Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cabaret UNABOMBER
100ECS  (Paris)  mai 2017

Partition théâtrale de Zdrava Kamenova et Gergana Dimitrova, mise en scène par Dimitar Uzunov, avec Céline Barcq, Alain Carbonnel, Nouche Jouglet-Marcus et Barnabé Perrotey.

Sous le titre "Cabaret UNABOMBER", la Compagnie Famille Mundi présente une partition des dramaturges bulgares Zdrava Kamenova et Gergana Dimitrova qui, inscrite dans le registre du théâtre politique et du théâtre d'actualité, aborde le concept de décroissance et milite pour une nécessaire prise de conscience individuelle.

Dans leur opus titré "Protohérissé (BP : Unabomber)", elles traitent de l'invasion technologique, du scientisme, et de ses impostures, de l'action humaine devenue une véritable force géophysique agissant sur l'être et le devenir de la planète en termes de détérioration des écosystèmes qui entraîne la disparition d'espèces animales ancestrales, et, à terme, celle de l'homme et de l'éco-terrorisme.

A cet effet, elles retracent deux histoires à suspense imbriquées, celle de la disparition du mathématicien américain Theodore Kaczynski, adepte du néo-luddisme qui prône la révolution économique par le retour au primitivisme, et celle du périple héroïque d'un échnidé femelle à la recherche d’un congénère pour assurer la survie de son espèce en voie d'extinction.

Les deux s'acheminent vers leur destin, l'engagement en solitaire sur la voie du terrorisme meurtrier pour l'un qui lui vaudra le surnom d'Unabomber, l'ultime quête pour l'autre.

La plasticité stylistique du texte, traduit par Marie Vrinat, qui tient à sa composition mosaïcienne, se prête aux variations scéniques et Dimitar Uzunov, metteur en scène d'origine bulgare installé en France depuis 2004, a opté pour une forme et une esthétique multimédia pilotées par le video-jockey Stéphane Privat et le vidéaste Raphaël Firon qui fait donc la part belle à l'art visuel numérique.

Ainsi, sous le regard-scanner d'un Big Btrother satellitaire, les scènes brèves, parfois de simples vignettes, dont Alain Carbonnel, Nouche Jouglet-Marcus et Barnabé Perrotey sont les protagonistes avec la complicité de Romuald Kagbo en charge des inserts musicaux, s'enchaînent sur le mode burlesque du cabaret et de l'humour au second degré.

Imbriquées avec l'épopée tragique du "proto-animal", fable anthropomorphique placée sous le signe du réalisme magique dispensée par Céline Barcq, elles concourent à concrétiser, hors de tout discours moraliste, une métaphore glaçante.

La sagacité des parti-pris formels et dramaturgiques du metteur en scène et le jeu des comédiens aguerris contribuent à un spectacle singulier et totalement réussi.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Floret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=