Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le pouvoir des fleurs - Pierre-Joseph Redouté
Musée de la Vie romantique  (Paris)  Du 26 avril au 1er octobre 2017

Le Musée de la Vie romantique présente, sous le titre "Le pouvoir des fleurs", une exposition dédiée au peintre-botaniste Pierre-Joseph Redouté dont chacun connaît, au moins en format reproduction, les planches consacrées aux Roses, son grand oeuvre éditorial.

Peintre, illustrateur et graveur émérite, il fut non seulement le "peintre des fleurs" des reines et impératrices, de Marie-Antoinette à Marie-Amélie en passant par Joséphine, mais dessinateur à l'Académie des sciences, et collaborateur privilégié des grands naturalistes de son temps.

Conçue en partenariat avec le Muséum national d’Histoire naturelle et sous le commissariat de Catherine de Bourgoing, historienne des jardins, Jérôme Farigoul et Sophie Eloy, respectivement directeur et directrice-adjointe du Musée de la Vie romantique, l'exposition propose un voyage bucolique entre science, beaux-arts et arts décoratifs.

Dans les salles rafraichies de l'ancien atelier du peintre Ary Scheffer, est mis en valeur un florilège conséquent de peintures, aquarelles, objets d’art, et vélins originaux, ces derniers renouvelés en trois saisons sur la période de la monstration en raison de leur fragilité.

Les étoiles de la terre de Pierre-Joseph Redouté

Au Siècle des Lumières, temps des grandes expéditions, du développement des sciences naturelles, dont l'essor de la botanique, la soif de connaissance qui, en l'espèce, se traduit par le souci de classement et d’identification exhaustive des plantes.

S'initiant à l'observation botanique, Pierre-Joseph Redouté acquiert une exceptionnelle notoriété artistique qui résulte de la combinaison parfaite du talent pictural, de la rigueur scientifique du dessin et de la maîtrise d'une technique, celle de la gravure au pointillé qui donne l’illusion du dessin dont le rendu velouté et vibrant est finalisé par des rehauts à l'aquarelle.

Né dans les Ardennes belges, il est formé à la peinture en Flandre et en Hollande, et donc à la peinture de fleurs, sous-genre de la nature morte, qui s'est épanoui à l'âge d'or du baroque flamand et excelle dans la composition florale tant dans décorative qu'allégorique avec cette "Vierge pastourelle assise dans une guirlande de fleurs" qui s'inscrit dans sa spécificité du cartouche religieux encadré de fleurs.

Il oeuvre dans la lignée de son homologue et aîné le néerlandais Gérard Van Spaendonck ("Corbeille et vase de fleurs") lui aussi expatrié en France qui, en charge la Collection du roi, l'engage pour l'éxecution de planches sur velin et il devient également l'illustrateur privilégié des ouvrages des naturalistes.

Par ailleurs, le charme des bouquets au réalisme réinventé préside à des tableaux d'agrément ("Offrande à Bacchus", "Tableau de fleurs") fort appréciés en cette période néo-classique dont le répertoire ornemental inclut une veine florale en vogue notamment dans les intérieurs féminins et lui vaudra le surnom de "Raphaël des Fleurs".

D'autres peintres tels Jean-François Bony ("Le printemps - Fleurs dans une fontaine publique"), Antoine Brejon ("Fleurs et fruits dans une corbeille d'osier") et Antoine Chazal ("Hommage à Gérard Van Spaendonck") concourent à cet engouement pour la fleur ainsi sublimée et à l'élaboration de modèles pour l'habillement et les productions manufacturières liées aux arts décoratifs.

Le motif floral se retrouve aussi bien dans les broderies des robes d'apparat que les accessoires de mode dont l'éventail qui suscite un regain d'intérêt et le novateur porte-bouquet et le "pistolet à parfum" dont est présenté une superbe déclinaison avec un bouton-poussoir en forme de fleur qui s'éclôt, et la joaillerie avec notamment la magnifique parure "Fuschias en pluie" de Mellerio.

Fleurs encore, et notamment en guirlandes, pour les luxueux tissus d'ameublement, tentures et papiers peints, les objets décoratifs, dont les monumentaux vases "oeuf", et arts appliqués.

Ainsi que les arts de la table représentés par une sélection d'assiettes de services des manufactures de Sèvres et de Stone présentant une grande diversité de motifs de l'épurée graminée (service "Linaigrette engainée") au bouquet central (service "Mardi d'or") et de la fleur unique (service "Iris au naturel") à l'incontournable guirlande (service "Vert d'Italie").

De plus, le visiteur pourra suivre un parcours intitulé "A fleurs d'ateliers" qui, dans les espaces du jardin et de la maison de l'enclos, atteste de la pérennité des motifs floraux et végétaux dans l'inspiration et la création contemporaine dans les métiers d'art.

Réalisé avec les Ateliers d’Art de France, le syndicat professionnel des métiers d’art, il est scandé par une quarantaine d'oeuvres d'artistes céramistes, porcelainiers, sculpteurs, maîtres verriers et bijoutiers qui revisitent ce thème.

Tels, entre autres, Agnès Debizet qui avec sa "Bulbonneuse" réinterpréte les Fleurs du mal de Charles Baudelaire, le fleuriste-porcelainier Samuel Mazy et ses tulipes trompe-l'oeil et les pichets en Bouquet d'arums de Martine Polisset.

A découvrir donc au fil d'une délicieuse promenade dans la Nouvelle Athènes.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée de la Vie romantique

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée de la Vie Romantique


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 août 2017 : Comme un air de Week End

Cette semaine, avec son pont du 15 août, va ressembler à un long week end qui se termine en beauté par le festival de La Route du Rock. Voici quand même quelques petites chroniques à lire à vos heures perdues, entre 2 averses ou 2 concerts, avant la plage, après la sieste...

Du côté de la musique :

"Soleil de Tokyo" de Imagho
Classique, vous avez dit classique ? autour de Igor Stravinsky et le Sacre du Printemps
"Cluster" de An Pierlé
EP de My Own Ghosts
"Un Renaud pour moi tout seul" de Monsieur Lune
et toujours :
"La vie sur les os" de Géraldine Torres
"Goodnight Rhonda Lee" de Nicole Atkins
"Oh, Sealand" de Oddfellow's Casino
"Every valley" de Public Service Broadcasting
"A Rift in Decorum : Live at the Village Vanguard" de Ambrose Akinmusire
"A new kind of freedom" de The Celtic Social Club
Youri Defrance et Jupiter & Okwess, ni vus ni connus mais à découvrir
Pondichery Bomb en session de la semaine
Interview de François Floret à propos de la Route Du Rock 2017
dernier petit tour du côté des Vieilles Charrues

Au théâtre :

les divertissements de l 'été :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges
"Un petit jeu sans conséquence" à la Comédie de Paris
"Le jardin d'Alphonse" au Théâtre Michel
"Mon meilleur copain" à la Comédie Caumartin
"Rupture à domicile" au Théâtre du Splendid
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Tout le monde peut se tromper" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
et à ne pas rater "L'écume des jours" au Théâtre de la Huchette

Exposition avec :

la dernière ligne droite pour "Karel Appel - L'Art est une fête !" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Une femme douce" de Sergei Loznitsa
"Lumières d'été" deJean-Gabriel Périot
les chroniques des sorties de juillet

Lecture avec :

"L'ordre du jour" de Eric Vuillard
"La lanterne des morts" de Janine Boissard

Froggeek's Delight :

"Great Giana Sisters" histoire d'un jeu et d'un plagiat

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=