Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alex Beaupain
Garçon d'honneur  (Comotion / Naive)  juin 2005

Les petites choses de la vie. Vincent , Benjamin, Fabien* et les autres. Cette prolifique génération de trentenaires, qui constituent cette fameuse nouvelle scène de la chanson française, géniale invention terminologique d'un magazine musical en quête de légitimité multiculturelle au milieu des années 90, œuvre sous les auspices de leurs aînés Jacques, Serge, Jean Louis et Etienne *.

Même s'ils ont chacun leur pré carré, force est de constater des points communs incontournables : des textes policés et des mélodies fluides vaguement familières pour raconter ses petites tranches de vie, déclinaisons musicales de l'autofiction littéraire.

Alex Beaupain, compositeur notamment de musiques de films, qui se demande ironiquement, dans une interview, s'il n‘aurait pas mieux fait d'être boulanger, est venu en grossir les rangs.

Avec son premier album Garçon d'honneur, il nous propose de partager, sur une pop mélancolique, introspective et parfois bien pêchue, un spleen de post-adolescent qui le positionne en tête de la catégorie des nouveaux romantiques.

Car Alex Beaupain chante ce que Musset écrivait ("Tout ce qui était n'est plus. Tout ce qui sera n'est pas encore. Ne cherchez pas ailleurs le secret de nos maux.").

Au menu :

l'exaltation et l'exploration du moi, le je-miroir un tantinet régressif, avec "Lave" ("Traques la en moi ce n'est qu'en moi qu'elle vit/Et lorsque tu la tiendras au bout de ton fusil/N'écoutes pas si elle t'implore/Tu sais qu'elle doit mourir d'une deuxième mort")

le souvenir, la nostalgie du temps passé, sur ce qui a été et n'est plus ici ("Parc de la pépinière" où "Tout y sera à part toi") ou ailleurs (le très cinéphilique "Brooklyn bridge" sur lequel "Ma petite amoureuse/Riait face aux buildings/Comme une enfant joyeuse") dont l'oubli est si douloureux ("Au ciel" "Mes jours en hiver passés à t'oublier/Où chaque seconde est une poignée de terre/Où chaque minute est un sanglot/Vois comme je lutte/Vois ce que je perds en sang et en eau")

la déchirure entre la chair et l'idéal ("Mais rien ne peut" "Et comme les enfants croient qu'ils flottent dans le vent/On s'embrassera sans se faire mal vraiment" et "La beauté du geste" "Mais la pomme était dure/Et je m'y suis cassé les dents/Ces passions immatures/Ces amours indigestes m'ont écoeuré souvent")

le présent subi, par attentisme ("La flemme" ("Cette maudite flemme/M'a cloué à toi/Comme un spectre à sa chaîne/Comme un christ à sa croix/Et nous nous ennuyons/D'un ennui délicieux/Car nous nous ennuyons/A deux") ou aquabonisme ("Garçon d'honneur" "Je préfère rester ton garçon d'honneur/Qui fait don de son sang/Qui fait don de son cœur/Pilles-moi le corps")

le temps qui passe, sur ce qui arrive trop tard ("Pourquoi viens-tu si tard ?" "Pourquoi viens-tu si tard/Quand tout est accompli/Et que d'autres accaparent ta place dans mon lit")

le tout saupoudré d'une pointe de réalisme avec le name-dropping pour ancrer le propos et le rendre universel.

Le tout est plutôt réussi et on se fait vite à l'écoute en boucle.

* jeu quizz : retrouvez les noms

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album 33 tours de Alex Beaupain
La chronique de l'album Pourquoi Battait Mon Coeur de Alex Beaupain
La chronique de l'album Après moi le déluge de Alex Beaupain
Alex Beaupain en concert au Café de la Danse (9 février 2009)
L'interview de Alex Beaupain (11 octobre 2005)
L'interview de Alex Beaupain (16 octobre 2008)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Alex Beaupain (16 octobre 2008)


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=