Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tom Clancy's Ghost Recon : Wildlands
PlayStation 4 / Xbox One / Microsoft Windows  (Ubisoft / Massive Entertainement)  mars 2017

Les prolifiques studios Ubisoft sont déjà de retour avec le jeu Tom Clancy's Ghost Recon : Wildlands, un jeu de plus dans la concurrence actuelle des jeux en monde ouvert.

Le monde ouvert, ici, c’est la Bolivie, formidable terrain de jeux pour les cartels mais aussi pour les unités d’élite composant le Ghost Recon. On se retrouve donc membre d’un Ghost, accompagné de trois équipiers, envoyé en Bolivie pour se débarrasser d’un cartel, la Santa Blanca, dirigé par un gros méchant tatoué de partout au nom d’El Sueno. Pour ce faire, il va d’abord falloir se débarrasser des 24 boss qui gèrent les opérations de ce cartel de la drogue dans une vingtaine de régions différentes. On les prend dans l’ordre que l’on veut, on récupère des dossiers sur les truands, on trouve des caches d’armes, on libère des otages, on fait sauter une cible précise, bref, les missions sont variées et nombreuses.

En général, on a 6 missions à effectuer avant d’arriver au boss de chaque région. Ces régions sont différentes, passant de la jungle au glacier, d’un lac salé à un marais. La Bolivie est un pays aux multiples paysages, le jeu en témoigne magnifiquement bien. Les graphismes sont superbes, Ubisoft nous habituant à jouer dans des décors superbes.

Pour se déplacer dans ce vaste univers, on dispose de nombreux véhicules tout au long du jeu, voitures blindées, hélicoptères ou motos, tracteurs, voitures de course, camions, zodiac. On possède aussi des drones pour inspecter les lieux avant certaines attaques. Rien de nouveau, certes, cela existe déjà dans de nombreux jeux, mais c’est ici très sympathique d’avoir tout cet arsenal à disposition.

L’arsenal d’armes aussi est immense, on en récupère au long du jeu au gré des découvertes de caches d’armes des membres du cartel. On peut les améliorer évidemment à l’aide d’une monnaie spécifique que l’on récupère dans les différents lieux visités.

Malgré toutes armes, inutile de penser pouvoir passer les missions tel un gros bourrin, en arrosant à tout va à l’aide du fusil mitrailleur. Ici, il faut repérer les lieux, être discret et savoir anticiper, préparer sa fuite parfois, réfléchir souvent à l’arme utilisée.

Pour finir, Ghost Recon Widlands est évidemment jouable en mode solo ou à plusieurs, jusqu’à 4 joueurs, prenant une ampleur supplémentaire à plusieurs. Ubisoft nous propose donc un très bon jeu, ludique à souhaits, extrêmement généreux et très dépaysant. Pour une cinquantaine d’euros, ce voyage en Bolivie, certes pas de tout repos, est une vraie réussite.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tom Clancy's Ghost Recon Widlands
Le Facebook de Tom Clancy's Ghost Recon Widlands


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 juin 2017 : Des Nouveautés à l'appel

A l'approche de l'été, il y a encore des nouveautés à la pelle. Profitons en pour faire le plein avant que l'été fasse la part belle aux festivals ! Voici donc notre sélection hebdomadaire :

Du côté de la musique :

"Dead killer story" de Breaking The Wave
Soon She Said nous parle de "The first casualty of love is innocence" dans une longue interview en deux partie. Cliquez ici pour la première, et là pour la seconde
"Ti amo" de Phoenix
"Terre-neuve" de Terre-Neuve
"The Passion of Charlie Parker" par divers artistes
"Emotional dance" de Andrea Motis
"Witness" de Benjamin Booker
"J'ai embrassé un punk" de Faut Qu'ça Guinche
Interview de Bologna Violenta (également en italien)
Interview de Superbravo pour la sortie de "L'angle vivant". Superbravo également en session pour 3 titres
Vendredi au Download Festival
Samedi au Download Festival
Dimanche au Download Festival
Rise of the Northstar au Download Festival
Baroque Electronique au Petit Palais
et toujours :
"S.W.E.A.T." de Raymonde Howard, "Debussy : l'enfant prodigue - Ravel : L'enfant et les sortilèges" de Mikko Franck, "Les choses qu'on peut dire à personne" de Bertrand Burgalat, "Versus" de Carl Craig, "Atom from heart" de Christine, "Les étoiles à ma porte" de Clémentine March, "Buenos Aires 72" de Marina Cedro, "Crawling back" de Wicked

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Art" au Théâtre de la Bastille
"Justin prend du spectrum" au Théâtre L'Atalante
"Lucrèce Borgia" au Théâtre 14
"Premier amour" au Théâtre Les Déchargeurs
"Madame Bovary" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Laure Elko - Enfin vieille !" au Théâtre Bo Saint Martin
des reprises avec :
"Oui !" au Café de la gare
"Trinidad - Gardez le souire !" au Petit Casino
"Kim Schwarck - Des papilles dans le ventre" au Théâtre des Béliers parisiens
les chroniques des autres spectacles de juin
et les chroniques des spectacles de mai

Expositions avec :

la dernère ligne droite pour :
"Sérénissime ! Venise en fête de Tiepolo à Guardi" au Musée Cognasq-Jay
""Or virtuose à la Cour de France - Pierre Gouthière" au Musée des Arts décoratifs

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Ana, mon amour" de Calin Peter Netzer
"Des Plans sur la comète" de Guilhem Amesland
"Rencontres en Guyane" de Xavier Gayan
"Macadam Popcorn" de Jean-Pierre Pozzi
Ciné en bref avec :
"HHhH" de Cédric Jimenez
"Marie-Francine" de Valérie Lemercier
"L'amant double" de François Ozon
"Rodin" de Jacques Doillon
les chroniques des autres sorties de juin
et les chroniques des sorties de mai

Lecture avec :

"La planète impossible" de Joseph Callioni
"Plageman" de Guillaume Bouzard
"Le grand méchant renard" de Benjamin Renner
"Les amours anormales" de Noël Matteï

Froggeek's Delight :

"Space Invaders, comment Tomohiro Nishikado a donné naissance au jeu vidéo japonais" de Florent Gorges
2017, une année faste pour les jeux vidéo...
3 mois avec la Nintendo Switch
"101 jeux Amiga" de David Taddei

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=