Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Franquin chez les Rombaldi
André Franquin  (Editions Rombaldi)  1984

C’est l’histoire d’une maison d’édition pas comme les autres… Spécialisée dans la vente par correspondance d’ouvrages de luxe, principalement les grands classiques de la littérature, les éditions Rombaldi furent rachetées dans les années 70 par La Redoute, intéressée par la diversification de cette petite maison vers la bande dessinée.

Mais attention ! La Bande Dessinée avec un grand B et un grand D car les éditions Rombaldi négociaient avec ses homologues (Dargaud, Casterman, Dupuis, etc.) les plus grands noms de leur catalogue. Genre Hergé, Uderzo, Goscinny, Morris, Giraud, Gotlib et bien évidemment Franquin. Dit comme ça, tout de suite ça en impose !

Très rapidement, les auteurs adhèrent à l’enthousiasme du directeur des éditions Rombaldi, Henri Kaufman. Cet homme, passionné par la Bande Dessinée et ses auteurs, ne veut pas simplement publier des intégrales sans saveur. Non ! Il veut avant tout montrer le talent des auteurs, valoriser leurs premiers pas, mettre en exergue leur progression et l’aboutissement de leur oeuvre. Pour cela, il passe un temps considérable à leurs côtés, discute avec leur entourage, collecte des dessins inédits et négocie même la publication de dessins ou de planches que les auteurs jugent comme mauvaises. Un véritable travail de fourmi qui trouve sa conclusion dans des éditions devenues cultes aujourd’hui.

Le travail des auteurs est véritablement mis en valeur. Les albums sont intégrés dans des reliures en Reluskin (imitation cuir) avec des personnages en relief et des encadrements dorés. Les fans sont aux anges et découvrent les trésors de leurs auteurs fétiches.

Il faut se remettre dans le contexte de l’époque : fin des années 70, début des années 80, la bande dessinée n’est pas encore considérée comme le 9ème art qu’elle est aujourd’hui, le festival d’Angoulême commence seulement à s’imposer et le grand public regarde la BD comme un loisir sympathique pour les enfants. Les adultes qui avouent lire des BD passent pour des ados attardés. "Les petits Mickeys, ce n’est pas de la littérature !"

Dès lors, on mesure l’incroyable travail de précurseur réalisé par Henri Kaufman : donner ses lettres de noblesse à la BD à travers des éditions destinées à un public d’initiés.

En 1988, malheureusement les choses se gâtent : l’ogre Hachette rachète les éditions Rombaldi et absorbe progressivement les intégrales sous son giron… et sous son nom. Le nom Rombaldi disparaît complètement dans les années 90 mais les passionnés parlent alors d’albums "comme Rombaldi" dès qu’une édition de luxe est mise sur le marché.

Ce qui faisait le charme des éditions Rombaldi disparaît peu à peu : qualité en baisse, peu de considération pour la mise en valeur du travail des auteurs… Les albums sont compilés sans plus de formalisme, ni les à-côtés qui faisaient le sel des albums Rombaldi.

Mais revenons au sujet qui nous intéresse : André Franquin ! Avec la gentillesse qu’on lui connaît, il se prêtera au jeu et livrera les clés de son atelier pour qu’Henri Kaufman trouve son bonheur. Il donnera des conseils pour la mise en page et donnera pas mal de contenus inédits à l’époque en album. Le fidèle Yvan Delporte apportera également son aide et réalisera de nombreuses préfaces et interviews de Franquin.

Au final, les albums de Gaston Lagaffe, de Spirou et Fantasio, du Marsupilami et des Idées Noires resteront longtemps comme les éditions de référence. Ce n’est que plus de trente ans après que les éditeurs se pencheront sur ce génie de la bande dessinée et rééditeront méthodiquement son oeuvre.

 

Cette chronique est issue de la chaîne Gunhed TV.

