Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'écume des jours
Théâtre de la Huchette  (Paris)  avril 2017

Spectacle de théâtre musical d'après l'oeuvre éponyme de Boris Vian, mise en scène de Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps, avec Roxane Bret, Maxime Bouteraon et Antoine Paulin.

Nouveau défi - relevé - par la Compagnie La Fiancée du Requin avec cette transposition théâtro-musicale de "L’écume des jours", le roman-phare de Boris Vian, figure emblématique du Saint-Germain-des-Prés existentialiste de l'après seconde guerre mondiale, qui, tant pour la lettre que l'esprit et le style singulier, ne dénature pas l'opus l'original.

Aux manettes, le trio gagnant qui s'est déjà illustré dans ce périlleux exercice avec "Madame Bovary" reprend donc du service.

A l'adaptation, le romancier et dramaturge Paul Emond a élaboré une adaptation inspirée qui restitue la singularité d'un conte moderne placé sous l'égide d'un imaginaire surréaliste, de l'humour poétique, la pudeur des sentiments et d'un romantisme musséien.

Pour retracer tant un merveilleux amour, de surcroît allégorie de l'entrée dramatique dans le monde adulte, que l'univers d'un microcosme d'adulescents oisifs, celui de la jeunesse "zazou" des années 1945-1950 pour qui ne compte "que l'amour, de toutes les façons, avec les jolies filles, et la musique de la Nouvelle-Orléans ou de Duke Ellington", la partition, qui imbrique narration et scènes dialoguées, se déploie sur une grisante trame musicale.

Composée par Gilles-Vincent Kapps, elle se déploie donc sur une ligne donc résolument jazzy dans laquelle il opère une pertinente instillation de blues et de swing et de chansons originales au texte savoureux.

Il oeuvre avec Sandrine Molaro pour signer une mise en scène sans esbroufe mais époustouflante de simplicité et d'efficacité pour instaurer, comme indiqué dans leur note d'intention, "une dynamique imaginaire" permettant d'évoquer tant le charme nostalgique d'une époque mythique révolue, que la grâce et l'insouciance de la jeunesse et la passion intemporelle des histoires d'amour.

Le minimalisme de la scénographie d'Erwan Creff, en fond de scène, une cimaise de papier peint à l'imprimé vintage déchiré en son centre comme une stargate vers une dimension onirique, est combinée avec l'émérite travail de lumières de Laurent Béal.

Sans doute tout cela serait-il vain si, sur le plateau investi par une guitare électrique, un clavier et une boîte à rythme, n'officiait, en totale synergie, un épatant trio pour porter tant la narration, le chant et de la musique, que l'interprétation d'une pluralité de personnages et même le bruitage.

Car le grand atout de ce spectacle réside en la judicieuse et juvénile distribution en termes non seulement d'emploi et de polyvalence artistique mais de maîtrise déjà affirmée des fondamentaux de leur métier et de bienvenue fraîcheur de jeu.

En effet, avec plus d'une corde à leur arc et une belle présence scénique, Roxane Bret, Maxime Boutéraon et Antoine Paulin, s'avèrent excellents pour incarner les "extraordinaires" personnages vianiens.

 

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=