Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Violett Pi
Manifeste contre la peur  (L-A Be / Absilone)  avril 2016

Après des intro pop Louis XIV, avec ses clochettes au clavecin un peu guindé, le son s’intensifie jusqu’à devenir une puissante rafale à faire s’envoler les poudrées. Retenez bien qu’il n’est jamais bon de se fier aux apparences, dans son Manifeste contre la peur, Violett Pi déchire les cordes et casse sa voix aux accents gutturaux façon Bossu de Notre Dame. Punk ? Si vous le dites.

Violett Pi sait qui il est, et comme les accros à la douche italienne-cuisine américaine, il a certainement trouvé sur son chemin des enfonceurs de porte ouverte, se délectant de fantasmes de caribous à Montréal. Parce qu’il est canado-québéqueux, l’artiste. Grandi dans les vertes prairies de Montréal, c’est en gagnant une réputation de clown chantant qu’il gagne plusieurs prix au festival International de la Chanson. Et c’est par là qu’il nous arrive, avec Klô Pelgag comme acolyte de mélodie.

Que ce soit pour filer en apesanteur ou descendre dans les bas fonds, tous les prétextes sont bons pour hausser le ton. La démarche reste toutefois subtile, puisqu’il n’est pas question de brailler pour le plaisir de faire trembler les morts, Violett Pi civilise son album en posant des textes sensés, certainement puisés dans ses émotions personnelles, transférables à notre situation de commun des mortels : "Par delà le bien et le mal, il y a tout ce que je ferai par amour pour toi" ("La mémoire de l’eau").

Bien sûr, on est emporté par le vent, on regrette et on se pâme, et ce sont justement les vapeurs de l’être qui forgent la puissance émotionnelle des titres : "A regarder les étoiles je me suis brûlé la rétine et je me suis arrosé d’alcool au beau milieu de la rue devant tous ces inconnus et puis j’ai brûlé comme un arbre, est-ce que tout va bien, dites à mon frère que tout va bien, et si tu ne veux plus de moi, dis-moi qui voudra bien de moi" ("Betsey Johnson").

Chaque titre suit une progression méthodique, et chaque titre se mêle évidemment aux nuances grunge et pop issues les cordes électriques. Entre autre, le début patient de "Singe de ville" : "Mais moi, et moi, je sais bien ce qui ne va pas, entre tes petites culottes et tes bas, dans tes armoires, dans tes armures, à dire que l’amour n’existe pas", se salit progressivement d’accents plus éraillés et de griffures plus enragées, et puis il s’agace : "Cesse de me dire que tout va bien, je vois bien que rien ne va bien aller, et peut-être qu’un jour tu devrais t’écouter".

Il susurre les premiers accords de chaque titre, avant de monter dans la puissance avec assurance, Violett Pi serait donc un genre de super héros du décollage, avec prise d’élan sur une falaise forcément découpée dans un coin de Bretagne battu par les vents venus de plus haut là-haut. Vigoureux.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Violett Pi
Le Bandcamp de Violett Pi
Le Soundcloud de Violett Pi
Le Facebook de Violett Pi


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 juin 2017 : Des Nouveautés à l'appel

A l'approche de l'été, il y a encore des nouveautés à la pelle. Profitons en pour faire le plein avant que l'été fasse la part belle aux festivals ! Voici donc notre sélection hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Dead killer story" de Breaking The Wave
Soon She Said nous parle de "The first casualty of love is innocence" dans une longue interview en deux partie. Cliquez ici pour la première, et là pour la seconde
"Ti amo" de Phoenix
"Terre-neuve" de Terre-Neuve
"The Passion of Charlie Parker" par divers artistes
"Emotional dance" de Andrea Motis
"Witness" de Benjamin Booker
"J'ai embrassé un punk" de Faut Qu'ça Guinche
Interview de Bologna Violenta (également en italien)
Interview de Superbravo pour la sortie de "L'angle vivant". Superbravo également en session pour 3 titres
Vendredi au Download Festival
Samedi au Download Festival
Dimanche au Download Festival
Rise of the Northstar au Download Festival
Baroque Electronique au Petit Palais
et toujours :
"S.W.E.A.T." de Raymonde Howard, "Debussy : l'enfant prodigue - Ravel : L'enfant et les sortilèges" de Mikko Franck, "Les choses qu'on peut dire à personne" de Bertrand Burgalat, "Versus" de Carl Craig, "Atom from heart" de Christine, "Les étoiles à ma porte" de Clémentine March, "Buenos Aires 72" de Marina Cedro, "Crawling back" de Wicked

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Art" au Théâtre de la Bastille
"Justin prend du spectrum" au Théâtre L'Atalante
"Lucrèce Borgia" au Théâtre 14
"Premier amour" au Théâtre Les Déchargeurs
"Madame Bovary" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Laure Elko - Enfin vieille !" au Théâtre Bo Saint Martin
des reprises avec :
"Oui !" au Café de la gare
"Trinidad - Gardez le souire !" au Petit Casino
"Kim Schwarck - Des papilles dans le ventre" au Théâtre des Béliers parisiens
les chroniques des autres spectacles de juin
et les chroniques des spectacles de mai

Expositions avec :

la dernère ligne droite pour :
"Sérénissime ! Venise en fête de Tiepolo à Guardi" au Musée Cognasq-Jay
""Or virtuose à la Cour de France - Pierre Gouthière" au Musée des Arts décoratifs

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Ana, mon amour" de Calin Peter Netzer
"Des Plans sur la comète" de Guilhem Amesland
"Rencontres en Guyane" de Xavier Gayan
"Macadam Popcorn" de Jean-Pierre Pozzi
Ciné en bref avec :
"HHhH" de Cédric Jimenez
"Marie-Francine" de Valérie Lemercier
"L'amant double" de François Ozon
"Rodin" de Jacques Doillon
les chroniques des autres sorties de juin
et les chroniques des sorties de mai

Lecture avec :

"La planète impossible" de Joseph Callioni
"Plageman" de Guillaume Bouzard
"Le grand méchant renard" de Benjamin Renner
"Les amours anormales" de Noël Matteï

Froggeek's Delight :

"Space Invaders, comment Tomohiro Nishikado a donné naissance au jeu vidéo japonais" de Florent Gorges
2017, une année faste pour les jeux vidéo...
3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=