Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Warren Ellis - Stochelo Rosenberg
Django : Bande originale du film  (Universal Music)  avril 2017

"Gelem Gelem lungóne droménsa, Maladilém shukare Romensa. Gelem Gelem lungóne droménsa, Maladilem baxtale romenca. Oooh, Romalé ! Oooh, chavralé !"

"Les guitaristes qui prétendent jouer comme Django sont des imposteurs. Nous ne jouons pas du Django. Nous jouons pour Django" Elios Ferré

À Paris en 1943 sous l’Occupation, le musicien Django Reinhardt est au sommet de son art. Guitariste génial et insouciant, au swing aérien, il triomphe dans les grandes salles de spectacle alors qu’en Europe ses frères Tsiganes sont persécutés. Ses affaires se gâtent lorsque la propagande nazie veut l’envoyer jouer en Allemagne pour une série de concerts...

Dire que Django Reinhardt aura marqué l’histoire du jazz et de la guitare est un euphémisme. Musicien libre aux semelles de vent, il n’aura pas inventé le jazz manouche mais il aura permis de le célébrer et de le rendre universel. L’histoire de Django Reinhardt, c’est également l’histoire du peuple tzigane, de son âme. C’est l’histoire du Paris de l’entre-deux-guerres, de la guerre et de l’extermination des juifs et des gitans. C’est le destin qui chamboule tout une nuit d’octobre 1928 et qui transformera une éblouissante virtuosité en légende. Mais aussi, ce même destin qui permettra à ce doux fauve comme le surnommait Cocteau, lui, issu des terrains vagues de la Zone Parisienne, de conquérir avec sa guitare les plus grandes scènes du monde entier, de l’Olympia au Palladium de Londres, et de la salle Pleyel au Carnegie Hall de New York.

Django Reinhardt, c’est le jazz manouche, une musique qui parle à tout le monde, musique trans-générationnelle. Une musique physique, pleine de plaisir et d’émotion, de transmission orale, avec l’importance naturellement des mélodies mais également des descentes de basses en accords, de la pompe (L'accompagnement), du sweeping, du -V-V-, l’importance des accords de sixième et de neuvième, etc. Il faudra absolument se plonger dans l’incroyable intégrale réunie chez Frémeaux et associés par le musicologue Daniel Nevers.

Le film d’Etienne Comar avec Reda Kateb et Cécile de France évoque la période de l’occupation, alors que Django Reinhardt est en pleine ascension, notamment grâce au quintette du Hot Club de France avec Stéphane Grappelli, la tentative de Django de fuir et de passer clandestinement en Suisse…

Une atmosphère que l’on retrouve dans ce disque grâce à la musique de Warren Ellis (musicien compositeur australien membre de Dirty Three, Nick Cave and the Bad Seeds. Il a composé plusieurs bandes originales de films comme L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford d’Andrew Dominik, La Route de John Hillcoat, Loin des hommes de David Oelhoffen) mais surtout par les interprétations ("Vendredi 13", "Nuages", "Blues Clair", "Minor Swing", "Tears", "Belleville"…) et les morceaux originaux du Rosenberg Trio (Stochelo Rosenberg : guitare lead, Nous’che Rosenberg : guitare rythmique, Nonnie Rosenberg : contrebasse), sûrement l’une des meilleures formations du genre. Le trio étant considéré comme une sorte de quintessence du jazz manouche.

A ne pas rater donc, et une pensée pour lui, là-bas, dans les nuages…

 

En savoir plus :
Le site officiel de la bande originale du film Django


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 octobre 2020 : Tous aux abris

Couvre feu encore plus contraint, nouveau confinement, tout est possible et tout est à craindre pour la culture. Restons groupés comme dirait Bernard Lenoir. Nous continuons évidemment de vous proposer chaque semaine notre sélection culturelle. Et bien entendu, découvrez le replay de La Mare Aux Grenouilles #13 de ce samedi 24 octobre

Du côté de la musique :

"Labyrinth" de Khatia Buniatishvili
"Contrasts", la 3eme émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Dreamer" de Rosaway
"No future" de Samarabalouf
"Verdure" de The Hyènes
"Got the manchu" de We Hate You Please Die
et toujours :
"Armand-Louis Couperin : pièces de clavecin" de Christophe Rousset
"Ce qui suit" de Mondo Cane
"Awaiting ship" de Dominique Fillon Augmented Trio
"Soné ka-la 2 odyssey" de Jacques Schwarz Bart
"Killing Eve + Australie" nouveau mix de Listen in Bed
"LP2" de Pointe Du Lac
"Jorn" de Box Bigerri

Au théâtre :

une nouveauté :
"Tout Dostoievski" au Théâtre Le Lucernaire
des comédies pour rire et sourire :
"On purge bébé" au Théâtre de l'Atelier
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"De quoi j'me mêle" au Théâtre d'Edgar
"Mon meilleur copain" au Palais des Glaces
les reprises :
"Françoise par Sagan" au Théâtre L'Archipel
"Caroline Loeb - Chiche !" au Théâtre L'Archipel
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Vous pouvez ne pas embrasser la mariée" à la Comédie des 3 Bornes
"Des Femmes" au Lavoir Moderne Parisien
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Voyage sur la route du Kikosaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
"Pierre Dac - Du côté d'ailleurs" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"L’Age d’or de la peinture danoise (1801-1864)" au Petit Palais
"Man Ray et la mode" au Musée du Luxembourg
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa

Cinéma :

en salle :
"Une vie secrète" de Aitor Arregi, Jon Garano et José Mari Goenaga
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni
at home :
"India Song" de Marguerite Duras
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"L'effet aquatique" de Solveig Anspach
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz
"Henri" de Yolande Moreau
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert

Lecture avec :

"Le dérèglement joyeux de la métrique amoureuse" de Mathias Malzieu & Daria Nelson
"Le proche orient" de Catherine Saliou
"Mondes en guerre - tome 3 : Guerres mondiales et impériales, 1870-1945" de André Loez
et toujours :
"L'ange rouge" de François Médéline
"Le prix de la vengeance" de Don Wislow
"De Gaulle, stratège au long cours" de François Kersaudy
"Georges Clemenceau, lettres d'amérique" de Patrick Weil et Thomas Macé
"Justice de rue" de Kris Nelscott
"Plus fort qu'elle" de Jacques Expert

Froggeek's Delight :

"Hades" sur Windows, Mac OS et Switch
Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=