsieur Django & Lady Swing - Django Extended" de The Amazing Keystone Big Band
"Hineininterpretierung" de DAAU
"Djakarta EP" de Djakarta
"Meredith" de King Child
"When morning comes EP" de Mika Hary
"Stargazing for beginners" de Pale Seas
"Si je suis encore là" de Pilhaouerien
Raqoons et The Off Keys en concert à Forum Disques pour la journée mondiale du raton laveur
et toujours :
"Drifters EP" de She Owl
"Le corps défendant" de Delphine Dora et Mocke
"Beethoven : Intégrale de l'oeuvre pour violon et piano" de François-Frédéric Guy et Tedi Papavrami
Gunwood en interview, autour de leur album "Travelling soul". Retrouvez également Gunwood en session live acoustique
"They've been called" de Jep and Dep
"Tardive / Issime" de La Tène
"Lilies" de Mélanie de Biasio
"Aronde" de Aronde
"Teenager" de Teenager
"Barje endurance" de Buridane

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Democracy in America" à la MC 93 à Boboiny
"Pièce en plastique" à l'Usine Hollander à Choisy-le-Roi
"Vénézuéla" au Théâtre 13/Seine
"L'Espace furieux" à l'Espace des Arts à Châlons-sur-Saône
"Haskell Junction" au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine
"Criminel" à la Manufacture des Abbesses
"Le Carrosse du Saint Sacrement" au Théâtre Darius Milhaud
"Noces" au Théâtre Rive Gauche
"Mon Ange" au Théâtre Tristan Bernard
"Hobobo" au Cine 13 Théâtre
"The Pianist" au Théâtre 13ème Art
les reprises :
"Les Vibrants" au Studio des Champs Elysées
"La Dame de chez Maxim" au Théâtre Rive Gauche
"Jeux de planches" au Théâtre du Marais
"Les Galets de la mer" au Théo Théâtre
"J'adore l'amour..." au Théâtre d'Edgar
les chroniques des autres spectacles d'octobre
et les chroniques des spectacles de septembre

Expositions avec :

"Anders Zorn, le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais
"Etre pierre" au Musée Zadkine
et dernière ligne droite pour "Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté" au Musée de la Vie romantique

Cinéma avec :

"Fréderick Wiseman par Frederick Wiseman" au Théâtre national de l'Odéon
les films de la semaine :
"The Square" de Ruben Ostlund
"L'Asssemblée" de Mariana Otero
"Zombillénium" de Arthur de Pins et Alexis Ducord
les chroniques des autres sorties d'octobre
et les chroniques des sorties de septembre

Lecture avec :

"L'amour est une maladie ordinaire" de François Szabowski
"Les aventures de Ruben Jablonski" de Edgar Hilsenrath
"Me voici" de Jonathan Safran Foer
"Underground rail road" de Colson Whitehead
et toujours :
"Pour te perdre un peu moins" de Martin Diwo
"Une odysée" de Daniel Mendelsohn
"Bonjour c'est l'infirmière !" de Charline
"Grand frère" de Mahir Guven
"Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
"Tout sur le zéro" de Pierre Bordage

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=