Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les artisans d'art au 18ème et 19ème siècle : Pierre Gouthière doreur ciseleur (1732-1813) et Odiot orfèvre (1763-1850)
Musée des Arts Décoratifs  (Paris)  mars 2017

Le Musée des Arts décoratifs consacre deux expositions à l'artisanat d'art tel qu'il s'inscrit dans l'excellence et l'Histoire des arts décoratifs.

Elles braquent le projecteur sur la vogue du bronze doré au 18ème siècle qui présidait en matière de décoration intérieure et le faste de la table et le raffinement de la toilette au début du 19ème siècle.

"Or virtuose à la Cour de Frannce - Pierre Gouthière (1732-1813)
Du 16 mars au 25 juin 2017

Sous le commissariat de Anne Forray-Carlier, conservatrice en chef du patrimoine au département 17eme-18ème siècles, le Musée des arts décoratifs propose une immersion dans la création ornementale de la fin du 18ème siècle en terme de décor intérieur avec l'un de ses prestigieux protagonistes, le bronzier Pierre Gouthière.

Doreur et ciseleur des rois, il conçoit des objets, du bouton de porte aux cheminées et aux lustres, qui rivalisent de luxe et d'extravagance, en puisant dans le répertoire de forme et de décors constitué par les ornemanistes.

Ses talents : un savoir-faire émérite résultant d'une formation à la technique de la dorure et de la ciselure sur or et argent, la mise au point du procédé de dorure dite "au mat" qui permet des effets variés de brillance et la diversité des matériaux utilisés, notamment des pierres dures, qui permet d'éclatants contrastes de matières.

Le Musée des Arts décoratif invite régulièrement la jeune création contemporaine comme avec son "Circuit Céramique".

En l'occurrence, en résonance avec l'oeuvre de Pierre Gouthière, il présente les objets-sculptures créées par Gonzague Mézin dans le cadre de la réactivation de la célèbre Maison Lignereux, réputée dès à la fin du 18ème siècle dans le domaine du commerce d’objets d’art, dont il a repris la direction.

Ce choix est judicieux car les pièces, à tirage limité et à destination des collectionneurs d’art internationaux, se révèlent superbes et rivalisent en termes de préciosité et de créativité avec ses aînées.

Insérées dans les salles des collections permanentes, ses créations inspirées par un poème de William Taylor Coleridge, dont des représentations des quatre éléments chinois (ci-contre "Mighty Fountain"), résultent notamment de la collaboration réussie avec des bronziers d'art et des céramistes.

"Dessiner l'or et l'argent - Odiot orfèvre (1763-1850)"
Du 8 mars au 7 mai 2017

Fondée en 1690, inscrite au rang de et toujours en activité, la Maison Odiot acquiert sa notoriété dans le domaine de l'orfèvrerie sous le règne de Louis XV.

Les régimes passent et elle demeure comme fournisseur d'ensembles d'apparat pour les cours royales européennes puis de pièces de prestige pour une clientèle roturière fortunée.

L'exposition conçue par la commissaire Audrey Gay-Mazuel, conservateur du patrimoine du département du 19ème au Musée des Arts décoratifs siècle, vise donc à présenter ces créations remarquables de l’orfèvrerie française dans le domaine des arts de la table et des objets de toilette et de bureau.

Mais de manière circonstanciée pusiqu'en regard des dessins orginaux qui retracent leur processus d'élaboration, de la première esquisse au projet finalisé en passant par le dessin de présentation au donneur d'ordre.

Le succès et la pérénité de la Maison Odiot notamment jusqu'à la Restauration tient à la conjonction de plusieurs facteurs.

Soient un style unique, des décors fastueux de style néo-classique, une technique, celle du montage à froid par assemblage vissé et boulonné, une grande variété des pièces de forme, de la soupière à la salière, et la constitution d'un répertoire ornemental, inspiré notamment de la mythologie, permettant de multiples déclinaisons et la personnalisation de chaque commande.

Et, surtout, un savoir-faire exceptionnel tenant à la précision d'exécution du façonnage et du ciselage des nombreux éléments - l'emblématique soupière aux femmes ailées en comporte 300 - destinés à mettre en relief les ornements.

