Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sylvain Fesson
L'Amour plus fort  (Autoproduit)  mai 2017

L’Amour, avec une majuscule, est plus fort, nous annonce Sylvain Fesson sur son nouvel EP de 6 titres autoproduit, qui sort en ce début de mois de mai. Cet amour, il nous le dit, est plus fort que la mort, pour qui s’y hasarde encore. C’est par ce titre éponyme que débute ce magnifique EP, titre court, voulu comme un petit manifeste préambule par l’artiste.

Car c’est bien d’un artiste dont on parle ici, même si Sylvain Fesson est aussi journaliste, philosophe et poète. Cette poésie que l’on retrouve ici sur des effluves rock nous parle et nous touche tout au long de ces 18 minutes intenses qui composent cet EP. On se perd dans "La Forêt", et ses sonorités cotonneuses, on se sent bien à ses côtés, ses mots nous subjuguent, d’une beauté incommensurable. La guitare fait le reste, superbe morceau.

"Chocolat liégeois", au titre surprenant, nous parle d’une histoire sans attente, du sexe sans amour. Une fois encore, Sylvain Fesson exprime ses grandes qualités d’écriture. "Ta peau est aussi blanche que tes cheveux sont noirs. Parfois j’y repense lorsque tombe le soir. Tes formes laiteuses, ta crinière fusain me cherchent des noises quand j’ai un peu faim. Elle sur elle se couchant, comme deux saveurs distinctes. Un drôle de Yin et Yang, c’était un beau spectacle". Chanson superbe, du début à la fin.

Avec "Sacher- Masoch", du nom de l’écrivain et journaliste autrichien, s’ouvre un univers beaucoup plus pesant, sur une musique oppressante pleine de fantasmes et de suspens. Sylvain Fesson regarde sa montre ensuite avec "Six o’clock", mais pas seulement sa montre, son miroir, sa glace comme il le dit si bien. Il nous énumère le quotidien avec une grande poésie. On s’égare sur la composition d’Arthur Devreux et le temps devient infini.

L’EP se termine par "Les oiseaux". Le phrasé de Sylvain Fesson se pose sur quelques magnifiques accords de guitare. Il est question d’avenir, de la mort aussi. 18 minutes viennent de passer et l’on ressort ébloui par l’écoute de ce superbe EP.

Dans la digne continuité de Sonique-moi sorti en 2014, Sylvain Fesson met de nouveau sa poésie au service de la musique. Porté par des superbes compositions signées Arthur Devreux, Fesson nous parle plus qu’il ne chante, de lui sûrement, des autres aussi. Son message est précis, distillé à la manière d’un horloger. Ses maux / mots ont du sens et son univers, bien à lui, continue de nous toucher à chaque écoute. Salutaire et bouleversant…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sélection singles & EP de Mustang - Akira Kosemura - Sylvain Fesson - Lonny Montem

En savoir plus :
Le site officiel de Sylvain Fesson
Le Bandcamp de Sylvain Fesson
Le Soundcloud de Sylvain Fesson
Le Facebook de Sylvain Fesson


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=