En savoir plus :
Le Facebook de Gunhed TV
Le Blog de Gunhed TV


Gunhed TV         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 décembre 2017 : Ah que coucou !

Tout le monde à suffisamment, largement, exagérément parlé de la mort de Johnny. Pour cette édition de Froggy's Delight, rien sur la vieille canaille, que du neuf, du sautillant, du pétillant et de l'excitant. C'est parti pour la sélection de la semaine, de quoi piocher vos idées de Noël.

Du côté de la musique :

"L'empreinte" de Angel Fall
"Too many things to light" de Black Car Crossin'
"Le violon de Proust" de Gabriel & Dania Tchalik
"Dreameater" de Garciaphone
"A kind of magic" , Jazz Loves Disney 2 avec George Benson, Jamie Cullum, Eric Cantona, Madeleine Peyroux, Bebel Gilberto...
Riviera, Nuits Blondes, The Newtons dans une sélection single & EP
"Vocalises" de Romain Leleu & Thiierry Escaich
"Vestida de nit" de Silvia Pérez Cruz
"Vive la patate libre !" de Stéphane Blek
et toujours :
"Handel : Shades of love, Italian cantatas" de Anna Kasyan
"The thread" de Lysistrata
"Jolly new songs" de Trupa Trupa
"Heaven upside down" de Marilyn Manson
"Besame mucho" de l'Ensemble Contraste & Orchestre Philarmonique Royal de Liège
"Royaume EP" de La Féline
"Babylone EP" de La Jarry
"La caverne" de Lande
"Après l'orage" de Nour
"Renaissance" de Pépite
Interview de Bajram Bili

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Empire des lumières" à la MC93 à Bobigny
"Le dernier voyage de Sinbad" au Théâtre 13/Seine
"Quitter la terre" au centre Culturel Suisse
"Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Adieu Ferdinand ! - Clémence" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Chambre de Marie Curie" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Trio en mi bémol" au Théâtre de l'Opprimé
"Pierre Palmade - Aimez-moi !" au Théâtre du Rond-Point
"Youpi c'est reparti !" au Cabaret La Nouvelle Eve
"La croisière ça use !" au Théâtre Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre Edgar
"Apzurde !" au Théâtre Trévise
"Stomp" aux Folies Bergère
"Les Réformés" au Kibélé
des reprises à ne pas rater :
"Berlin 33" au Théâtre de Belleville

"C'est la guerre" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"Jean Echenoz - Roman Rotor Stator" au Centre Pompidou
"Icônes et arts chrétiens d'Orient" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour "Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Lucky de John Carroll Lynch
"Soleil battant" de Clara Laperrousaz et Laura Laperrousaz
"La Fiancée du désert" de Cecilia Atán et Valeria Pivato
Ciné en bref avec :
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois
"Marvin ou la belle éducation" de Anne Fontaine
"Battle of The Sexes" de Jonathan Dayton et Valerie Faris
"Plonger" de Mélanie Laurent
"Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens
"Le brio" de Yvan Attal
"Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson
"Bad Moms 2" de Scott Moore et Jon Lucas
les chroniques des autres sorties de décembre
et les chroniques des sorties de novembre

Lecture avec :

"L'espionne" de Paulo Coelho
"La belle sauvage" de Philippe Pullman
"La lagune" de Armand Marie Leroi
"La vallée du diable" de Anthony Pastor
"Le journal d'Anne Frank" de Ari Folman et David Polonsky
"Quattrocento" de Stephen Greenblatt
"Retour sur Belzagor : Tome 1" de Robert Silverberg, Philippe Thirault et Laura Zuccheri
et toujours :
"Après la chute" de Dennis Lehane
"L'araignée de Mashhad" de Mana Neyestani
"L'une pour l'autre" de Hilding Sandgren
"La disparue de noël" de Rachel Abbott
"La faute de l'orthographe" de Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Kevin Matagne
"Une vie exemplaire" de Jacob M. Appel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=