Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Terre Neuvas 2005 (dimanche)
Sinsemilia - Calogero - Les Ogres de Barback - Michel Fugain - Klaktonclown - Geraud  (Bobital)  3 juillet 2005

Comme tous les ans, le premier concert du dimanche se veut rassembleur. Entre le défilé de la matinée et les concerts du soir, les organisateurs ont toujours cherché à offrir un spectacle fédérateur pour toutes les générations présentes quitte à étonner en mettant à l'affiche des noms insolites pour un festival rock (Carlos, Pierre Perret ou Gérard Lenormand). Cette année c'est Michel Fugain qui aura la lourde charge de faire chanter et danser pendant plus d'une heure les spectateurs toujours aussi nombreux depuis 3 jours. Relecture des tubes, quelques blagues, quoiqu'on en pense, ce moment du festival passe toujours très bien.

Pour la troisième journée consécutive, il s'agit de naviguer entre toutes les scènes pour essayer de ne rien manquer. Et vers 19h, sous le chapiteau de la Bodega, c'est toute la troupe de Sambadaboum qui débarque sur le plateau pour réveiller les festivaliers un peu fatigués. Sambadaboum c'est une fanfare, de la danse, des percussions, de la comédie et surtout des couleurs. Costumes chatoyants, mimiques amusées et rythmes efficaces pour une heure de spectacle assez peu ordinaire.

C'est l'heure du melting pot breton, un moment de repos où les têtes d'affiche prêtent la grande scène à des artistes locaux. Et c'est Laurent Chandemerle, imitateur, qui s'avance courageusement devant la gigantesque foule pour présenter quelques imitations de Daniel Prévost et autres Garou. Il sera suivi par Chaplain, de retour sur une scène de cette cuvée 2005, qui interpretera quelques chansons avec son véritable don pour faire remuer les foules.

Les Ogres de Barback lui succèdent assez rapidement. Flûte, contrebasse, guitare sèche, un peu d'accordéon ("pour les cons" dit leur chanson ) et beaucoup d'émotion pour de la belle chanson française, simple et efficace. On est bien loin des pogos de Ska-P ou Mass Hysteria mais en ce beau dimanche, ils réussissent sans problème à séduire le public.

Retour aux petites scènes, là où les découvertes sont légion, avec en même temps les Juanitos et Géraud. Les premiers, savoyards, font un mélange improbable de funk, soul, rock et autres rythm'n'blues avec un orgue, des cuivres et un bon rythme pour soutenir le tout tandis le second offre un rock à guitares pur et dur. Géraud, avec d'anciens de la Mano, va droit au but avec des chansons accrocheuses riches en guitares distordues. Ce Miossec enervé nous gratifie même d'une jolie reprise de 'Requiem pour un con'. Chapeau !
Décidément cette troisième scène "Découverte du conseil général" recèle, après The Dude hier et Kaslane plus tôt, de véritables perles d'energie qui auraient parfois mérité une plus grande visibilité.

Petit passage sur l'oublié de nos chroniques, le Café du Port. Un joli petit chapiteau situé dans la partie gratuite du festival entre des jambons en train de cuire et l'espace restauration. Loin des gros rockeurs et de l'immense scène Ouest France, ce petit lieu de spectacle a accueilli pendant tout l'évenement des concerts de groupes régionaux, des chants de marin et des spectacles intimistes. Klaktonclown y joue ce dimanche pour la 4ème fois et ils parviennent encore à proposer à un chapiteau plein à craquer leurs chansons douces-amères au son d'une contrebasse et d'un accordéon. Autre fait marquant que nous avons raté, les Glochons, groupe breton au look improbable et aux chansons humoristiques qui a, semble-t-il, fait le bonheur des spectateurs.

Le retour dans la foule est difficile après cet intermède mélancolique mais Calogero est monté sur scène et se présente glorieusement devant la foule avant de jouer un premier morceau seul au piano sous une cascade de lumière. La suite sera placée sous le signe du rock avec un concert plutôt énergique et un Calo qui, s'il fait un peu trop sa star, tient bien les rênes du spectacle.

Intermède hip hop avec les Svinkels, tout puissants pendant presque une heure et demi sur la deuxième scène, et déjà la fin de ces trois jours avec Sinsemilia qui rattrapent le retard de la journée et commencent bien à l'heure leur concert par un 'Bienvenue en Chiraquie'. Et c'est peut être le moment le plus émouvant du festival, là où, après trois jours de fatigue, les spectateurs donnent leurs dernières forces devant un groupe à l'écoute, contents d'être là (comme le rappellent les chanteurs) et bien loin de la grosse tête de certains. Quelques tubes manquent à l'appel mais aucune raison de se plaindre, le spectacle est entier.

Trois jours passés à Bobital et la réussite est complète. Les spectateurs ont répondu présents, le temps a été de la partie, et les spectacles à la hauteur. Il reste encore aux bénévoles une dizaine de jours de travail pour nettoyer les hectares de site et de campings et le dossier 2005 sera refermé. Nul doute que les organisateurs commenceront alors déjà à réfléchir aux améliorations de l'an prochain.

Les Terre-Neuvas c'est cela, une affiche melting-pot où il y en a pour tout le monde, une fête de village géante, trois jours de musique sans à priori.

Un grand merci à toute l'organisation et en particulier Didier pour l'accueil royal.



Pour fêter le festival des Terre-Neuvas, Froggy's Delight offrira un cadeau exceptionnel à trois inscrits de sa newsletter qui répondront à cette question : Quelle reprise d'Iggy Pop avait interpreté Raphael lors de son concert à Bobital en juillet 2004 ?

Pour s'inscrire à la newsletter, c'est ici !
Et pour participer au concours, envoyez un mail leconcours@froggydelight.com avec la réponse à la question !

Envoyez vos réponses avant le 10 juillet 2005, bonne chance !

 

Voir aussi sur Froggy's Delight :

Chronique du vendredi 1er juillet 2005
Chronique du samedi 2 juillet 2005

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Sinsemilia en concert au Festival Solidays 2004 (dimanche)
Sinsemilia en concert au Festival Festa Dies 2004
Sinsemilia en concert au Festival Alors..chante ! 2005
Sinsemilia en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Sinsemilia en concert au Festival Les Francos Gourmandes #4 (édition 2015) - Vendredi 12 juin
Calogero en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Calogero en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2015 - Du jeudi au dimanche
La chronique de l'album Terrain Vague des Ogres de Barback
Les Ogres de Barback en concert au Cirque Royal (8 mai 2004)
Les Ogres de Barback en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
Les Ogres de Barback en concert au Festival Les 3 éléphants
Les Ogres de Barback en concert au Festival du Bout du Monde
Les Ogres de Barback en concert au Fil (12 mars 2009)
Les Ogres de Barback en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Les Ogres de Barback en concert au Festival Paroles et Musiques #20 (édition 2011) - vendredi
Les Ogres de Barback en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
L'interview des Ogres de Barback (mai 2004)
L'interview des Ogres de Barback (13 octobre 2005)
La chronique de l'album Port Greene Story de Géraud Portal

En savoir plus :

Michel Fugain :www.michelfugain.com
Les ogres de Barback : www.lesogres.com
Calogero : www.calogero.fr
Sinsemilia : www.sinsemilia.com
Svinkels : www.svinkels.com/bonspourlasile

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=