Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Stuart Staples
Lucky dog recordings  (Beggars Banquet)  juillet 2005

Stuart Staples sort son premier album Lucky dog recordings. L'occasion pour nous de retrouver le chanteur emblématique des Tindersticks en solo.

Tindersticks, groupe anglais, a débuté avec un album éponyme en 1993 et a construit au fil de ses 7 albums studio, 2 B.O et quelques

Lives et compils une identité propre, assez sombre et mélancolique, reconnaissable entre 1000 grâce, notamment, à la voix suave de son chanteur. Une homogénéité se dégage naturellement de leur discographie et Lucky dog recordings s'inscrit parfaitement dans la continuité.

Avec cet album assez court (38 minutes), Stuart Staples inaugure le label qu'il vient de fonder (Lucky dog). En 10 morceaux, dont 2 instrumentaux ("Somerset house", "Untitled"), le crooner anglais nous plonge à nouveau dans son univers fait de spleen, de zones obscures et d'éclaircies.

L'ouverture se fait par une berceuse au piano sur laquelle se superposent progressivement mélodies vocales et trompette. L'impression de douceur teintée de mélancolie domine dans cette entrée en matière.

La suite balance entre chansons enlevées, au sens tindersticksien du terme, c'est à dire toute proportion gardée, ("Say something now", "She don't have to be good to me"), chansons intimistes jouant beaucoup sur les ambiances ("Marseille sunshine", "Friday night", "Dark days"), ballade mélancolique aux relents jazziques ("People fall down") et complainte électrique ("Shame on you").

L'album se conclut sir Staples qui, tel un prêcheur, revisite le gospel. Il nous embarque alors dans un église anglicane où on l'imaginerait aisément entouré de chanteurs de negro-spiritual qui le porteraient dans des envolées vocales.

Et c'est sans doute cela aussi la force de cet album, nous faire imaginer ce qui n'y est pas. Chaque chanson investit notre imaginaire et nous immerge dans des ambiances feutrées qu'il nous revient d'animer.

Insensible au temps et aux modes, et fidèle à lui-même, Stuart Staples nous livre un album dépouillé et personnel qui laisse une grande part à l'évocation.

Le crooner anglais a encore réussi son coup et, dans la continuité de Tindersticks, nous fascine de nouveau, en ne faisant pas forcément dans l'original mais en faisant simplement ce qu'il sait faire.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Leaving songs de Stuart Staples
Stuart Staples en concert au Festival La Route du Rock 2006 (samedi)
L'interview en VO de Stuart Staples(20 avril 2006)
L'interview de Stuart Staples (20 avril 2006)
La chronique de l'album Waiting for the moon de Tindersticks
La chronique de l'album The hungry saw de Tindersticks
La chronique de l'album Falling down a mountain de Tindersticks
Tindersticks en concert à La Cigale (26 septembre 2003)
Tindersticks en concert à Folies Bergères (5 mai 2008)
Tindersticks en concert au Festival La Route du Rock 2008
Tindersticks en concert au Grand Théâtre (mardi 2 novembre 2010)
Tindersticks en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Tindersticks en concert à Splendid (jeudi 11 octobre 2012)
Tindersticks en concert au Fil (dimanche 14 octobre 2012)
Tindersticks en concert au Festival Les Vieilles Charrues 2016 - du vendredi au dimanche
Tindersticks en concert au Festival La Route du Rock #26 (samedi 13 août 2016)
L'interview de Tindersticks (janvier 2010)


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2019 : Les pieds dans l'eau

C'est l'été, les vacances pour certains, mais cela n'empêche pas de découvrir quelques petites perles musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques... Alors ne perdons pas de temps et découvrons le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Reward" de Cate Le Bon
"Walk on a mirror" de Beautiful Badness
"You're here now what ?" de Matmatah
"Verdée" de Verdée
"Circo circo" de Who's the Cuban
Tom Mascaro et The Daggys au M'art in the street de St Symphorien s/ Coise
Beauregard #11 :
Jeudi avec MNNQNS, Gossip, Fatboy Slim entre autres
Vendredi avec Balthazar, Lavilliers, NTM, Etienne de Crécy...
Les Eurockéennes de Belfort #31 : Interpol, Fontaines DC, Idles, Mass Hysteria...
et toujours :
"Lung bread for daddy" de Du Blonde
"Orgue" de Guero
Hellfest #14 avec No one is innocent, Gojira, Kiss, Cannibal Corpse, Sister of Mercy et pas mal d'autres
"L'envoutante" de L'Envoûtante
"Uncovered Queens of the Stone Age, The lost EP" de Olivier Libaux
"Praeludio" de Patrick Langot
"Carnet de voyage, livre 1 : Beethoven Cras" de Quatuor Midi Minuit
"The twin souls" de The Twins Souls

Au théâtre :

"Glissement de terrain" au Théâtre de la Reine Blanche
"Philippe Chevallier et Bernard Mabille - Chacun son tour" au Théâtre L'Archipel
"De Judas à Manuel Valls" à la Comédie Saint-Michel
"Philippe Fertray - En mode projet" au Théâtre de la Contrescarpe
"Florian Lex - Pas de pitié !" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Nature morte dans un fossé" au Petit Gymnase
"Muriel Lemarquand - Trop forte !" au Théo Théâtre
la chronique des spectacles à l'affiche parisienne en juillet
et la chronique des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon

Expositions avec :

"Back Side/Dos à la mode" au Musée Bourdelle
et dernière ligne droite pour :
"L'Orient des peintres, du rêve à la lumière" au Musée Marmottan-Monet
"Hammershoi - Le Maître de la peinture danoise" au Musée Jacquemart-André
"La Lune - Du voyage réel aux voyages imaginaires" au Grand Palais
"La Collection Emil Bürhle" au Musée Maillol

Cinéma :

"Le Voyage de Marta" de Neus Ballus
et la chronique des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'enfer du commissaire Ricciardi" de Maurizio de Giovanni
"Hitler et la mer" de François-Emmanuel Brézet
"La villa de verre" de Cynthia Swanson
"Le fossé" de Herman Koch
"Les apprentis de l'Elysée" de Jérémy Marot & Pauline Théveniaud
et toujours :
"Entrer dans l'arène en même temps que l'orage" de Danny Denton
"Et tout sera silence" de Michel Moatti
"Je te donne" de Baptiste Beaulieu, Agnèes Ledig, Laurent Seksik, Martin Winckler
"Le dernier thriller norvégien" de Luc Chomarat
"Néron" de Catherine Salles

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=