A noter que l’exposition peut être être prolongée par la consultation d’une plateforme numérique interactive accessible à partir du site du musée permettant notamment de visionner à 360 degrés une grande sélection d'oeuvres apparaissant en 3D.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée des Arts décoratifs

Crédits photos : MM (Plus de photos sur Les galeries : Odiot et Gouthière
avec l'aimable autorisation du Musée des Arts décoratifs


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 décembre 2017 : Ah que coucou !

Tout le monde à suffisamment, largement, exagérément parlé de la mort de Johnny. Pour cette édition de Froggy's Delight, rien sur la vieille canaille, que du neuf, du sautillant, du pétillant et de l'excitant. C'est parti pour la sélection de la semaine, de quoi piocher vos idées de Noël.

Du côté de la musique :

"L'empreinte" de Angel Fall
"Too many things to light" de Black Car Crossin'
"Le violon de Proust" de Gabriel & Dania Tchalik
"Dreameater" de Garciaphone
"A kind of magic" , Jazz Loves Disney 2 avec George Benson, Jamie Cullum, Eric Cantona, Madeleine Peyroux, Bebel Gilberto...
Riviera, Nuits Blondes, The Newtons dans une sélection single & EP
"Vocalises" de Romain Leleu & Thiierry Escaich
"Vestida de nit" de Silvia Pérez Cruz
"Vive la patate libre !" de Stéphane Blek
et toujours :
"Handel : Shades of love, Italian cantatas" de Anna Kasyan
"The thread" de Lysistrata
"Jolly new songs" de Trupa Trupa
"Heaven upside down" de Marilyn Manson
"Besame mucho" de l'Ensemble Contraste & Orchestre Philarmonique Royal de Liège
"Royaume EP" de La Féline
"Babylone EP" de La Jarry
"La caverne" de Lande
"Après l'orage" de Nour
"Renaissance" de Pépite
Interview de Bajram Bili

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Empire des lumières" à la MC93 à Bobigny
"Le dernier voyage de Sinbad" au Théâtre 13/Seine
"Quitter la terre" au centre Culturel Suisse
"Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Adieu Ferdinand ! - Clémence" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Chambre de Marie Curie" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Trio en mi bémol" au Théâtre de l'Opprimé
"Pierre Palmade - Aimez-moi !" au Théâtre du Rond-Point
"Youpi c'est reparti !" au Cabaret La Nouvelle Eve
"La croisière ça use !" au Théâtre Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre Edgar
"Apzurde !" au Théâtre Trévise
"Stomp" aux Folies Bergère
"Les Réformés" au Kibélé
des reprises à ne pas rater :
"Berlin 33" au Théâtre de Belleville

"C'est la guerre" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"Jean Echenoz - Roman Rotor Stator" au Centre Pompidou
"Icônes et arts chrétiens d'Orient" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour "Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Lucky de John Carroll Lynch
"Soleil battant" de Clara Laperrousaz et Laura Laperrousaz
"La Fiancée du désert" de Cecilia Atán et Valeria Pivato
Ciné en bref avec :
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois
"Marvin ou la belle éducation" de Anne Fontaine
"Battle of The Sexes" de Jonathan Dayton et Valerie Faris
"Plonger" de Mélanie Laurent
"Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens
"Le brio" de Yvan Attal
"Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson
"Bad Moms 2" de Scott Moore et Jon Lucas
les chroniques des autres sorties de décembre
et les chroniques des sorties de novembre

Lecture avec :

"L'espionne" de Paulo Coelho
"La belle sauvage" de Philippe Pullman
"La lagune" de Armand Marie Leroi
"La vallée du diable" de Anthony Pastor
"Le journal d'Anne Frank" de Ari Folman et David Polonsky
"Quattrocento" de Stephen Greenblatt
"Retour sur Belzagor : Tome 1" de Robert Silverberg, Philippe Thirault et Laura Zuccheri
et toujours :
"Après la chute" de Dennis Lehane
"L'araignée de Mashhad" de Mana Neyestani
"L'une pour l'autre" de Hilding Sandgren
"La disparue de noël" de Rachel Abbott
"La faute de l'orthographe" de Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Kevin Matagne
"Une vie exemplaire" de Jacob M. Appel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=