Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Trou
Jacques Becker 

Réalisé par Jacques Becker. France/Italie. Drame. 2h12 (Sortie le 8 mars 1960). Avec Michel Constantin, Jean Keraudy, Philippe Leroy, Marc Michel Rôle, Raymond Meunier, André Bervil, Eddy Rasimi et Catherine Spaak.

En ce mois d'avril, les occasions de revoir les films de Jacques Becker fleurissent aussi vite que les boutons d'or, et on ne peut que s'en réjouir. Hommage à la Cinémathèque française, ressorties en salles, diffusions télévisées...

Vous n'avez plus d'excuse pour ne pas suivre les charmantes scènes de ménages d'"Edouard et Caroline", valser aux côtés de "Casque d'or" ou plonger dans "Le Trou".

"Le Trou", c'est d'abord la prison, et plus précisément la cellule où Claude Gaspard, accusé de tentative de meurtre avec préméditation, se trouve enfermé. Mais le trou, c'est également la voie de sortie que ses quatre codétenus se préparent à creuser pour s'évader. Coincés ensemble dans une cellule de quelques mètres carrés, les cinq hommes se mettent à la tâche.

Jean-Pierre Melville ne tarissait pas d'éloges sur ce film à la sobre perfection. Et on voit bien ce qui a tant plu à l'auteur du "Cercle rouge". Le travail des prisonniers, cassant la pierre, creusant la terre, sciant les barreaux, est filmé avec une précision quasi documentaire. L'objet à détruire, le mur à contourner deviennent les centres d'une lutte silencieuse et longue.

Les prisonniers sont les ouvriers de leur propre liberté, qui se gagne coup après coup. Le corps, est instrument à part entière. Force physique pure, puissance des bras, mais aussi habileté manuelle, intensité du regard sont à chaque fois les conditions de la survie.

Mais la finesse du film tient également dans ces détails arrachés au quotidien : une brosse à dent devient un périscope, deux flacons et un peu de sable font un sablier, une barre de fer se métamorphose en clé.

A travers cette débrouille, c'est le quotidien de la prison qui est filmé. Pour preuve cette très belle scène où un bout de ficelle et une balayette permettent de transmettre un message de cellule en cellule.

Le quotidien tient d'ailleurs un rôle essentiel dans "Le Trou". C'est en effet la réalité de la vie en prison que Jacques Becker donne à voir, sans fards ni misérabilisme. Les repas, pris ensembles, la promiscuité, les discussions et les disputes.

L'horreur de la surveillance, également, avec ce garde qui découpe et dissèque les aliments que reçoivent les prisonniers, ou à travers cet œilleton, privilège des gardiens que les détenus retournent contre eux, en en faisant, à leur tour, un instrument de surveillance.

Il n'y a pas, dans "Le Trou", un plan inutile ou décoratif. A l'image de ses travailleurs minutieux, Jacques Becker propose un découpage où rien n'est laissé au hasard. Chaque séquence, magnifiée par le noir et blanc de Ghislain Cloquet, est d'une absolue nécessité.

Le temps est au centre du film. Le prisonniers n'ont que quelques jours pour s'échapper, ils mesurent leurs excursions nocturnes demie-heure par demie-heure,. Ce temps, c'est également celui que prend chaque opération.

Ainsi, lors de la séquence où les prisonniers font sauter le sol de leur cellule, l'opération est filmée en temps réel. Le ralentissement des coups trahit la fatigue des bras, le chiffon glisse sut la barre métallique... et le spectateur regarde fasciné ce trou qui grandit, la prison qui craque, ressentant chaque coup comme un pas de plus vers la liberté.

 

Anne Sivan         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 décembre 2017 : Ah que coucou !

Tout le monde à suffisamment, largement, exagérément parlé de la mort de Johnny. Pour cette édition de Froggy's Delight, rien sur la vieille canaille, que du neuf, du sautillant, du pétillant et de l'excitant. C'est parti pour la sélection de la semaine, de quoi piocher vos idées de Noël.

Du côté de la musique :

"L'empreinte" de Angel Fall
"Too many things to light" de Black Car Crossin'
"Le violon de Proust" de Gabriel & Dania Tchalik
"Dreameater" de Garciaphone
"A kind of magic" , Jazz Loves Disney 2 avec George Benson, Jamie Cullum, Eric Cantona, Madeleine Peyroux, Bebel Gilberto...
Riviera, Nuits Blondes, The Newtons dans une sélection single & EP
"Vocalises" de Romain Leleu & Thiierry Escaich
"Vestida de nit" de Silvia Pérez Cruz
"Vive la patate libre !" de Stéphane Blek
et toujours :
"Handel : Shades of love, Italian cantatas" de Anna Kasyan
"The thread" de Lysistrata
"Jolly new songs" de Trupa Trupa
"Heaven upside down" de Marilyn Manson
"Besame mucho" de l'Ensemble Contraste & Orchestre Philarmonique Royal de Liège
"Royaume EP" de La Féline
"Babylone EP" de La Jarry
"La caverne" de Lande
"Après l'orage" de Nour
"Renaissance" de Pépite
Interview de Bajram Bili

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Empire des lumières" à la MC93 à Bobigny
"Le dernier voyage de Sinbad" au Théâtre 13/Seine
"Quitter la terre" au centre Culturel Suisse
"Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Adieu Ferdinand ! - Clémence" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Chambre de Marie Curie" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Trio en mi bémol" au Théâtre de l'Opprimé
"Pierre Palmade - Aimez-moi !" au Théâtre du Rond-Point
"Youpi c'est reparti !" au Cabaret La Nouvelle Eve
"La croisière ça use !" au Théâtre Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre Edgar
"Apzurde !" au Théâtre Trévise
"Stomp" aux Folies Bergère
"Les Réformés" au Kibélé
des reprises à ne pas rater :
"Berlin 33" au Théâtre de Belleville

"C'est la guerre" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"Jean Echenoz - Roman Rotor Stator" au Centre Pompidou
"Icônes et arts chrétiens d'Orient" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour "Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Lucky de John Carroll Lynch
"Soleil battant" de Clara Laperrousaz et Laura Laperrousaz
"La Fiancée du désert" de Cecilia Atán et Valeria Pivato
Ciné en bref avec :
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois
"Marvin ou la belle éducation" de Anne Fontaine
"Battle of The Sexes" de Jonathan Dayton et Valerie Faris
"Plonger" de Mélanie Laurent
"Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens
"Le brio" de Yvan Attal
"Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson
"Bad Moms 2" de Scott Moore et Jon Lucas
les chroniques des autres sorties de décembre
et les chroniques des sorties de novembre

Lecture avec :

"L'espionne" de Paulo Coelho
"La belle sauvage" de Philippe Pullman
"La lagune" de Armand Marie Leroi
"La vallée du diable" de Anthony Pastor
"Le journal d'Anne Frank" de Ari Folman et David Polonsky
"Quattrocento" de Stephen Greenblatt
"Retour sur Belzagor : Tome 1" de Robert Silverberg, Philippe Thirault et Laura Zuccheri
et toujours :
"Après la chute" de Dennis Lehane
"L'araignée de Mashhad" de Mana Neyestani
"L'une pour l'autre" de Hilding Sandgren
"La disparue de noël" de Rachel Abbott
"La faute de l'orthographe" de Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Kevin Matagne
"Une vie exemplaire" de Jacob M. Appel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=